Avec cet avant-projet l’US Navy rejoint le programme Future Vertical Lift initié en 2004 par le Pentagone. L’idée est d’analyser toutes les possibilités afin de proposer un appareil piloté à voilure tournante permettant de succéder aux actuels Sikorsky MH-60R Seahawk et MH-60S Knighthawk. Dans un second temps il sera question de réfléchir au remplaçant des drones de reconnaissance Northrop-Grumman MQ-8B Fire Scout et MQ-8C Fire Scout II. L’aéronavale américaine entend conserver ses hélicoptères standards jusqu’au milieu des années 2030.

Une telle démarche n’a rien d’illogique puisque le principe même du programme Future Vertical Lift était de réfléchir à l’avenir des hélicoptères militaires américains à l’horizon 2025-2030. Il s’agissait alors surtout d’envisager le ou les plateformes qui permettraient de remplacer efficacement les McDonnell-Douglas AH-64 Apache et les Sikorsky UH-60 Blackhawk en dotation dans l’US Army et au sein de la National Guard. Au fur et à mesure des années d’autres hélicoptères à remplacer s’y sont greffés, faisant grandir le programme FVL jusqu’à l’obliger à se scinder en plusieurs sous-programmes. Ainsi l’avenir du Boeing Vertol CH-47 Chinook ou encore la découverte d’un vrai remplaçant aux Bell OH-58 Kiowa et Hughes OH-6 Cayuse sont en jeu. Même si ces deux derniers modèles ne servent plus aux États-Unis leur succession n’a toujours pas été réalisée.

Aussi cela n’a pas été une très grosse surprise quand le Navy Yard a publié une demande officielle afin d’intégrer le programme Future Vertical Lift. C’était ce jeudi 28 janvier 2021 en après-midi. Pour autant l’US Navy est la première force à intégrer dans le programme FVL une dimension type drone, au travers de ses Northrop-Grumman MQ-8B Fire Scout et MQ-8C Fire Scout II. Jusque là tous les projets s’appuyaient sur des hélicoptères, c’est à dire des aéronefs pilotés à voilure tournante. Néanmoins le plus gros de l’analyse des alternatives commandée par l’aéronavale américaine concerne les appareils pilotés Sikorsky MH-60R Seahawk et MH-60S Knighthawk.

Sikorsky MH-60R Seahawk.

Ces deux modèles étant des évolutions du SH-60 Seahawk découlant lui-même de l’UH-60 Blackhawk il n’y a rien d’étonnant dans la démarche de l’US Navy. Reste désormais à savoir si les industriels engagés dans les développements d’aéronefs pouvant répondre aux différents sous-projets issus du Future Vertical Lift vont savoir répondre aux attentes des marins américains.
Les deux modèles existant actuellement qui pourraient y répondre favorablement sont le convertiplane biturbine Bell V-280 Valor et l’hélicoptère composite Sikorsky-Boeing SB-1 Defiant.

Sikorsky MH-60S Knighthawk.

Pour autant imaginer un V-280 ou un SB-1 navalisé et apte au combat maritime ou au soutien aux opérations en mer est encore très prématuré. Ces deux aéronefs ne sont que des démonstrateurs technologiques permettant d’entrapercevoir un futur très proche.
En tous cas ils sont aujourd’hui ce qui ressemble le plus aux remplaçants des Knighthawk et Seahawk.

Photos © US Navy.

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom