Nouvelle commande de Lockheed-Martin F-35 Lightning II par la Corée du Sud.

Il s’agit du premier contrat d’aéronefs de combat officialisé en 2024. Ce lundi 1er janvier la Republic Of Korea Air Force a signifié à l’avionneur Lockheed-Martin qu’elle lui commandait un lot de 25 F-35A Lightning II supplémentaires. Destinés au remplacement des vieux McDonnell-Douglas F-4E Phantom II ces avions sont avant tout destinés aux missions air-sol, notamment face à son encombrant voisin septentrional. Le contrat est annoncé à 5 milliards de dollars US.

Même s’il y a peu de risques que l’administration Biden ou que le Congrès retoque cette commande celle-ci n’est pas encore faite. En effet comme pour toute acquisition de matériels militaires par un état tiers le contrat doit encore passer entre les mains des experts de la DSCA, la Defense Security Cooperation Agency. Et ce même si la Republic Of Korea Air Force aligne déjà 40 avions de combat identiques à ceux commandés. Cependant à l’instar de pays comme la France, le Japon, ou encore le Royaume-Uni la Corée du Sud jouit de traitements de faveurs de la part des décideurs fédéraux américains. La procédure de validation sera donc plus rapide que pour un autre client. Il n’y a aucun doute à avoir : Lockheed-Martin empochera bien ses 5 milliards de dollars US et la ROKAF recevra ses 25 chasseurs de 5e génération supplémentaires.

En fait cette commande était attendue depuis presqu’un mois. C’est en effet au début du mois de décembre 2023 que les généraux sud-coréens ont fait savoir qu’ils avaient l’intention d’acquérir 25 Lockheed-Martin F-35A Lightning II supplémentaires. Entre temps il a fallu l’aval du parlement de Séoul, lequel est venu naturellement. Il faut dire que les députés sud-coréens ont pris l’habitude des dépenses pour leur aviation militaire. La ROKAF a lancé voici dix ans un processus de modernisation dont le chasseur furtif américain est l’axe central… en attendant le futur KF-21 Boramae. Cet appareil de conception et de construction indigènes, via l’avionneur KAI, est attendu en service actif au cours du second semestre 2026. Il assurera alors le remplacement des derniers chasseurs légers Northrop F-5E/F Tiger II assemblés localement entre les années 1970 et 1980. L’urgence pour la Republic Of Korea Air Force c’est surtout les 24 McDonnell-Douglas F-4E Phantom II d’appui tactique et de défense aérienne. Et ce sot eux qui laisseront leur place d’ici deux ans aux premiers des 25 Lockheed-Martin F-35A Lightning II dont la commande a été annoncée avant-hier.

À l’instar des chasseurs qui l’accompagne le tanker Airbus DS A330 MRTT symbolise cette modernisation de la ROKAF.

En effet si on en croit les dernières commandes reçues par l’avionneur américain la Corée du Sud devra attendre début 2026 pour recevoir ses premiers «nouveaux» F-35. Une commande qui confirme en outre la bonne santé de l’avion américain et sa réussite auprès de ses clients. Ce qui ne va pas plaire aux haters qui le détestent tant.

Photos © ROKAF


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

32 Responses

  1. C’est pas parce qu’ils vendent des f35 que c’est un bon avion, c’est un fer à repasser, non je déconne ! c’est pour rire! bonne année Arnaud !! Et bonne année 2024 Aviation légendaire…

    1. Peut-être en effet est-ce un « fer à repasser ». N’empêche que ses utilisateurs en sont globalement satisfait et qu’ils y reviennent. D’ailleurs il se dit depuis quelques semaines que d’autres pays le possédant déjà pourraient passer de nouvelles commandes. On parle notamment des Pays-Bas.

  2. Ils gardent encore leurs F16 et F15? Avec leur KF21, cela va en faire une puissance aérienne considérable. Ce serait pas mal que les pays européens en prennent de la graine et prennent de la masse et de la variété. Un F35 aux couleurs de la France, ça aurait de la gueule, sur nos porte hélicos par exemple.

    1. Vous n’allez pas vous faire des amis Bluesmartini si vous laissez sous-entendre que le F-35B aurait sa place dans la Marine Nationale. J’en vois d’ici affûter leurs récriminations, à défaut d’arguments.

    2. C’est ce que je dis depuis des années, la classe Mistral transformée en porte-avions léger, afin de contourner le coût économique d’un second porte-avion nucléaire !

      Mais pour le moment on est en France dans du bombage de torse … D’autant que nos industriels ne proposent rien pour se poser sur un Mistral (après aménagement des ponts) le F35 B serait une alternative de bon sens.

    3. Il me semble que le réacteur du F35B est tellement puissant et chaud que le souffle qui en ressort est trop abrasif pour le pont des portes hélicoptères, sauf pour ceux qui ont été conçus pour recevoir le F35B et ont donc un pont renforcé. Ce qui n’est pas le cas des navires français de classe Mistral.

      Et je ne vois pas les autorités françaises accepter de commander un avion de chasse américain, qui plus est de facto le concurrent principal du Rafale. A la fin des années 80, la Marine nationale avait sérieusement envisagé de commander des F/A-18 Hornet. Mais ça avait été un pataquès politico-médiatique et un incroyable travail de lobbying de Dassault pour faire comprendre qu’il fallait une solution franco-française …

  3. Calmez vous s’il vous plaît, c’était juste une boutade, je le précise en fin de commentaire, je pensez que c’était clair pourtant. Si on ne peut plus plaisanter sur un avion en 2024 , où en est on arrivé ?! Vous allez pas m’accuser de blasphème car même ?
    C’est un très bon avion avec des défauts et si LM avait mieux gérer ses équipes au début du programme, il aurait été sans doute encore meilleur, comme le f16 en son temps. Il lui manque aujourd’hui que la capacité sead qu’il aura certainement dans un avenir très proche, au vu de l’expérience du conflit en Ukraine.
    Cordialement.

    1. Blasphème ? Je laisse ça à celles et ceux qui croient. Perso je préfère le factuel à l’irrationnel.

  4. Salut ARNAUD et les passionnés,

    Bon, mon cher BluesMartini, il faudra mettre un peu d’eau dans ton Martini, car la fête est finie…..!
    Je reprends à mon compte la réflexion d’Arthur 25  » C’est pas parce qu’ils vendent des f35 que c’est un bon avion, c’est un fer à repasser », puis je complète  » ce n’est pas parce qu’un avion ne se vend pas, que c’est un fer à repasser », et je prends pour exemple le RAFALE, et oui la vedette actuelle des salons, celui qui ne s’est pas vendu pendant….. 15 ans, en dehors de la FRANCE…
    J’argumente, à défaut de récriminations…
    Tout d’abord, les pays européens se gavent déjà du F35, et pas avec modération. Ainsi, ce seront 500 à 730 F-35A et B qui serviront dans les forces aériennes européennes, sur un total de 1680 à 1990 chasseurs estimés en service au sein de ces forces en 2035 , soit 12 à 14 des 20 forces aériennes européennes mettant en œuvre une flotte de chasse. C’est le Jackpot pour LM….!
    En ce qui concerne l’avion lui même, il suffit de prendre connaissance des innombrables critiques, persistantes, légères à lourdes, émises soit directement par les 1ers utilisateurs que sont les armées US, soit par le contrôleur des dépenses du Pentagone, le célèbre GAO, pour se poser sérieusement la question de la fiabilité, à quelle prix, du F35, et des qualités de cet avion de 5ème génération. La corrélation entre le nombre d’avions vendus et le niveau qualitatif du modèle est alors remise en cause dans le cas précis du F35.
    Mais alors comment est-il possible d’en vendre autant si c’est un avion problématique ? C’est justement le côté croustillant de cette romance entre LM, le gouvernement US et les nations européennes.
    En tout 1er lieu, et c’est indéniable, le parapluie US est une évidence dans le choix du F35 par les européens, d’autant plus avec la pression russe sur les pays limitrophes depuis 2014 suite à l’annexion de la Crimée ukrainienne par la Sainte Russie.
    L’acheteur d’un avion de chasse US de 5ème génération achète non seulement un équipement Hitech, mais aussi un droit d’utilisation nantis d’une assurance tout risque US….! Et ça, ça n’a pas de prix, enfin si, acheter le F35 malgré ses défauts et son immaturité, au lieu d’un Rafale ou autre Typhoon, et Grippen…, qui bien souvent répondraient mieux aux réels besoins et finances des acheteurs, tout en renforçant les industries de défense européennes.
    Évidemment, le F35 n’est pas une dinde, quoique pour certains …, en fait c’est un avion techniquement avancé, voir très avancé, normal c’est un 5G, et c’est justement sur ce critère que LM vend sa Cam en saupoudrant le tout de compensations industrielles…hypothétiques…., et d’un prix de vente soit disant compétitif. Sauf que, la maturité de certaines technologies et de l’avion dans sa globalité n’est pas encore au rdv, et ne le sera que tardivement, au mieux d’ici la prochaine décennie au prix de lourdes et dispendieuses mises à jour pour les détenteurs actuels de F35, ….et que les acheteurs vont devoir négociées avec LM au prix….fort évidemment! car sans mise à jour, votre avion ne pourra pas voler….!
    Par ailleurs, en terme financier, la possession d’un F35 est un gouffre opérationnel ne serait-ce qu’au regard du coût de l’heure de vol évalué à 40ke environ, sans parler des longues immobilisations pour maintenance lourdes. De plus la possession de F35 nécessite une logistique spécifique du fait de ses technologies avancées, ainsi que de structures solides dédiées, d’où des budgets d’acquisition du F35 bien supérieurs aux seuls avions eux-mêmes. La note va évidemment être lourde, et c’est ce que disent déjà les détenteurs ou futurs détenteurs de l’avion ( US, Belges, Bataves, Norvégiens….). Le réveil risque d’être douloureux alors que pointe déjà l’ombre de TRUMP, et de ses allusions à peine voilées d’un désengagement US du théâtre européen… Quid alors du parapluie US ?!
    Posez vous la question si LM fabriquait le RAFALE, et DASSAULT le F35,…… je suis persuadé que le RAFALE aurait fait un carton en Europe, alors que le F35 de DASSAULT aurait été traité d’engin trop en avance sur son temps et trop coûteux…!
    Quant au F35B sur nos 3 PHA ….! il faut arrêter le Martini tout de suite….et redescendre sur …Mer !!
    La France, ce n’est ni le Royaume Uni, ni l’Espagne, ni l’Italie, et encore moins les USA….,c’est justement ce qui fait notre force et notre singularité.

    Aéronautiquement,

    1. Bonjour,

      A mon sens l’éternel argument du parapluie américain pour justifier l’achat de F35 ne tient pas.

      Tous les membres de l’OTAN bénéficient de facto du parapluie américain, mais aussi anglais, français, allemand, etc. qu’ils volent sur F35, F16, Rafale ou P51-Mustang….

      Bref, c’est vrai que ses coûts d’exploitation sont importants pour le moment, mais si il se vend autant c’est que c’est un bon avion.

    2. Je ne vais pas rentrer dans ces querelles sans fin, je suis critique de cet appareil dans le fait que je pense qu’une armée de l’air avec seulement des F35 n’est pas apte à la haute intensité car trop fragile et trop cher. Cependant, les retours des pilotes français suites aux exercices que j’ai pu lire sont loin d’être négatifs. Ils se rendent compte que l’équipement électronique, notamment les capteurs, sont bien supérieurs à ce qui se trouve sur Rafale, et que la furtivité semble vraiment bien fonctionner.
      Ce qui me dérange dans le tout Rafale de l’Armée de l’Air et la Marine est le fait qu’on prête le flanc à des contre mesures taillées sur mesure contre le Rafale, et que nos pilotes n’ont pas la capacité d’engranger du savoir faire avec un appareil qui semble en mesure de porter préjudice à nos forces.
      Qu’en sera t’il si demain la Chine par exemple est capable de nous surpasser technologiquement et que nos pilotes n’ont pas appris à faire avec cette possibilité?

    3. Tu n’as pas de chance avec tes calomnies sur le F35 car les utilisateurs en sont très satisfaits. Cela fait mal à ton chauvinisme franchouillard. Les Israéliens qui sont les plus renommés question emploit opérationnel en conflit militaire, survolent la Syrie et l’Iran impunément, sans être détecté par les radars russes qu’ils possèdent. Ils viennent d’ailleurs d’en commander 25 supplémentaires. De l’avis de ses pilotes c’est un très bon avion qu’ils ne changeraient pas pour un autre!

  5. Monsieur Arnaud avait raison ! Rafaletiger je ne vais pas débattre des qualités et défauts du F35 mais votre dernière phrase me pose question. Ce n’est pas parce que Dassault a créé un chef-d’œuvre d’avion : le Rafale que la France a gagné en force et singularité, peut-être un peu de prestige. Dans les faits : sans les catapultes américaines, pas de porte avions Charles de Gaulle, sans les catapultes EMALS, pas de futur porte avions, sans E2 Hawkeye, pas d’avions de guet aérien pour l aeronavale française, sans E3 Sentry, pas de guet aérien pour l’armée de l’air, sans MQ9 Reaper, pas de drones UCAV pour l’armée de l’air, etc etc…
    Sans la logistique américaine(avions C17 et autres) pas d’intervention au Sahel. Appel aux alliés européens pour palier l’absence d hélicoptères lourds toujours au Sahel( chinook de la RAF et autres).
    La France achete autant américain que le reste des pays européens. La France dépend elle aussi des Usa.

    Rafaletiger c’est bien beau le Rafale mais si c’est pour après pas être fichu de fournir un fusil d’assaut de conception nationale aux forces armées francaises (HK416) ou une arme de poing (Sig Sauer)…

    1. justement massimiliano, le HK et le Sig Sauer, c’est européen.
      La france achète beaucoup^moins américain que la pluspart des autres nations européennes dans l’ensemble, tout en disposant de nombreux moyens militaires « made in local » inégalés sur le vieux continent.
      Notre pays a au moins le mérite de proposer des alternatives performantes et qui ne rendent pas dépendantes de types comme trump.
      La france propose aussi, même si ce n’est pas simple, des partenariats de développement aux autres pays européens qui préferent tout de même s’inféoder aux industries d’armement made in USA. Faudra pas pleurer comme le dit rafaletiger quand certains alliés nous aurons fait perdre toute indépendance…
      en même temps, les américains auraient tord de se priver de nos faiblesses qui leur remplissent leurs poches.

      1. L’avion français à décollage ou atterrissage vertical des années 2020 et supersonique il est ou déjà ? Explique nous un peu …
        Le gros porteur stratégique français capable d’embarquer 2 chars LECLERC en soute, il est ou déjà ?

        Voilà quelques exemples qui font que nos voisins achètent là ou le produit existe, parce qu’ils ne veulent pas attendre 20 ou 25 ans un hypothétique produit, il faut arrêter de se cacher derrière le petit doigt à un moment, et la réalité elle est là !

        1. Ok will, merci de me confirmer si oui ou non un arsenal militaire se limite à des avions à décollage vertical et à un gros porteur… bref, la mauvaise fois typique.
          Et effectivement, on va attendre encore des décennies dans certains domaines si certains pays européens préfèrent « dépenser » systématiquement dans l’industrie d’armement US… logique.

  6. Quels sont ces autres moyens made in local inégalés sur le Vieux Continent ? là suis curieux, vraiment il faut dégrossir vos melons, les autres pays européens proposent autant d’alternatives et achètent d’abord in loco et européen ensuite, le F35 vous fait perdre un peu les pédales.

    1. Il faut comprendre Massimiliano qu’en France tout ce qui touche aux importations de matériels militaires est sensible. Pour autant l’Armée de l’Air et de l’Espace n’a jamais été fermée aux aéronefs américains. Le souci c’est le sujet étant tellement sensible que beaucoup préfèrent s’arcbouter plutôt que de réfléchir calmement et posément. Après tout, à l’instar des Italiens comme vous, nous sommes des Méditerranéens, des Latins. Certains en France ont le sang chaud dès lors qu’il s’agit d’aéronefs américains. Souvent à tort.

  7. Bien sûr monsieur Arnaud, je le dis et je le répète le Rafale est un chef-d’œuvre d’avion de combat de loin supérieur à un Eurofighter Typhoon par exemple…

  8. Bonjour et bonne année à tous !
    Deux raisons pour ne pas commander de f35B:
    la première c’est que cela va l’encontre de notre industrie nationale de défense. Nous excellons dans beaucoup de domaines technologiques liés ou non l’aéronautique et nous produisons d’excellents ingénieurs. Pourquoi aller cherché ce que l’on a chez nous. La deuxième c’est que le f35 B ne correspond pas à nos besoins. Manque de profondeur et d’autonomie (pas assez de carburant) et n’embarque pas assez d’ armement. Le rafale F5 sera tout autant connecté si ce n’est plus. J’adore le f35 je suis allé au Bourget juste pour lui mais pour le moment c’est encore un ado boutonneux. Et que dire de sa maintenance…
    Qu’en pensez vous ?

  9. Ne nous emballons pas….nous ne sommes pas à la Foire, sur OPEX….!
    L’objet de mon intervention n’est nullement de prétendre que le F35 ne sera pas un bon avion, d’ailleurs je reconnais sa conception avancée, voir très avancée de 5G, mais uniquement et parfois en forçant le trait de la « dérive » j’en conviens, de nuancer les performances commerciales du F35, qui laisserait à penser que c’est un très bon avion, étant donné le niveau excellent de ses ventes en Europe notamment…Et de citer les raisons qui « me semblent » expliquer cette nuance….
    C’est encore pour forcer un peu le trait et donner un peu de relief à ma démonstration, que je cite l’exemple virtuel du RAFALE vendu par LM, et du F35 par Dassault…
    Par contre, il est clair que la FRANCE, 3ème, voir bientôt 2ème exportateur mondial d’armements, derrière les USA, et la RUSSIE, dispose d’une telle BITD « Base industrielle et technologique de défense », qu’elle n’a pas besoin de se tourner vers d’autres fabricants étrangers.
    La BITD française, c’est une industrie compétitive et pérenne composée d’environ 9 grands groupes d’envergure européenne et plus de 4 000 PME, dont 450 sont considérées comme stratégiques. Ce tissu industriel représente plus de 200 000 emplois de haute technicité non dé localisables, et 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2022 (hors activités de maintenance).
    L’industrie française est capable de concevoir et de produire en FRANCE la « quasi-totalité des équipements » nécessaires aux armées. C’est un des rares secteurs avec l’aéronautique à contribuer positivement à la balance commerciale de la France. Dans certaines régions, le secteur de la défense représente plus de 7 % des emplois industriels.
    Pas besoin de faire un dessin pour comprendre, que la FRANCE n’achètera pas, et qu’elle n’a évidemment aucun intérêt à le faire d’un point de vue souveraineté nationale, stratégique et économique, ce qu’elle est capable de concevoir et fabriquer au plus haut standard de qualité, et qu’elle exporte aux 4 coins du monde. Par contre, il est vrai que d’un point de vue politique et financier, la FRANCE, au travers de sa BITD, se doit de coopérer avec les autres sociétés européennes, et elle le fait déjà depuis longtemps, afin répartir les frais de recherches, de conception, et profiter de débouchés plus importants, tout en tendant vers l’objectif encore lointain d’une Défense et BITD européenne… Là, effectivement ça coince encore logiquement de par les réflexes nationaux de protection de l’industrie locale..
    En cela donc,  » La France, ce n’est ni le Royaume Uni, ni l’Espagne, ni l’Italie, et encore moins les USA….,c’est justement ce qui fait notre force et notre singularité. »
    Mais je rassure mes contradicteurs, il n’y a rien d’un quelconque sentiment de « jalousie » vis à vis des matériels US, juste du « bon sens paysan ». D’ailleurs, je ne vois aucun inconvénient à acheter du matos US, si nous ne disposons pas de la technologie, des moyens financiers et industriels nécessaires pour le fabriquer dans un délai acceptable par les armées et le gouvernement.
    Gardons en à l’esprit que les contraintes budgétaires et économiques, propres à un pays comme la France, bien que 7ème puissance mondiale, l’oblige à faire des choix, parfois douloureux ou incompréhensibles pour certains….., mais nécessaires pour demeurer une puissance militaire de 1er plan, et notamment nucléaire, ce qui lui permet au passage de s’exonérer du parapluie US et OTAN, tout en gardant une autonomie de décision que beaucoup lui envient, parmi nos proches voisins européens…

    Aéronautiquement,

    1. CQFD, c’est suffisamment clair pour des gens comme Will qui parle de « jalousie » quand certains veulent simplement expliquer que l’on peut tenter de trouver des alternatives plutôt européennes ?

  10. Cette nouvelle commande de F35A par la Corée du Sud a forcément été mal acceptée par la Corée du Nord. Est-ce qu’on a une réaction officielle de Pyongyang à ce sujet ?

  11. J’aime bien votre site même s’il n’est pas en anglais. Par contre pourquoi vos lecteurs passent leurs temps à critiquer le F-35? Est-ce que c’est par racisme envers les Américains? Le Rafale est très bon tous les fans américains le disent pourquoi alors les fans français disent que le F-35 est mauvais.
    Encore félicitations pour votre site.
    Kathleen G, depuis NYC.

    1. Bonjour Kathleen

      Personnellement j’adore les avions américains.
      Le F15 serait mon préféré avec le F22 pour les chasseurs bombardier. Mais je trouve que le F35 est mal né trop coûteux monoreacteur avantages en cas de conflits plutôt discutables. Il me fait penser au F104 starfighter en son temps.

    2. Je comprends largement votre sentiment Kathleen. Vous êtes américaine et ne comprenez pas cette haine que les Français ont envers le F-35 Lightning II. Une haine qui n’est d’ailleurs en rien justifiée puisque cet avion fait ses preuves au quotidien, notamment sous les couleurs de votre USAF. De toutes manières nous allons grandement désormais mettre la pédale douce sur les commentaires trop virulents. Discuter oui, s’insulter non. Merci de nous avoir faire remonter votre impression.

  12. Quand je lis certains commentaires sur la collaboration franco-européenne, il y a toujours avec les fabricants français des soucis d’ego, prenons le SCAF d’où son venu les soucis attribués aux Allemands d’Airbus par Dassault.

    Le constructeur français ne veut rien céder de son savoir, mais attend de ces partenaires de lui vendre ou donner de leurs savoirs en échange d’une plus grande part de la fabrication voir de la vente pour l’étranger.

    Lorsque la Belgique dut faire son choix Dassault n’a pas rendu d’offre mais a fait une proposition sur le SCAF pour la fabrication mais rien sur la RD et le retour sur les investissements et c’est toujours le cas sur les propositions françaises.

    L’Italie fut le pays européen à avoir investi en RD et unité de fabrication des F-35, par manque de clair voyance nos politiques, n’ont eu que le choix du fait des armes nucléaires sur le sol belge de choisir le F-35

    Bon vol..

  13. L’un des gros soucis dans la perception très franco-française du F-35, c’est qu’on prend les informations qui concernent cet avion à la volée sans aller au fond des choses.
    Le GAO (la cour des comptes US) fait régulièrement de grosses critiques sur le programme F-35 (la gestion du programme et à aucun moment l’avion !), mais le GAO confirme systématiquement la nécessité d’avoir le F-35 du fait de ses capacités opérationnelles spécifiques. Qui est allé regarder la vidéo d’audition devant le Congrés US concernant le F-35 ? Je vous la met ici, vous verrez à quel point le souci des coûts de maintenance (le seul souci majeur) est lié massivement à Lockeed Martin (absent de cette audition d’ailleurs) .. et un souci qui s’améliore au fur et à mesure que les militaires reprennent la main sur la maintenance de l’avion.
    https://www.youtube.com/watch?v=W1mXQuPNZJU

    Ensuite, en terme de capacités opérationnelles, il faut surtout admettre que le F-35 fait aujourd’hui efficacement un certain nombre de choses que les concurrents ne font pas. Sa furtivité et sa SA (Situation Awereness) fonctionnent extrêmement bien, et c’est une avion qui a une vrai capacité de manœuvre attestée (et surtout un pouvoir d’accélération assez impressionnant). Là dessus pourquoi ne pas écouter le retour d’un journaliste français qui a l’habitude d’interroger les pilotes de Rafale pendant les exercices internationaux ? Je mets la aussi le lien pour bien mettre en lumière la réalité : si des F-35 sont déployés actuellement dans le monde en unités opérationnelles (y compris proche de l’Ukraine, en Mer de Chine ou au dessus du Liban) c’est parce que cet avion est pertinent et qu’il a de vrais capacités qui fonctionnent très bien… des capacités que ses concurents potentiels ne peuvent pas avoir (Rafale y compris, car ces capacités seront apportées par le futur avion + drône censé lui succéder)
    https://www.youtube.com/watch?v=9075J2tSlhs

    Bref, on peut rager autant qu’on veut, le F-35 est le premier avion furtif à tarif d’achat comparable avec des Legacy Fighter de la 4eme génération (et donc abordable, et pas un avion ultra secret d’élite comme tous les avions furtifs qui ont précédé). Ses coûts de maintenance restent encore élevés, mais ils sont en baisse régulière en dehors des facteurs ponctuels extérieurs. Son taux de disponibilité est lui aussi très correct (sachant que tous les avions pour le moment reparte régulièrement en atelier pour des mises à jour les dotant de capacités supplémentaires).

    Donc oui il y a un défi de gestion future du programme (qui revient à arrêter les passe droits très étranges de Lockeed Martin sur ce programme et donner les clés aux militaires), il y aura un bilan à faire sur la gestion catastrophique du développement de cet avion (catastrophique ou malhonnête ?) … mais l’avion final qui vole aujourd’hui est clairement une avancée sur les capacités opérationnelles d’un avion de chasse par rapport à tous ses concurrents actuels.

  14. La plupart des commentaires sont le fruit de la frustration du chauvinisme nationaliste et de l’ignorance. Le prix des matériels militaires dépendent de la quantité fabriquée qui réduit le coût de la conception. Vu la taille des forces US leur matériel est pléthorique et son coût diminue en conséquence. de nos jours un F16 est vendu 25 millions de dollars, un F35 dont la production a dépassé le 1000ème exemplaire en est à 85 millions de dollars. Les matériels de niche, comme les français produit parcimonieusement, sont horriblement chers.

    1. Merci Virgile d’éviter de tomber dans l’invective avec des termes comme « frustration du chauvinisme nationaliste et de l’ignorance« . Surtout venant de quelqu’un qui comme vous nous lit depuis longtemps ça a quelque chose d’assez gênant, d’autant plus que le reste de votre com’ est argumenté.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié