Airbus DS A330 MRTT, Agusta-Westland AW.139, Dassault Aviation Rafale, ou encore Pilatus PC-24 : le Qatar prouve une fois encore son attachement aux productions aéronautiques européennes. Et ce jeudi 31 mars 2022 le petit émirat a confirmé cette tendance en prenant livraison de ses deux premiers hélicoptères de combat maritime et de recherches-sauvetages hauturiers NHIndustries NH-90 Caïman NFH. Il entre donc dans le club très restreint des pays faisant appel aux deux versions majeures de l’appareil européen, aux côtés par exemple de l’Allemagne et de la France. Pour mémoire vingt-huit de ces machines sont prévues dont douze NFH.

C’est directement à l’usine Leonardo de Tessera, à quelques kilomètres seulement de la Cité des doges, que les officiels qataris ont réceptionné leurs deux premiers hélicoptères de ce genre. L’écrasante actualité ukrainienne a un peu effacé ce qui pourtant reste un évènement puisque la Qatar Emiri Air Force sera, à ce jour, la seule force aérienne à aligner dans ses rangs à la fois des Caïman TTH de transport tactique et des Caïman NFH à vocation maritime embarquée. L’Allemagne, la France, ou encore l’Italie ont bien fait également ce choix d’acquérir les deux versions mais en les séparant bien entre forces aériennes, forces aéronavales, et forces aéroterrestres.
Le cas de la Suède est encore différent puisque ce pays scandinave dispose de ses propres standards de l’hélicoptère européen.

Au Qatar l’acquisition des NH-90 Caïman NFH/TTH résulte du même principe que celles des Rafale ou des PC-21 : moderniser en profondeur la QEAF. La mission première de ces hélicoptères est de remplacer les vieux Westland Commando de facture britannique d’ores et déjà revendus et partiellement livrés au Pakistan. Désormais les équipages qataris disposent d’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur hélicoptère militaire multi-rôles de la planète. Un aéronef tellement hypersophistiqué que bon nombre de ses utilisateurs peine à l’utiliser au maximum de ses capacités. Les exemples espagnols, français, et norvégiens en attestent. Mais ce ne sont là que quelques ajustements qu’il est nécessaire de réaliser tant le gap entre le NH-90 Caïman et tous ses prédécesseurs est énorme. Les Qataris vont d’ailleurs s’en rendre compte.

D’ailleurs le Qatar a récemment annoncé envisager une seconde commande de NH-90 Caïman, six en version NFH et six en version TTH. Elle pourrait aboutir dans le courant de l’année. Et la répartition industrielle sera alors la même au sein du consortium NHIndustries : Airbus Helicopters assemblant en France les TTH et Leonardo en Italie les NFH.

Photo © NHIndustries.

Publicité

6 COMMENTAIRES

    • Le Qatar possède un PA ou plus simplement des frégates non, juste des corvettes vendues par Fincantieri, Leonardo (ex-Finmeccanica ) donc l’assembleur du NFH, contrairement au TTH assemblé à Marignane, ( et oui NHI est un conglomérat d’entreprises ) s’occupant de la partie électronique de ces corvettes ainsi que MBDA pour l’armement. Je suis désolé du retard de mon commentaire ayant décidé de me retirer provisoirement de commenter des articles depuis l’invasion de l’Ukraine sachant que certains commentaires seraient très voir trop orientés, à ce sujet je dois remercier Dimitri et James pour leur tempérance et justesse ( comme d’hab ).Au fait, désolé, j’en reviens au sujet, j’ai vu rapidement un excellent cliché montrant 3 PA en méditerranée, l’Italien, tout blanc; L’US, bien gris, et le CDG bien rouillé, de là à penser qu’il n’y a que dans la Royale que tout rouille, il n’y a qu’un pas à franchir … Question de budget sans doute !

      • Niveau corrosion Castejon il faut alors voir les USS Abraham Lincoln et Nimitz, de vraies publicités pour les anti-rouilles. Plus sérieusement personne ne peut sérieusement déclarer n 2022 que notre porte-avions est corrodé, il a quelques points de rouille à des endroits bien précis mais cela reste extrêmement superficiel. Pour bien connaitre nos marins ce sont des femmes et des hommes qui bichonnent leurs navires. Le Charles de Gaulle n’y fait évidemment pas exception.
        Je referme la parenthèse.

        • Il est évident que je connais mieux les TTH que les NFH, mais leur fuselage ont en commun le fait d’être en matériaux composites. Je sais que sur certains modèles des rivets ont connus des problèmes de corrosion ( changés depuis en Italie OU à Marignane ), Alors ma question est : quelles sont les autres pièces qui rouillent ? Les USS Abraham et Lincoln sont en opération depuis respectivement 1988 et 1975 , Concernant nos militaires, j’ai un énorme respect pour eux quelque soit leurs armes et ne doute pas de leur engagement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom