Boeing reconnait des retards dans le programme du F-15EX Eagle II.

Le troisième exemplaire a réalisé son premier il y a moins de deux semaines et le quatrième est en phase finale d’assemblage chez l’avionneur. Alors qu’à Eglin AFB en Floride les batteries d’essais se poursuivent chez Boeing c’est une autre histoire. Les F-15EX Eagle II du lot 1B seront livrés dans quelques jours, en deux vagues, avec un an de retard. Pour autant l’US Air Force ne compte pas revoir sa commande, faisant de ce biréacteur son futur chasseur de supériorité aérienne aux côtés du Lockheed-Martin F-22A Raptor.

Par rapport aux deux premiers avions, appartenant eux au lot 1A, en dotation dans l’US Air Force depuis deux ans et demi ce troisième et ce quatrième exemplaires renferment des améliorations notables. Ce sont d’ailleurs elles qui ont causé les principaux retards dans le programme. Car globalement il n’y a pas grand-chose qui diffère entre les lots 1A et 1B hormis à l’intérieur des chasseurs. C’est la suite de guerre électronique et une partie de l’avionique qui ont nécessité ces modernisations. Pour d’évidentes raisons de sécurité le constructeur n’en dit pas plus.

On sait seulement qu’elles permettront à l’avion de voler efficacement dans un environnement hostile où se mêleront avions ennemis et drones. Tout porte actuellement à croire que les améliorations apportées par Boeing et ses sous-traitants permettront au F-15EX Eagle II d’être efficient face aux engins autonomes de type Loyal Wingmen.

C’est donc vendredi 27 octobre 2023 que le troisième exemplaire a réalisé son premier vol. L’avion est actuellement en phase finale de préparation en vue de sa remise à l’US Air Force dans le courant de ce mois de novembre. Pour cela il doit notamment être peint aux couleurs militaires américaines. Quant au quatrième il rejoindra Eglin AFB entre fin décembre 2023 et début janvier 2024. La calendrier n’est pas encore clairement défini, tout juste sait-on que son vol inaugural devrait avoir lieu ce mois-ci. Pour mémoire ces deux F-15EX Eagle II devaient initialement avoir rejoint la Floride depuis novembre… 2022 avant que cela soit repoussé à février 2023. C’est donc bien avec un an de retard que le troisième y arrivera et sans doute avec quatorze mois de trop pour le quatrième.

F-15EX Eagle II sur le tarmac d’Eglin AFB.

L’avionneur Boeing annonce mettre tout en œuvre pour rectifier le tir. Rappelons que ce nouveau chasseur a déjà été choisi par l’Indonésie et par Israël. L’administration Biden aimerait le vendre également à la Pologne. Les retards font donc mauvais genre auprès des clients étrangers, même s’ils connaissent les réalités industrielles actuelles.

Photos © US Air Force.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

9 Responses

  1. Boeing encore et toujours empêtrer dans ces conflits internes, du qui fait quoi et quand et avec qui, heureusement que Mc Donnel-Douglas ne fut pas repris par eux a la création des F-4 et plus tard des F-15, ils serait encore a discuter sur le type de canon a installer et qui ne sera installer qu’apres les culottées données par des MIG-15,17-19 et plus tard des MIG-21.

    De la Thaïlande, Ll colonel Robin Olds, as de la Seconde Guerre mondiale crée l’opération Bolo força les MIG-21 de la base aérienne Phúc Yên à sortir de leur trou (en faisant passer des F-4 pour des F-105, même chemin, et même fréquences radio) pour en abattre une série de MIG (d’après Wikipédia), lesMIG étaient pilotés par des Russes anciens de Corée que révéla des documents après la chute du communisme.

  2. Encore un programme Boeing en retard…..
    C’en est a pleurer quand on pense à la naissance du 747.

    1. Attention il faut bien différencier chez Boeing les programmes civils des programmes militaires. Ce sont réellement deux choses différentes. C’est moins flagrant que chez Airbus mais tout de même.

  3. Un avion dont la ligne reste actuelles, assortie de performances à l’avenant.
    Longue vie à l’aigle.

  4. Un an de retard sur un programme militaire significatif c’est assez habituel ce qui l’est moins à mon sens c’est que
    selon la presse américaine le cout du 15EX serait légèrement supérieur à celui du F35 A pour les prochains lots à l’USAF.
    Compte tenu de la taille de l’avion , des modifications importantes apportées je trouve que Boeing est volontaire sur ce sujet pour cet avion complémentaire du F35A , il en va selon moi de la crédibilité de Boeing dans le domaine des chasseurs avec l’arret de la chaine f18 et la compétition avec LN sur le futur NGAD.

  5. En quoi est ce que cet avion américain nous regarde ? Boeing et son chasseur ça n’intéresse que les américains, à la limite leurs laquais anglais. Pas nous. Montrez nous de l’aviation française.

    1. Bonjour,

      La passion n’a pas de frontière.
      Un commentaire aussi véhément n’a aucun intérêt.

      L’espace commentaire est dédié au partage, pas au bashing.

      1. Merci Loris, de toutes manières je pense que « l’aviateur en colère » va vite rejoindre les autres trolls dans les limbes de la modération. Il va flotter, ils flottent tous en bas.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Dassault Mirage F1B

Quand il réalisa son premier vol le 23 décembre 1966 le prototype du Dassault Mirage F1 tranchait radicalement avec les autres avions éponymes. L’avionneur clodoaldien

Lire la suite...