Même si l’Italie est partie prenante de plusieurs programmes européens il n’y a aucune chance qu’Airbus DS puisse lui vendre son A330 MRTT. Ce jeudi 5 août 2021 le ministère italien de la défense a déposé auprès des autorités fédérales américaines une demande afin d’importer deux avions de ravitaillement en vol. Les appareils en question sont des biréacteurs Boeing KC-767. Actuellement l’Aeronautica Militare aligne quatre de ces machines.

La décision de commander ces deux avions, pour un montant non encore divulgué par les parties concernées, a été mûrement réfléchi. Jusqu’à récemment d’ailleurs l’Italie se refusait catégoriquement à envisager de commander de nouveaux Boeing KC-767. Les quatre exemplaires en sa possession ainsi que ses six Lockheed-Martin KC-130J Super Hercules lui suffisaient largement. Sauf que la donne a passablement changé depuis deux ans.

En premier lieu la crise sanitaire du Covid-19 est passée par là. Et tout comme l’A330 MRTT le KC-767 n’est pas un pur ravitailleur en vol mais un avion pouvant aussi remplir des missions logistiques. Il est cependant réputé moins flexible que son concurrent européen. Durant les périodes les plus dures de la première vague du coronavirus l’Italie a eu des besoins impérieux en transport de fret : masques de protection ou encore respirateurs étaient notamment acheminé grâce à ces avions.
La seconde cause à l’origine de la décision d’achat italienne réside dans les missions de police du ciel menées par l’Italie depuis depuis vingt-quatre mois au titre de l’alliance Atlantique. À chaque fois que l’Aeronautica Militare déploie des chasseurs F-2000 Typhoon ou F-35 Ligthning II ils sont accompagnés d’un KC-767. Cela s’est encore vérifié il y a peu en Islande.

Le plan d’acquisition des matériels militaires en Italie prévoit que les deux futurs ravitailleurs en vol soient livrés entre 2025 et 2026. Il ne reste donc plus qu’aux gouvernements des deux pays à formaliser ce contrat. Peu de doutes qu’il aboutisse, les relations entre Rome et Washington DC sont au beau fixe.

Photo © Aeronautica Militare

Publicité

8 COMMENTAIRES

    • Bah je sais pas moi, si vous possédiez déjà quatre KC-767 iriez-vous acheter deux A330 MRTT en plus ? Niveau rationalisation de la flotte ce ne serait pas top. 🙂

  1. Savez vous pourquoi a l’époque l’Italie a préféré le KC-767 au lieu du A330 mrtt européen ? Pareil pour l’A400m. Ses plus gros avions de transport tactique ne sont que les C-130J-30. L’Italie est un pays très européen et pourtant dans ces deux programmes elle a préféré s’équiper de façon américaine.

    • Peut être que dans le cas du Hercules c ‘est le fait que le Super Hercules était prêt a entrer en service et était déjà en service à l’époque contrairement au A400 M qui a eu toute les difficultés a venir au monde.

  2. J’imagine que l’Italie reste sur les Boeing pour des raisons de cohérence de flotte – mélanger des A330 MRTT et des KC-767 créerait des micro-flottes, un cauchemar budgétaire et logistique… Logique, mais pas très sport de prendre un produit américain quand il en existe un européen.

  3. Il y a en effet un conflit entre une cohérence opérationnellle et une cohérence politique. Ce n’est ni la première, ni la dernière fois que des européens choisissent l’absence de politique européenne.

    Il était certainement possible de trouver un client pour des kc767 d’occasion et acheter européen. Il me semble que les Pays Bas, la Belgique, l’Allemagne et la France sont déjà en train de mettre en place une flotte européenne de ravitailleur. Que l’Italie rejoigne se groupe aurait aussi sa logique.
    Mais même pour vous l’option nationaliste est prioritaire.

    • Déjà si vous voulez évitez la modération jean-marc vous allez éviter les procès d’intention en nationalisme. Ensuite à aucun moment l’Union Européenne ne dit que ses états membres doivent acquérir exclusivement des machines de facture européenne. Vous ne vous êtes pas dit que le KC-767 était sans doute adapté aux besoins italiens ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom