Avions d’attaque et chasseurs ukrainiens atteignent 14 000 heures de vols !

Voilà un cap que le Kremlin ne doit pas forcément apprécier. Ce dimanche 27 août 2023 le ministère ukrainien de la défense a fait savoir que l’ensemble des avions de combat en sa possession avait volé 14 000 heures face à l’envahisseur russe. Des milliers d’heures qui à elles seules marquent l’échec de l’aviation russe à obtenir une supériorité aérienne qu’elle n’a jamais approché. Pourtant sur le papier ses Mikoyan MiG-31 Foxhound et Sukhoi Su-35 Flanker-E et Su-57 Felon sont bien supérieurs à tout ce qu’aligne l’aviation ukrainienne.

Mikoyan MiG-29 Fulcrum, Sukhoi Su-24 Fencer, Su-25 Frogfoot, et Su-27 Flanker volent toujours un an et demi après le début de cette fameuse «opération militaire spéciale» voulue par le dictateur russe. Du jeudi 24 février 2022, date de l’agression russe contre la démocratie et la souveraineté ukrainienne, au jeudi 24 août 2023 un an et demi s’est passé. Dix-huit mois de guerre durant laquelle l’aviation russe n’a eu de cesse de frapper le territoire de l’Ukraine, que ce soit avec ses drones et munitions rodeuses de factures iraniennes autant qu’avec ses missiles de croisières tirés à distance de sécurité par ses Mikoyan MiG-31 Foxhound, Sukhoi Su-34 Fullback, Tupolev Tu-22M Backfire, et Tu-95 Bear. Les cibles militaires, trop lourdement défendues par les batteries de missiles sol-air fournies par les Alliés, ont peu à peu laissé la place à des objectifs civils beaucoup plus faciles à détruire. La guerre aérienne visant à terroriser les populations débutait.

En fait ces actions air-sol contre l’Ukraine masquent mal une réalité palpable : en un an et demi de guerre jamais la Russie n’a réussi à détruire la chasse ukrainienne. Alors même que les Alliés promettent des General Dynamics F-16 Fighting Falcon qui peinent encore à arriver les avions d’origine soviétique continuent de voler. Tellement même que donc ils ont atteint 14 000 heures de vol en dix-huit mois. Sept milles environ le sont dans des missions air-air visant à détruire avions et drones ennemis, six milles dans des actions air-sol contre les positions russes notamment à l’aide simples roquettes en panier autant que de missiles de croisière fournis par la France et la Grande Bretagne. Un peu moins de mille concernent des vols de reconnaissance tactique et de surveillance des frontières.

Il est à signaler que ce samedi 26 août 2023, après donc l’arrêt des décomptes d’heures de vols des dix-huit mois, l’as ukrainien Andri Pilchtchykov a trouvé la mort avec deux autres pilotes dans la collision en vol de deux jets d’entraînement Aero L-39 Albatros. En effet l’aviation d’entraînement ukrainienne continue elle aussi de voler, là aussi au grands regrets de la Russie.

Quatorze milles heures de vol de la chasse qui représentent également une partie de la résistance de l’Ukraine face à l’agression et à la tyrannie de son voisin et ennemi. À quand le cap des 20 000 heures de vol ?

Photo © ministère ukrainien de la défense.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

DFS Olympia Meise

Dans les années 1930, les prouesses aéronautiques fascinent les foules. Il était donc dans l’air du temps d’inclure le Vol à voile comme discipline de démonstration aux

Lire la suite...