L’US Navy conservera ses TH-57 Sea Ranger jusqu’en 2026.

Dans moins de quatre ans ce discret mais ô combien efficace hélicoptère d’entraînement militaire quittera le service actif. L’US Navy a en effet annoncé que les actuels Bell TH-57B/C Sea Ranger seront totalement retirés du service au printemps 2026. Une annonce qui coïncide avec le début de la carrière opérationnelle du Leonardo TH-73A Thrasher qui commence à les remplacer. Ce dernier est un dérivé fortement américanisé du célèbre Agusta-Westland AW.119 Koala.

Pour l’aéronavale américaine c’est donc le début d’un marathon d’environ trois ans et demi afin de passer d’une machine extrêmement simple d’emploi mais d’une redoutable fiabilité à un appareil beaucoup plus complexe. Pour autant le TH-73A Thrasher se doit d’être dans la droite lignée des TH-57B et TH-57C Sea Ranger. C’est d’ailleurs en partie pour cela que le géant italien a remporter le marché. Son appareil conjugue une conception de dernier cri avec la possibilité d’être pris en main par des pilotes novices, à peine dégrossis sur planeurs et avions de sélections.
Arrivées en unité l’an dernier les nouvelles machines ont été déclarées opérationnelles au standard initial IOC fin septembre 2022. L’aventure du TH-73A Thrasher a débuté signant ainsi le début de la fin des TH-57B/C Sea Ranger.

Pour mémoire ceux-ci sont des dérivés militarisés du célèbre Bell 206B-3 Jet Ranger civil. Les TH-57B sont utilisés pour l’entraînement basique et pour la formation à l’appontage tandis que les TH-57C servent à la formation au vol aux instruments ainsi qu’aux exercices en formation serrées. Ce sont d’ailleurs ceux-ci qui doivent en priorité laisser la place aux TH-73A Thrasher. Les TH-57B seront remplacés à partir de l’automne 2024.

Le TH-57 Sea Ranger demeure une des plus élégantes versions militaires du Bell 206 Jet Ranger.

La grosse différence entre l’ancien et le nouvel hélicoptère d’entraînement de l’US Navy et de l’US Marines Corps c’est la généralisation désormais de l’électronique de bord. Le TH-73A Thrasher représente aussi l’arrivée du glass cockpit dans la formation des pilotes de voilures tournantes. Un concept qui n’a jamais existé sur TH-57B et était minimal sur TH-57C. En effet il a été rajouté au début des années 2000 sur ce second modèle.

Photos © Sonic Images.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié