Le Sikorsky MH-60R Seahawk est entré en service dans l’Indian Navy.

L’Inde concrétise un peu plus sa volonté d’occidentalisation de ses moyens aériens au détriment des aéronefs d’origine russe et/ou ex soviétique. Dernier exemple en date l’activation ce mercredi 6 mars 2024 de son escadrille INAS 334 axée autour du tout nouveau Sikorsky MH-60R Seahawk. Dans sa fonction de lutte anti-sous-marine cet hélicoptère de facture américaine doit permettre le remplacement du Kamov Ka-28 Helix-A acquis dans les années 1980. La base aéronavale de Garuda, dans l’extrême sud-ouest indien, est le nid de cette nouvelle unité.

L’INAS 334, pour Indian Navy Air Squadron 334, est donc bel et bien une unité entièrement nouvelle. Il ne s’agit pas de la réactivation d’une escadrille ayant existé précédemment. Et c’est là une volonté propre aux amiraux indiens que de construire leur flotte de MH-60R Seahawk sur du neuf, de l’inédit. Ils auraient en effet pu s’appuyer sur un autre INAS, notamment un de ceux évoluant aujourd’hui sur Ka-28 Helix-A de lutte anti-sous-marine ou bien sur Westland Sea King Mk-42B de recherches et de sauvetages en mer. En effet ce second hélicoptère doit lui aussi à terme laisser la place à la version navale du Blackhawk. C’est donc une forte volonté politique de changement au sein de l’Indian Navy.

À ce jour celle-ci a reçu six MH-60R Seahawk, représentant l’intégralité de l’arsenal de l’INAS 334. Au total ce sont vingt-quatre de ces hélicoptères qui ont été acheté il y a cinq ans, ce qui implique que l’Indian Navy envisage jusqu’à quatre escadrilles évoluant dessus. C’est cohérent avec le remplacement des Ka-28 Helix-A et des Sea King Mk-42B. Surtout elle rationalise désormais ses moyens aériens embarqués. Après d’imprévus retards dus à la crise pandémique du Covid-19 c’est à l’été 2021 que le premier Seahawk est arrivé en Inde. Moins de deux ans plus tard donc les six premiers sont opérationnels.

D’abord dédiés au combat maritime ils vont petit à petit monter en puissance sur les missions de SAR côtière et embarquée. Ils sont notamment planifiés pour servir à bord du porte-avions INS Vikrant aux côtés des futurs avions de combat multirôles embarqués Dassault Aviation Rafale M et des Kamov Ka-31 Helix-D de détection aéroporté. À l’instar des Boeing P-8I Poseidon de patrouille maritime les Sikorsky MH-60R Seahawk symbolisent bien cette «américanisation» grandissante des moyens militaires de l’aéronavale indienne.

Photo © Indian Navy.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié