La Pologne a livré ses premiers MiG-29 Fulcrum à l’Ukraine !

Promesse tenue pour le gouvernement polonais à son voisin actuellement agressé par la Russie. Ce lundi 3 avril 2023 Varsovie a confirmé avoir livré un premier lot d’avions de combat Mikoyan MiG-29 Fulcrum d’origine soviétique et héritée de la guerre froide. Des chasseurs qui vont permettre à la force aérienne ukrainienne de remplacer les exemplaires perdus au combat contre les Sukhoi Su-27 Flanker et Su-35 Flanker-E de l’agresseur russe. Désormais les regards se tournent vers la Slovaquie qui a elle aussi récemment promis des avions similaires, avec en plus à la clef un joli «cadeau» de Washington DC.

Lorsqu’au matin du 22 février 2022 le dictateur russe Vladimir Poutine décide de lancer les frappes aériennes contre l’Ukraine souveraine et voisine il croit que la communauté internationale ne va riposter qu’en façade. Dans son esprit sa blitzkrieg va étouffer toute contestation de la part des États-Unis et de l’Union Européenne. Sauf que sa guerre éclair n’a pas lieu et qu’elle se transforme petit à petit en bourbier, laissant le temps aux Alliés pour se renforcer et pour soutenir activement le président Volodymyr Zelensky et son armée. Décidément Poutine a eu tout faux sur ce coup là.

Et parmi les renforts alliés on a vu plusieurs pays fournir des avions ainsi que des hélicoptères aux forces ukrainiennes. Des aéronefs qui leur ont permis de repousser les armées russes et tchétchènes ainsi que les mercenaires du groupe Wagner. S’il s’agit majoritairement d’appareils de facture soviétique le Royaume-Uni a également livré des Westland Sea King de seconde main dédiés notamment au C-SAR, ce qu’on appelle en français la recherche et le sauvetage au combat. Pourtant jusque là rien n’avait été aussi symbolique que l’action polonaise.

En effet elle vient de livrer, sans doute entre ce 1er et ce 2 avril 2023, un premier lot de chasseurs Mikoyan MiG-29 Fulcrum. Si ni Kyïv ni Varsovie n’indique de chiffre exact la majorité des sources internationales, notamment américaines et polonaises, parlent de quatre à six avions de combat qui auraient été pris en compte à la frontière commune entre les deux pays. Bien entendu la Pologne annonce avoir également fourni les munitions nécessaires à la mise en œuvre de ces chasseurs, notamment les stocks de missiles air-air d’origine soviétique ou russe.

À l’heure où ces lignes sont écrites aucune réaction officielle n’est venue du Kremlin. Pourtant il est évident que l’autocrate qui y siège a pris connaissance de cette livraison d’avions de combat. Rappelons qu’il y a quelques mois Vladimir Poutine avait qualifié de cobelligérance le fait pour un état de fournir des armes et munitions à l’Ukraine, allant même jusqu’à menacer du feu nucléaire celles et ceux qui ne suivraient pas son délire. Force est de constater que là encore son action a eu l’effet d’un coup d’épée dans l’eau.
En fait hormis quelques rares cas épiphénoménaux la majorité des opinions publiques européennes et nord-américaines sont favorables à des livraisons d’armes à la résistance ukrainienne. Et en Pologne les voix qui se sont élevées contre la fourniture de ces MiG-29 Fulcrum sont marginales, et globalement situées sur l’extrême droite de l’échiquier politique. Un peu comme partout ailleurs en Europe, Belgique et France comprise.

Désormais l’aviation ukrainienne espère obtenir l’intégralité des Mikoyan MiG-29 Fulcrum qui lui ont été promis avant la fin du printemps. Ils pourront ainsi participer à la grande contre-offensive que les stratèges de Kyïv préparent depuis des mois afin de libérer le pays du joug russe.
Affaire donc à suivre.

Photo © Siły Powietrzne

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

18 réponses

  1. Quelle tristesse de voir ces avions fantastiques que sont les Mig29 et les Su27 s’etriper…

    1. Je préfère voir 2 pilotes et surtout militaires s’affronter que voir un pilote de chasse russe lâcher des bombes sur des immeubles d’habitation/hôpitaux/théâtres !

      Sait-on si les avions sont repeints aux livrées ukrainiennes ou seules les cocardes sont changées ?

  2. Hello a tous.

    Je me posais une question a deux sesterces : une fois les avions livré, comment se passe la MCO sachant que plus le temps va aller, plus la disponibilité de pieces va devenir compliquée. Et si effectivement il y’a des avions abattus? On sait par nature que les Ukrainiens sont de vrais « MAC GYVER » mais tout de meme;

    Et puis je me pose des questions sur pourquoi le MIG 29, par exemple, d’autres pays pas forcément amicaux de la RUSSIE ne disposent ils pas de SU 27; J’aurais pensé a la Malaise, dans un monde idéal. On sait que les Malaisiens ont d’enormes problemes de fiabilité avec ces avions.

    N’aurait il pas mieux valu les conserver en tant que pièce de rechange? En attendant la livraisons d’avions plus moderne. A un moment, la sementique politicienne devrait atteindre ses limites.

    1. Ben non en fait les Ukrainiens ont besoin d’avions maintenant, La guerre pour eux c’est aujourd’hui ! le mig 29 est un excellent avion, très fiable et résistant. Les mig 29 polonais ont été modernisés. Ben oui des avions seront abattus… C’est la guerre.

  3. Kiev va demandent de l’armement aux américains et à l’Europe mais pour moi cela risque seulement d’allonger le conflit dans la durée.

    Des mig 29 pour quoi faire ? Les russes ne se risquant plus dans l’espace aérien ukrainien à part avec des drones, qui sont remplaçable quel intérêt ?

    1. Allonger le conflit dans la durée ? Donc vous prônez quoi Jaques ? Que les Alliés laissent le dictateur russe s’implanter en Ukraine avant de vouloir se saisir de la Transnistrie ou des états baltes ?

    2. L’intérêt est d’avoir une plateforme supplémentaire numériquement pour mettre en œuvre de l’armement dédié aux missions SEAD comme l’AGM 88 HARM ou de la bombe guidée JDAM, déjà livrées et adaptées sur SU 27 et MIG 29.
      C’est pourtant simple …

  4. Jamais ils n’attaquera un autre états il connais très bien les conséquences à ça tout ce qu’ils souhaitent que que l’Ukraine ne soit plus sous influence américaine et qu’il ne rentrent pas dans l’otan.

    Comme c’etait prévu après la guerre froide à les pays entre la Pologne et la Russie ne devaient pas être dans l’otan c’était un promesse des usa

    1. Toujours cet argument frelaté de la « promesse faite à la Russie  » sur les entrées dans l’Otan… Vous parlez de discussions qui sont antérieures à la dissolution de l’URSS par le soviet suprême en décembre 1991. Dans les Trois années qui ont suivi, l’URSS n’existait plus et tous les pays que vous évoquez avait choisi leur indépendance (même pas dans la CEI). Il n’y avait donc pas lieu de céder quoi que ce soit sur les attributs de souveraineté de ces nations. ça n’est pas les russes qui ont concédé la dissolution de leur systême, c’est l’Histoire qui leur a imposé (revoir les évènements sur les 6 derniers mois de 1991).

      Il y a avait pourtant un problème de taille notamment en Ukraine = l’arsenal nucléaire soviétique. Ceci a fait l’objet du memorandum de Budapest en 1994 et concernait l’intégrité territoriale de l’Ukraine et de la Biélorussie (en échange de la destruction/restitution des Armes nucléaires)… Memorandum signé par la Russie également et confirmé en 2009 par cette même Russie, à l »expiration du premier traité Start sur la non-prolifération..

      Donc tout ça est connu et documenté : Un pays devenu à nouveau libre et souverain obtenait l’assurance de ne pas être envahi par son voisin en échange de l’abandon de l’arsenal nucléaire présent sur son territoire.

  5. Et puis fournir des avions de chasse à l. Ukraine comprend un risque, s’y ils attaquent sur le territoire russe avec des avion de de chasses fournie par la Pologne la Russie pourraient décider de se venger sur la pologne et de déclarer la guerre total avec l’otan c’est le risque de franchir la ligne la ont est à la limite.

    Donc restons dans la limite ont fournissant des moyens de défense ou des d’hélicoptère CSAR mais rien en moyens d’attaque pour éviter un conflit total et mondial.

    1. Au moins vous annoncez la couleur, vous avez renoncé à tout courage et vous préféreriez que les Alliés fassent avec les Russes comme vous en général : qu’ils s’écrasent ! Belle mentalité.

    1. Je préfère surtout ne pas vivre à genoux, question de principe. Mais je doute que vous puissiez comprendre cela.

      1. Et bien ont verra le jour quand la ville ou vous vivez sera bombarder avec une bombe nucléaire si vous gardez toujours vos principes

        1. Sans rire Jaques vous avez 14 ans ou quoi pour nous pondre un argument pareil ? C’est aussi pathétique que votre diatribe de l’autre jour sur Armée de l’Air au lieu d’Armée de l’Air et de l’Espace.

    2. A vrai dire, les seules décisions qui ne prolonger aient pas le conflit seraient celles qui ne donneraient les moyens aux Ukrainiens d’affaiblir la logistique russe (missiles atacms manquants), ou encore le matériel qui leur permettrait de mener des assauts aéroportés derrière les lignes ennemies russes ou un débarquement le long du Dniepr.

      Ce supplément de moyens, avec une couverture aérienne adéquate,permettrait une sacrée allonge à l’Ukraine dans sa contre-offensive.

      Ce fut un plaisir de discuter avec vous ma colombe blanche moscovite.

  6. J’ai une question pour les spécialistes.
    Est ce que ces Mig 29, qu’ils soient ex polonais ou ex slovaques, ont été modernisés pour utiliser des armes occidentales ?
    Je pense aux missiles Fox3 qui semblent faire défaut à la force aérienne ukrainienne. Ils permettraient de faire encore reculer les avions russes à l’intérieur de leur frontière. Ou des bombes guidées laser ?

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Casa 2.111

Affichant sa neutralité durant la Seconde Guerre mondiale l’Espagne franquiste se mit à l’abri des Alliés tout en entretenant d’excellentes relations diplomatiques avec ses anciens

Lire la suite...