Retrait du service en vue pour les A-10C Thunderbolt II du 124th Fighter Wing.

Les femmes et les hommes de l’Idaho Air National Guard savent désormais à quelle sauce ils seront mangés. Si l’échéance autour de la fin de carrière de leurs avions d’attaque Fairchild Republic A-10C Thunderbolt II est assez cohérente son successeur est cependant beaucoup plus surprenant. Alors qu’on attendait le Lockheed-Martin F-35A Lightning II c’est finalement le General Dynamics F-16C/D Fighting Falcon qui rejoindra le 124th Fighter Wing et son unité combattante, le 190th Fighter Squadron. Il reste désormais donc un peu plus de trois ans de carrière pleine au Warthog dans cette unité.

Le 124th Fighter Wing va donc abandonner totalement sa vocation d’attaque au sol à partir de l’automne 2026. C’est à ce moment là que ses A-10C Thunderbolt II quitteront définitivement leur nid de Gowen Field ANGB pour rejoindre Davis-Monthan AFB et son sinistre 309th Aerospace Maintenance and Regeneration Group. Le cimetière des éléphants de l’US Air Force les accueillera en attendant leur déconstruction et leur recyclage. Il ne faudra alors que quelques mois à l’Idaho Air National Guard pour faire ses adieux à celui qui est sa monture depuis 1996.

Trente ans ! Le 124th Fighter Wing aura donc voler trois décennies complètes sur cet avion d’attaque au sol mal aimé des décideurs et stratèges américains. Une période durant laquelle ses A-10A puis ses A-10C Thunderbolt II auront participé à des opérations de combat aussi bien en ex-Yougoslavie, qu’en Irak, ou encore en Afghanistan apportant appui tactique aux troupes au sol. Une carrière cependant pas sans tâche puisque deux d’entre eux furent au cœur d’un des tirs fratricides les plus médiatiquement retentissants d’un côté comme de l’autre de l’Atlantique nord.

Le 28 mars 2003 une patrouille du 124th Fighter Wing fut envoyée à proximité de Bassorah, la deuxième plus grande ville d’Irak dans le sud du pays. Six blindés légers britanniques FV103 Spartan et FV107 Scimitar étaient pris sous le feu ennemi. Ils appartenaient au très prestigieux Blues and Royals de la British Army. Les pilotes des avions d’attaque américains ont semblent t-ils mal apprécié les distances au sol lors de l’utilisation de leurs canons mitrailleurs. Le résultat fut la mort immédiate d’un sous-officier de 27 ans et des blessures pour cinq de ses camarades, dont deux qui ne remarchèrent jamais. L’incident suscita un profond émoi en Grande Bretagne et une vague de colère contre l’US Air Force. Pendant plusieurs années après cela l’A-10 Thunderbolt II n’était plus du tout le bienvenu dans les meetings aériens britanniques.

A-10C Thunderbolt II de l’Idaho ANG en ravitaillement en vol sur un KC-135R Stratotanker de l’Utah ANG.

Entre l’automne 2026 et le printemps 2027 donc les Fairchild Republic A-10C Thunderbolt II vont quitter Gowen Field ANGB. Cependant l’Idaho ANG ne restera pas inactive puisqu’elle sera transformée sur General Dynamics F-16C/D Fighting Falcon, des avions de seconde main s’il est utile de le rappeler. Il s’agira là des premiers chasseurs en dotation depuis 1975 et le retrait du service des Convair F-102A Delta Dagger. Par la suite le 124th Fighter Wing vola bien sur des avions d’armes mais pas des chasseurs. Elle évolua de 1976 à 1991 sur McDonnell RF-4C Phantom II de reconnaissance tactique puis de 1991 à 1996 sur des McDonnell-Douglas F-4G Wild Weasel de suppression des défenses adverses. La grande inconnue est de savoir si comme pour ces derniers elle ne restera que quelques années sur sa nouvelle monture avant de passer sur un avion plus moderne ou s’il s’agira d’une affectation plus pérenne.
Seul l’avenir nous le dira.

Photos © US Air Force.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

7 Responses

  1. Je me souviens gamin de cette vidéo sur la guerre du golf. A l époque c était des cassettes, on y voyait toute la panoplie des avions us et j avais été impressionné par cette avion bizarre, rempli de bombe et ce gros canon costaud comme une mini. Les américains vont le regretter! Il est peut être moche pour certains mais tellement efficace. Comme son aîné le p47 (la cruche), il manquera pour le support aérien. Je crois bien que ce qu il manque ce sont des avions rustiques et c était le meilleur d entre tous pour transformer ses ennemis en tartine.

  2. Bonjour,
    Je rejoins totalement le commentaire de Raphael.
    Cet avion était rustique mais néanmoins terriblement efficace et je ne suis pas sûr que le F-16 pourrait accomplir le même job avec la même efficacité.
    Par ailleurs, j’ai cru comprendre que les pilotes de A-10, dans leur majorité, n’étaient pas vraiment enthousiastes de devoir quitter leurs montures.

    1. En fait, les pilotes des A-10 sont furieux de devoir quitter leurs chevaux de bataille. Même s’ils comprennent le pourquoi du comment.

  3. C’est un avion rustique, maniable, bien protégé et dotè d’un armement considérable.
    A part le fait qu’il soit arrivé en bout de potentiel, ce qui reste à démontrer, je ne vois pas vraiment la raison de le retirer du service avec une telle hâte .
    Parce que l’efficacité d’un tel système d’arme réside essentiellement dans l’armement qu’il emporte et le A10 a montré, tout au long de sa carrière, sa capacité à intégrer des armements de plus en plus sophistiqués.
    Certes, il n’est pas le clou de la vitrine technologique de l’USAF, mais il est diablement efficace et largement amorti.
    Je ne vois pas l’intérêt de risquer du F35 dans des missions de close air support quand on a dans son paquetage un A10 qui n’a plus grand chose à démontrer en la matière.

    1. Il y a aussi un problème dans l’USAF. Leur doctrine a évolué vers une sécurisation de la haute et moyenne altitude (élimination des avions ennemi par la chasse et destruction des gros systèmes anti aérien par la SEAD) puis une exploitation de cette dernière. La logique est que tout puisse se faire de la haut (abattre les hélicoptères en look-down/shoot-down et faire de l’appui au sol avec des bombes de précision de faible diamètre) sans risque d’aéronef à basse altitude (une bonne campagne SEAD peut détruire tous les gros S400 menaçant la haute altitude, mais jamais les manpads et ZPU menaçant la basse altitude). En plus, (je grossie le trait volontairement) pendant la guerre froide, les dirigeantes de l’USAF était des pilotes de bombardiers stratégique pensant mettre fin à la guerre uniquement par des attaques en profondeur sans combat au sol et aujourd’hui se ne sont que des pilotes de chasse qui cherche la domination aérienne et se préoccupe peu de ce qui se passe en dessous (en dehors de la sead qui est une question de survie). Evidemment, un A-10 n’évoluant qu’à basse altitude pour appuyer des rampants de l’US army, ça fait tache dans le beau ciel bleu de l’USAF.
      Une proposition (qui a peu de chance d’aboutir) serait de transférer à l’US army (qui connaît sa valeur) dans son aviation au côté des hélicoptères d’attaque. On parlait aussi d’un transférer dans l’USMC qui correspond bien à leur image de rusticité, mais sa reste un corps expéditionnaire devant être impactant rapidement avec une masse limité. Ils préfèrent une flotte appareils polyvalent (F4, harrier, F18, F35) plutôt que plusieurs flottes spécialisées ayant un poids logistique et un délai de déploiement supérieur.

  4. J’ai rien contre le retrait des A-10, mais j’y vois un énorme problème… aucun remplacement digne.

    Aussi bon soit les F-35, F-22 et autre chasseurs plus récent que le Thunderbolt II, aucun n’arrive à la cheville des A-10 lors de mission d’appuis rapprocher. Et aucun n’est aussi capable (piste non aménagée, multi carburant, résistance aux dommages, simplicité de maintenance).

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié