Des H225M afin de succéder aux AS.532 Cougar néerlandais.

La Koninklijke Luchtmacht confirme sa fidélité à l’hélicoptériste européen. Ce lundi 5 juin 2023 le ministère néerlandais de la défense a fait savoir qu’il avait décidé d’acheter quatorze hélicoptères de transport d’assaut Airbus Helicopters H225M. Livrables à partir de début 2028 ces appareils auront pour missions premières le soutien aux opérations spéciales, et notamment les recherches et sauvetages au combat. Les militaires néerlandais pourront ainsi sans doute tirer profit du retour d’expérience de leurs collègues français de l’ALAT et de l’Armée de l’Air et de l’Espace qui volent sur des exemplaires plus anciens, construits comme Eurocopter EC725 Caracal.

La livrée grise unie des Cougar néerlandais est d’une rare élégance.

L’hélicoptère européen n’avait qu’un seul concurrent dans cette compétition : le Sikorsky UH-60M Blackhawk américain. Et de l’avis même des médias néerlandais il l’a totalement balayé, grâce notamment à sa puissante motorisation autant qu’à l’espace de sa cabine. Plus surprenant le NHIndustries NH-90 Caïman TTH n’était pas en lice, alors même que les Pays-Bas sont partenaires de son développement depuis l’origine du programme. Ses récents déboires commerciaux ont sans doute refroidi les ardeurs des décideurs d’Amsterdam.
Chacun comprendra aisément que les hélicoptéristes chinois et russes n’aient pas été conviés, pour des raisons autant diplomatiques que qualitatives. L’AgustaWestland AW.189 du groupe italien Leonardo a lui été jugé trop exigu pour participer à la compétition. En fait c’est surtout un hélicoptère parapublique.

L’Airbus Helicopters H225M a donc effacé sa concurrence et engrangé un nouveau contrat pour quatorze machines. C’est une excellente nouvelle pour la filière voilure tournante du géant européen. C’est aussi la confirmation que la Koninklijke Luchtmacht reste toujours aussi attachée aux productions jadis dites «franco-allemandes». Car ces appareils devront d’ici cinq ans commencer à remplacer les douze actuels Eurocopter AS.532UL Cougar en service depuis les années 1990. Jusque là ces hélicoptères assurent des missions de recherches et de sauvetages au combat.
L’aviation néerlandais aurait pu choisir la solution de facilité et commander à Airbus Helicopters son H215M directement dérivé du Cougar. Elle a donc opté pour une alternative plus ambitieuse, lui ouvrant grand les portes des missions dites d’infiltrations et d’exfiltrations loin derrière les lignes ennemis.

La crise pandémique du Covid-19 a notamment démontré que les EC725 Caracal / H225M sont totalement adaptés aux missions de service public comme l’évacuation sanitaire lourdement médicalisée.

En effet comme les EC725 Caracal de l’Armée de l’Air et de l’Espace ont pu le démontrer ils sont parfaitement adaptés à des missions longue distance moyennant ravitaillement en vol par un Airbus DS A400M Atlas et/ou un Lockheed-Martin KC-130J Super Hercules. Ce pourquoi le H225M a également été pensé, à la différence notable du H215M. Reste à savoir si Amsterdam a choisi cette option, et dans le cas où la réponse serait positive si les futurs Embraer C-390 Millennium néerlandais pourront assurer cette fonction. Beaucoup de questions entourent donc encore l’avenir des futurs H225M de la Koninklijke Luchtmacht.
Rappelons que par ailleurs l’aviation néerlandaise dispose d’hélicoptères de combat AH-64D Apache en phase de modernisation au standard AH-64E Guardian et de transport lourd CH-47F Chinook, tous deux développés et produits par Boeing.

Photos © Armée de l’Air et de l’Espace & Koninklijke Luchtmacht.

 

NDLR : Certain(e)s de nos lecteurs et lectrices auront sans doute vu passer cette info depuis quelques jours quand ils la liront dans nos colonnes. Le site www.avionslégendaires.net ayant connu une fermeture temporaire de quelques jours afin de se refaire une beauté, certaines de nos infos peuvent avoir un léger arrière-goût de «réchauffé». Nous vous demandons donc d’être indulgents.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Une réponse

  1. C’est un excellent que le caracal par les hollandais, il a fait ses preuves dans l’armée de l’air grâce aux missions des forces spéciales de l’armée de l’air (CPA) et aux CSAR depuis quelques années maintenant les caracal de l’alat qui n’ont pas de perche de ravitaillement en vol ont étaits transférer à l’armée de l’air pour laisser placer au NH-90 donc aujourd’hui tout les caracal français sont de l’armée de l’air une vingtaine environs c’est peu pour l’hélicoptère phare de l’armée de l’air j’espère une plus grosse commande.

    En ce qui concernent les hollandais je pense que leurs choix face au nh-90 qui n’a même pas étais envisager et du au faite au problème de disponibilité et du coup élève à l’entretient et au faite aussi qu’ il n’y pas de perche de ravitaillement en vol, pour moi le caracal et l’hélicoptère parfait pour les forces spéciales des armées de l’air c’est donc un choix logique pour l’armée de l’air hollandaise
    J’espère qu’ils se vendra un peu plus dans le monde il le mérite

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...