Les galères de la Fuerza Aérea Argentina avec ses deux Mi-171 Hip-K.

Il se murmure que ces biturbines pourraient bien ne jamais revoler… sous cocarde bleue ciel et grise. Depuis la fin août 2023 les deux hélicoptères de transport Mil Mi-171 Hip-K en dotation au sein de la Fuerza Aérea Argentina sont immobilisés. Point de problème technique pourtant avec ces appareils dédiés aux missions en Antarctique mais plutôt les difficultés d’approvisionnement en pièces détachées auprès d’un Russie désormais isolée sur le plan industriel. Ils avaient remplacé en 2012 les trois Boeing Vertol CH-47C Chinook utilisés jusque là dans cette mission.

Jusqu’au mois dernier les deux hélicoptères de facture russe étaient entretenus par la société Kosmotechnopromexport, branche du géant Rostec. C’est elle qui assuraient les grandes visites annuelles autant que la maintenance la plus lourde directement depuis le territoire argentin. Les pièces détachées et les éléments de remplacement étaient acheminés depuis la Russie à bord d’avions cargos. Sauf qu’avec la tristement célèbre «opération militaire spéciale» de «dénazification» contre la démocratie ukrainienne voulue par le Kremlin les industries russes subissent de plein fouet les sanctions internationales votées par les Alliés. Et sur ce dossier c’est l’Argentine qui en paye les pots cassés.

Les deux Mi-171E argentins au sol, une image qui pourrait malheureusement se pérenniser.

Faute de pièces détachées donc les deux hélicoptères «polaires» de la Fuerza Aérea Argentina sont désormais cloués au sol. Des biturbines qui depuis leur livraison en 2012 n’ont jamais connu de pannes lourdes ni d’incident majeur. De l’avis général des militaires argentins les Mil Mi-171E Hip-K sont même plutôt très bien adaptés à leurs besoins. Ou plutôt l’étaient. En effet il ne fait aujourd’hui quasiment plus mystère que ces hélicos ne revoleront sans doute jamais, ou tout du moins localement. Des négociations seraient, selon la presse argentine, en cours avec un contractor sis aux États-Unis visant au rachat de ces deux machines. Les entreprises privées américaines du secteur défense sont friandes de Mi-17 / Mi-171. Reste à savoir quel appareil pourrait donc remplacer ces deux machines si leur revente vient à se confirmer car les moyens financiers argentins sont toujours aussi faibles alors que les missions en zone Antarctique demeurent une spécialité locale.

Affaire donc à suivre.

Photos © Fuerza Aérea Argentina


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

6 Responses

  1. L’armée de l’air indienne avait déjà il y a quelques mois affirmer ne plus compter sur le matériel d’origine Russe, à cause de la complexité d’approvisionnement sur ce que les Russes estiment être secret défense, comme les radars, moteurs et certains armements.
    Soucis jamais rencontrés avec les produits français et sûrement une des raisons de l’achat des Rafale en plus de leurs capacités prouvée et termes d’actes militaires.

    Ou de la Malaisie qui a fait moderniser certains de ces Sukhoi Su-30 MKM par les Israéliens et que Moscou voudrait réaliser la grande visite dans ces usines, ce que refuse le gouvernement malais ayant lui-même effectuer les grandes visites des F/A-18 Hornet.

  2. L’Argentine ayant rejoint les BRICS et le camp anti-occidental pourra sans doute compter sur le soutien bienveillant de la Russie. Ces problèmes d’approvisionnement de pièces de rechanges pour ses HIP seront alors rapidement réglés.

    1. Votre boule de cristal me semble super affûtée. Et sinon la perte d’influence de la Russie au sein des BRICS au profit des Chinois et Indiens vous en faites quoi ?

    2. L’arrivée de l’Argentine au BRICS c’est surtout un souhait de une gauche au pouvoir qu’aime flirter avec les dictatures les plus rances de la planète, et agonise au pouvoir depuis plus d’un an. Nous attendons en Argentine un très forte changement de direction d’ici a un pair de mois qui va a remettre les pendules à l’heure (en plus le BRICS n’a pas beaucoup d’implication dans la politique de défense).

      1. Merci d’éviter de politiser vos commentaires. Vous avez ici des lectrices et lecteurs de droite, de gauche, des extrêmes. Respectez les.

  3. Depuis des mois que la FAA veut retourner aux Chinooks. Les Mi-17 ne sont pas mauvais mais la logistique russe n’est pas terrible est cela au delà de cette situation actuelle. En plus, l’origine de cette achat a été imposé pour le gouvernement de gauche au pouvoir. Depuis des mois on parle déjà d’une autorisation de USA pour l’achat des 2 ou 3 Chinooks et une possible échange avec ces Mi-17 (presque neufs) pour Ukraine.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Dassault Mirage F1B

Quand il réalisa son premier vol le 23 décembre 1966 le prototype du Dassault Mirage F1 tranchait radicalement avec les autres avions éponymes. L’avionneur clodoaldien

Lire la suite...