La Malaisie a trouvé un successeur à ses derniers S-61 Nuri.

Si on excepte les deux Sikorsky VH-3E conçus pour l’US Army il s’agit des plus vieux Sea King «terrestres» de la planète, et surtout eux volent encore de manière opérationnelle. Ce jeudi 25 mai 2023 le gouvernement malaisien a fait savoir qu’il avait décidé de louer quatre Sikorsky UH-60M Blackhawk flambant neufs auprès d’un contractor local. Ces appareils permettront à partir de cet été de remplacer les trois vieux Sikorsky S-61A Nuri en dotation depuis 1971 et utilisés actuellement par l’armée. La force aérienne malaisienne avait déjà remplacé les siens, au profit de l’Airbus Helicopters H225M européen.

Réceptionnés au début de l’année 2020, transférés depuis la force aérienne, les trois S-61A Nuri de l’armée malaisienne auront donc eu une carrière éclair. Pour autant ils ont tous les quatre plus de cinquante ans de service et ont tous été livrés entre l’été 1971 et l’été 1972. Ils sont de ce fait antérieurs au Westland Commando britannique, le plus célèbre des Sea King «terrestres», mais également à l’UH-3H qui servit un certain temps dans l’aéronavale américaine.
Conçus spécifiquement par l’hélicoptériste Sikorsky pour servir en Asie du Sud-Est les S-61A Nuri étaient fréquemment présentés comme une version tropicalisée du fameux hélicoptère anti-sous-marin. Pour autant, et malgré ce que leur radar de nez pouvait laisser croire, ils étaient 100% terrestres. À tel point même que jamais la Malaisie ne put les embarquer à bord des navires de guerre de sa force navale. Un comble tout de même pour un Sea King. Tout au plus pouvaient t-ils opérer depuis un des deux bâtiments de projection de classe Sri Indera Sakti. Depuis début 2023 seuls deux de ces trois hélicoptères volent encore, d’où l’urgence de leur remplacement.

Et le grand gagnant dans cette affaire est le contractor malaisien Aerotree Defence & Services qui va mettre à disposition de l’armée dès cet été quatre Sikorsky UH-60M Blackhawk. Le contrat de louage est prévu pour une durée initiale de cinq ans pouvant être renouvelé une seconde fois. En fait il s’agit d’une décision prise dans la rapidité suite aux difficultés du petit parc de S-61A Nuri. Il se dit en Malaisie qu’en cinq ans l’armée a pleinement le temps de choisir un hélicoptère de transport de troupes et d’assaut qui lui soit réellement adapté. Cinq années durant lesquelles des hélicoptéristes comme Airbus Helicopters, Bell Helicopter, ou encore Sikorsky ont pleinement le temps d’affûter leurs arguments.
Affaire donc à suivre.

Photo © US Department of Defense.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 réponses

    1. Ce qui est bien avec vous Batiste c’est l’assurance dont vous faites preuves dans les déclarations qui vous permettent de vous ridiculiser. Les VH-3E appartenaient bien à l’US Army quoique vous puissiez prétendre le contraire.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blackburn T-4 Cubaroo

L’histoire de l’aviation est jalonnée de machines volantes qui pour bien des raisons ne connurent pas le succès escompté voire pas le moindre succès. Dans

Lire la suite...