La France protège l’espace aérien de Moldavie avec ses Mirage 2000-5F.

Ce jeudi 1er juin 2023 Chisinau recevait le 2e sommet de la CPE, la Communauté Politique Européenne. Pays à l’aviation militaire dénuée de chasse la Moldavie a été obligée de faire appel à des renforts internationaux, présents dans le cadre de l’exercice international Air Bastion 2023. C’est ainsi que la France a mis à disposition des moyens très divers de l’Armée de l’Air et de l’Espace dont des chasseurs Dassault Aviation Mirage 2000-5F et un ravitailleur en vol Airbus DS A330 MRTT Phénix. L’espace aérien d’une partie du pays a été fermé durant toute la journée.

Depuis vendredi dernier et jusqu’à aujourd’hui inclus la Moldavie accueillait pour la première fois de son histoire un exercice tridimensionnel de grande ampleur appelé Air Bastion 2023. Des éléments aériens et terrestres américains, britanniques, français, moldaves, et roumains ont manœuvré conjointement. Des unités de DCA, notamment françaises, étaient également déployées dans ce cadre.
L’idée même de la Moldavie et des Alliés était de profiter du sommet de la Communauté Politique Européenne pour assurer un scénario de défense aérienne au-dessus de la capitale et de ses environs. Et la fiction a été rattrapé par la réalité puisque le gouvernement moldave a demandé notamment à la France d’assurer la protection de son espace aérien. Dans le même temps le trafic aérien autour de Chisinau et de sa banlieue était suspendue.
Sous le contrôle d’un AWACS les pilotes de Mirage 2000-5F de l’Escadron de Chasse 1/2 Cigognes, l’élite de la chasse française, ont donc protégé la capitale moldave et le village de Bulbuoca à une quarantaine de kilomètres. C’est là, à l’intérieur du château de Mimi, que les quarante-huit chefs d’état et de gouvernement ou ministres des affaires étrangères conviés se sont réunis.
Des batteries de missiles sol-air, dont des Mistral français, étaient également répartis aux abords immédiats du site du sommet.

AWACS, A330 MRTT, Mirage 2000-5F, missiles sol-air on ne rigole pas avec le 2e sommet de la CPE. Il faut dire que s’y trouvait tout le gratin des grands d’Europe au sens le plus large. Y étaient officiellement représentés : l’Albanie, l’Allemagne, Andorre, l’Arménie, l’Autriche, l’Azerbaïdjan, la Belgique, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, Chypre, la Croatie, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Géorgie, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Islande, l’Italie, le Kosovo, la Lettonie, le Lichtenstein, la Lituanie, le Luxembourg, la Macédoine du Nord, Malte, la Moldavie (évidemment), Monaco, le Monténégro,  la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, le Royaume-Uni, San Marin, la Serbie, la Slovaquie, la Slovénie, la Suède, la Suisse, la Tchéquie, la Turquie, et l’Ukraine.
Ne cherchez pas la Biélorussie et la Russie ils n’ont pas été invité à en être membres ! La seconde ayant attaquée et envahie l’Ukraine souveraine et la première lui ayant apporté un soutien direct tant diplomatique que militaire elles ne sont pas les bienvenues à la CPE.

Aux vues du nombre de pays engagés et suite aux soucis que la Moldavie connait avec sa région russophone appelée Transnistrie on comprend mieux que la France ait accepté d’aider avec ses aéronefs. C’est aussi une démonstration de plus du professionnalisme reconnu des femmes et des hommes de l’Armée de l’Air et de l’Espace.

Photo © ministère des Armées.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

5 Responses

  1. Après le Mali, pourquoi ne pas se positionner en Moldavie ?

    D’ailleurs, l’UE pourrait consentir des aides à ce Pays pour acheter quelques F35 !

  2. L’AAE est habituée à ce genre d’exercices que cela soit sur notre territoire national ou pour d’autres pays. Je pense que pour nos militaires, c’est gratifiant une telle mission à l’extérieur.
    Quant à la Biélorussie, si le président actuel n’avait pas été aidé par les forces militaires et policières de la Russie, il ne serait plus là à ce poste et peut-être que la Biélorussie serait une jeune démocratie entrain d’aider l’Ukraine. Mais malheureusement ce n’est pas le cas, elle est juridiquement le seul pays cobelligérant de la Russie car non seulement des troupes russes sont parties de son territoire pour attaquer Kyiv mais actuellement nombre d’avions ou de missiles sont envoyés sur l’Ukraine via la Biélorussie. Et de plus, il a fait modifier la constitution pour abriter des ogives nucléaires russes sur le territoire qui seront stockées à 120Km de la frontière polonaise.
    Il faut espérer que nos décideurs appliquent à la Biélorussie les mêmes sanctions qu’à la Russie. C’est une sacrée épine dans le pied de l’Ukraine sur son front nord.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Agusta-Westland AW.149

L’histoire de l’aviation compte plusieurs machines qui furent de véritables «mètre-étalon». On y retrouve bien évidemment l’avion de transport tactique Douglas C-47 Skytrain hérité de

Lire la suite...