L’objectif 2024 de retrait du service des Sikorsky VH-3D est-il (encore) tenable ?

C’est un des programmes aéronautiques américains parmi les plus mal connus. Le Sikorsky VH-92 Patriot doit remplacer à lui seul les Sikorsky VH-3D et VH-60N, tous deux connus pour leurs missions dites Marine One de transport court-courrier du président des États-Unis. Sauf que le nouvel hélicoptère directement dérivé du S-92 Superhawk parapublique enchaîne les retards de développement. De ce fait l’objectif de voir le plus ancien de ces deux modèles quitter le service actif d’ici un an semble désormais totalement surréaliste.

Officiellement les retards du programme VH-92 Patriot sont liés au système de communication encrypté demandé par la Maison-Blanche et l’US Secret Service. C’est au lendemain de l’exercice réalisé en mars 2021 en Caroline du Sud que ces carences furent mis en lumière. À l’époque déjà l’US Marines Corps ne croyait plus du tout aux prévisions d’entrée en service quelques semaines plus tard. Pour autant le Pentagone continuait de parler de l’été 2024 comme date butoir pour le retrait du service des Sikorsky VH-3D. Encore deux ans de plus et les Sikorsky VH-60N devaient les rejoindre dans les livres d’Histoire. Pour cela il aurait en fait fallu que les premiers Sikorsky VH-92A Patriot soient déjà en service. Ce qu’ils ne sont toujours pas.

Pourtant malgré son aspect totalement iconique le biturbine Sikorsky VH-3D vieillit. En 2024 il accusera quarante-huit ans de service actif ayant connu neuf Présidents des États-Unis, de Gerald R. Ford à Joe Biden aujourd’hui. Cet hélicoptère est une part de l’histoire contemporaine américaine mais doit bien être remplacé.

L’actuel locataire du bureau ovale se prépare à embarquer à bord d’un VH-3D.

D’où l’idée avancée depuis quelques semaines par plusieurs parlementaires du Congrès de louer des hélicoptères capables d’assurer l’intérim entre la fin de carrière annoncée du VH-3D et l’entrée en service opérationnel du VH-92A. Cependant celle-ci est loin de faire l’unanimité, et est même semble t-il rejeté par le Pentagone et la Maison-Blanche elle-même. Les Sea King de transport présidentiel risquent bien de devoir voler encore quelques temps, sans doute bien au-delà de l’objectif 2024.

Affaire donc à suivre.

Photos © US Marines Corps.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié