L’incident de Belgorod empoisonne la stratégie de Moscou.

On ne peut pas dire que cet incident tombe au meilleur des moments pour la Russie, et encore moins pour son avionneur Sukhoi. Ce jeudi 20 avril 2023 au soir un avion d’attaque et de pénétration Su-34 Fullback appartenant à la force aérienne russe a «perdu» une bombe guidée laser KAB-500L au-dessus de la ville de Belgorod. Malheureusement la munition a explosé à l’impact causant des dégâts importants et blessant deux passantes. L’avion était, selon plusieurs sources, de retour d’une mission au-dessus de l’Ukraine.

Déjà que depuis le début de la guerre menée par Moscou contre l’intégrité et la souveraineté de l’Ukraine l’aviation russe ne brille pas particulièrement, n’ayant jamais réussi à obtenir la maitrise des cieux, mais alors là ça ne s’arrange pas. Car le «bombardement de Belgorod» comme l’ont appelé de nombreux journalistes en rajoute une couche, ridiculisant au passage les forces aériennes russes.

Rappelons avant tout que Belgorod n’est pas une ville en Ukraine mais en Russie. Ses habitants n’avaient donc rien à craindre du survol d’avions de combat comme le Sukhoi Su-34 Fullback. C’est la raison pour laquelle les deux femmes blessés dans l’incident se trouvaient dans la rue, peu après 22 heures quand la bombe est tombée. Dysfonctionnement du système de tir ou bien décrochage intempestif toujours est-il que l’incident soulève de nombreuses questions. Et notamment celle de la sécurité autour de l’arme qui n’aurait normalement pas du exploser à l’impact. Ce type d’incident est fort heureusement rarissime. La France en a d’ailleurs connu un il y a cinq ans, pratiquement jour pour jour, dans le Loiret.

Désormais les regards se tournent vers Moscou où beaucoup espèrent que la transparence sera faite sur cet incident. Outre les deux femmes blessées quatre appartement ont vu leurs vitres soufflées tandis que des véhicules en stationnement et du mobilier urbains ont été détruits. Surtout les riverains en ont été quitte pour une belle frayeur. Malheureusement plusieurs médias indépendants russes, basés en réalité à l’étranger, craignent que le Kremlin fasse comme à son habitude et mette la poussière sous le tapis. Une procédure qui peut surprendre pour nous autres Européens ou Canadiens plus habitués à des enquêtes claires et communiquées. On se souvient notamment de celle du Rafale et de la ligne électrique il y a deux ans, le ministère des Armées avait joué la carte de la transparence.

Cet incident de décrochage de bombe intervient quelques mois seulement après le terrible drame de Ieïsk où une quinzaine de civils innocents avait trouvée la mort. Celui-ci impliquait déjà un Sukhoi Su-34 Fullback engagé dans les opérations ukrainiennes.
Surtout c’est une très mauvaise publicité pour l’avion au moment où son constructeur a annoncé pouvoir débuter les livraisons à l’Algérie, premier et surtout unique client export de l’avion à ce jour.
Affaire donc à suivre.

Photo © Keypulishing.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

24 réponses

  1. Vous ne vous rendez même pas compte que le fait qu’un Mirage 2000 français ait été à l’origine d’un incident identique,cela ruine complètement votre argument selon lequel l’aviation russe est au-dessous de tout.
    Alors,la nôtre aussi…
    Et quel est le rapport avec l’affaire de Leisk?

    1. Sauf qu’en France c’était une munition d’exercice et que l’Armée de l’Air et de l’Espace a fait preuve de transparence dans ses investigations. Décidément vendredi (d’ailleurs nous sommes samedi) vous ne perdez jamais une occasion de vous ridiculiser.

      1. Complètement d’accord avec vendredi…. Des erreurs de se niveau en période de guerre n’ont rien de ridicule, elles arrivent dans toutes les armées et les russes semblent etonnamnet professionnel dans cette guerre

        1. Étonnement professionnels ? Allez donc dire ça aux victimes du théâtre de Marioupol lâchement bombardés par des Sukhoi Su-34 Fullback russes ou encore aux victimes des attaques de Shahed 136.
          Et je croyais que justement la Russie ne menait pas sur place de guerre mais une « opération spéciale » visant à « dénazifier » l’Ukraine ? Faudrait voir à réviser vos éléments de langage Fabrice?

        2. Etonnamment professionnels ? Si c’est le cas, c’est que le métier de soldat en Russie est vraiment très différent de celui qui prévaut en Europe. Je donc suppose que leur métier, c’est de terroriser des civils.
          Pour revenir au sujet, cet incident s’il était isolé poserait déjà question, mais il s’ajoute à bien d’autres

  2. ça m’étonne que les médias russe n’ont pas dit que c’est « L’armée ukrainienne a bombarder un quartier résidentiel qui causé aucun mort malgré un trou de 20 m de profondeur, et c’est une agression » ». Une manque d’inspiration surement?

    Bizarre également sur l’incident de Leisk, ce n’était pas un SU-34 Ukrainien qui a attaqué puis crashé? » Les mensonges répétitives sont complétement épuisées.

    Je suis triste pour la population russe, mais avec un chef qui me fait penser au chevalier noir des Monty Python, ils n’ont pas de pot. La Chine n’achète plus du matériel russe pour leur armée de l’air, le Su-57 cloués au sol, le SU-75 prend de l’eau. C’est un Checkmate pour le régime ?

    1. Les russes pouvaient difficilement prétendre que le Su34 de Leisk était ukrainien.
      A moins de reconnaitre que les ukrainiens leur en aient fauché un en douce….
      Il y a aussi des limites à la taille des mensonges, même en Russie.

  3. Je viens de re-visionner une video de cette affaire et j’ai du mal à croire qu’il n’y ait que 2 personnes blessées.
    https://twitter.com/i/status/1649318357538045953
    Ce qui m’intrigue également, c’est le décalage de 18 secondes entre la chute de la bombe qu’on voit soulever un nuage de poussières et l’explosion proprement dite.
    Et au vu de la violence de l’explosion, l’effet de souffle et l’onde de choc ont dû secouer pas mal de monde dans un rayon respectable… D’où ma perplexité devant le bilan humain annoncé….
    D’autant qu’il semble que 17 immeubles à proximité ont dû être évacués.
    J’aimerais bien avoir l’avis d’un connaisseur de ce genre de projectile et de ses effets en milieu urbain.

  4. La bombe était munie de fusées à retardement d’où explosion après pénétration,il ne s’agit pas d’une rupture mécanique mais d’une erreur de manipulations dans le cockpit, l’interrupteur de sécurité SL(sécurité larguable) doivent être rendue inopérante juste avant le tir de façon à ce que une bombe larguée par inadvertance ou rupture mécanique tombe inerte sans que les fusées puissent être armées ,dans le cas présent les câbles Sl qui bloquent les fusées sont resté sur l’avion donc problème de manipulation dans le cockpit ,pourquoi une seule bombe parce que le répartiteur était sur Cpc coup par coup et non salve

    1. S’il n’y avait que les avions qui n’étaient pas bien entretenus! Mais en Russie, les escaliers, les balcons, les rambardes, sont dangereux, les freins ou direction des voitures lâchent sans prévenir, on risque l’intoxication alimentaire avec des tas d’aliments ou de boissons, il y a plein d’incendies et d’explosions accidentels. Ce pays est en décrépitude.

  5. Complément une rupture du pylône d’accrochage ou des crochets de la bombe aurait causé des dégâts irréversibles à l’avion, ne pas oublier que lorsque que les crochets du pylône s’ouvrent électromécaniquement ou pyrotechniquement des pistons décollent la bombe de l’avion ceci du fait des vitesses élevées des avions modernes créant un phénomène d’aspiration.

  6. Ont en parle dès bombe américaine larger sur des villes françaises pendant la 2eme guerre tuant parle la même occasion beaucoup de civile français innocent ?
    Arnaud n’a pas me dire que ça n’a jamais eu lieux car mon grand père qui étais jeune à l’époque me la expliquer il était là les américains ont tué beaucoup de français pendant cette période sans parler d’autres choses que ils ont fait aux français une fois au sol ! Mais ont va pas le raconter dans les livres d’histoire parceque ce sont les vainqueurs qui raconte l’histoire
    Au moins les russes pendant cette période n’ont tuée aucun français

    Maintenant Arnaud vous savez pourquoi j’ai un ressentiment contre les américains

    1. Jaques oublie de dire, ou ignore, que les Américains cherchaient surtout à libérer l’Europe de l’occupation hitlérienne. Mais bon honnêteté intellectuelle et Jaques ça a toujours fait deux.

    2. @ Jacques : Vous comparez donc le matériel disponible durant la seconde guerre mondiale et ce qui se fait actuellement.
      Autrement dit, selon vous, l’aviation russe ne peut pas être plus précis qu’un bombardier B17 larguant ses bombes à 10000 pieds.
      Whoua ! drôle de manière de défendre vos champions !

      Cordialement

    3. Désolé, mais j’ai fait des études d’histoire et j’ai entendu parler des bombardements de Caen ou de Rouen.

    4. Bien sûr que les américains (et les anglais, et même les Français) ont bombardé le sol Français. Difficile de chasser les nazis sans leur taper dessus ou désorganiser les infrastructures. Et même si ces bombardements ont fait des victimes, la plupart des gens dans les régions attaquées ont accueilli par la suite les américains à bras ouverts.

  7. Ah donc comme ils ont libéré la France c’est pas grave qu’ils est tuer des civiles français avec leurs bombes ? Et je parle pas des viols et vols en france par les soldats américains
    Et encore une fois c’est vrai mon grand la vu

    1. C’est marrant que vous fassiez un parallèle avec les Américains de 1944-1945 lorsqu’on aborde le cas des armées russes en Ukraine. D’abord les parallèles avec 39/45 (que votre pépé est censé avoir bien connu) sont stupides car fondamentalement c’est deux époques différentes et les USA étaient des libérateurs là où la Russie est aujourd’hui un envahisseur. Ensuite comment voulez-vous comparer technologiquement l’aviation américaine de 1944-1945 avec l’aviation russe d’aujourd’hui ? Voudriez-vous dire Jaques que selon votre expertise (je rappelle que votre pépé était là) les B-17 et B-24 de l’USAAF étaient aussi précis que les Su-34 Fullback contemporains ?
      Je suis surpris.

    2. Je vous fais remarquer que les soldats américains coupables de viols étaient très sévèrement condamnés (y compris s’il s’agissait d’Allemandes). Les soldats russes n’étaient pas condamnés quand il s’agissait d’Allemandes, et ne le sont pas aujourd’hui quand il s’agit d’Ukrainiennes.

    3. Jaques, renseignez-vous sur le comportement de l’arrière garde de la 2em DB en Seine et Marne fin 1944 début 1945, Cela vous permettra de vous rendre compte que l’ignominie n’est pas une spécialité américaine comme vous semblez le croire.

      1. On ne peut pas trop lui en demander il ne connaît 39/45 qu’au regard de ce que son pépé lui en a raconté !

  8. Jacques, vous ne pouvez pas analyser la seconde guerre mondiale avec les yeux de 2023.. Ça n’a aucun sens.
    Il y a pourtant un point commun à toutes les guerres: elles sont dégueulasses ( Désolé pour le gros mot, Arnaud, mais parfois il faut appeler un chat, un chat)
    Les américains n’ont pas inventé la politique du tapis de bombes. L’aviation nazie l’a inaugurée sur Londres et les grandes villes britanniques. Anglais et américains ont répliqué de la même façon avec en point d’orgue le bombardement de Dresde en 1945. Cette guerre fut une guerre d’attrition portée à son paroxysme.
    Quand les vagues de bombardiers anglo-américains effectuaient des raids sur le territoire français, les populations n’étaient pas visées. Les destructions furent collatérales à des objectifs parfaitement militaires.
    Des équipages français des FAFL participaient à ces raids. Il n’étaient assurément pas des tueurs de français!
    Quand Poutine rase Marioupol, entre autre, il veut la peaux de tous les ukrainiens qui s’y trouvent, civils comme militaires. Vous saisissez la nuance?
    Mes parents, alors adolescents, vivaient dans un quartier de Reims coincé entre une gare de triage et un aérodrome allemand. Des bombardements terrifiants ils en ont connus quelques-uns. La précision aléatoire des visées et les barrages de flak ne facilitaient pas la tâche des bombardiers . Et pourtant, quand les troupes américaines ont libéré la ville en aout 44, elles furent accueillies dans la joie et la reconnaissance. Il ne serait venu à l’idée de personne de leur reprocher alors les bombes égarées qui tuaient aveuglément.
    Quand aux exactions des troupes, ne vous y trompez pas, vous en trouverez des listes interminables toutes nations confondues, y compris la nôtre. C’est ainsi.
    Alors, s’il vous plait, recalez un peu vos gyros parce que là, vous semblez en pleine dérive intellectuelle. Votre haine des américains par procuration est ridicule et ne vous grandit pas.

  9. Jacques, dans une guerre il y a malheureusement des dommages collatéraux qu’il est difficile d’éviter, je n’ai aucun doute sur ce qu’il s’est arrivé à l’époque de votre grand mais là le cas est complétement différent, imaginez que les allemands ont fait une « mission spéciale » en France pendant la seconde guerre et les gens glorifiaient les envahisseurs et on vous dirait que la France aurait pu soumettre afin d’éviter la guerre par exemple et même si les collabos ont bel et bien existé qui demandaient leur femmes aller se coucher avec les allemands pour avoir quelque petit conforts en espérant d’avoir la vie sauve, C’est encore de la faute des américains non? ça n’a aucun sens.

    Revenons sur le sujet votre comparaison est complétement à côté de la plaque. Ce ne sont pas les Ukrainiens ni les américains et encore moins les otaniens qui ont largué une bombe partant d’un Sukhoi 34. Afin de passer de la pommade la presse disait qu’il y a que des blessés légères…SI vous croyez à cette information ce n’est plus de la naïveté mais pire.

    ça m’attriste que la population quelque soit leur nationalité ou religion ne mérite pas d’être entrainer à mourir pour les idéologie d’un homme ou groupe d’homme au pouvoir.

Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

S.A.I. KZ II Træner

En 1945 la totalité des pays libérés de l’occupation allemande par les Alliés, et notamment par les Américains et le Commonwealth en Europe occidentale, avait

Lire la suite...