L’ombre du Sukhoi Su-57 Felon plane sur l’Ukraine.

Pas besoin d’avoir beaucoup d’exemplaires pour les engager au combat, surtout face à une chasse moindre. Depuis quelques jours des informations nous parviennent sur le fait que la fédération de Russie aurait fait le choix d’engager ses nouveaux chasseurs Sukhoi Su-57 Felon pour des frappes aériennes contre des cibles ukrainiennes à haute valeur. L’emploi d’un tel avion sur un théâtre d’opérations comme celui ci est logique mais dangereux pour Moscou car il l’expose à une observation de sa furtivité par l’OTAN, omniprésente autour de l’Ukraine. Engagé un chasseur de supériorité aérienne dans des missions d’attaque au sol peut surprendre mais n’a en fait rien de nouveau, même pas pour des avions de 5e génération.

En effet il y a neuf ans maintenant l’US Air Force avait fait la même chose contre Daech avec des Lockheed-Martin F-22A Raptor. Et si le résultat de ces frappes fut positif, avec un taux de coup au but très élevé cela ressemblait tout de même à un bon gros coup de com’. Car le premier chasseur opérationnel au monde avait été conçu comme avion de supériorité aérienne, voire même de domination aérienne, et non comme avion de combat multi-rôle ou même comme avion d’attaque au sol et d’appui tactique. Ses cibles de prédilections étaient dans le ciel non au sur le plancher des vaches. Visiblement près d’une décennie plus tard la leçon n’a pas été retenue puisque les Voenno Vozdushnye Sily-Rossii ont choisi de rejouer la même scène, à leur sauce. Car même si le Sukhoi Su-57 Felon est beaucoup plus récent que son homologue américain il n’en demeure pas moins un avion avant tout taillé pour la défense aérienne et l’interception. Rappelons que son rôle premier est de remplacer les Mikoyan MiG-29 Fulcrum et Sukhoi Su-27 Flanker en dotation depuis l’ère soviétique. Certains d’entre eux sont usés jusqu’à la corde.

Comme souvent avec la Russie la transparence est une notion très floue. Pourtant les infos qui nous sont parvenus laissent à supposer que les principales munitions engagées par les VVS-R depuis les baies d’armement des Su-57 Felon seraient des missiles de croisière Kh-59MK2 pouvant être tirés à distance de sécurité et des bombes à guidage laser Kh-36 Grom-E2. Cette dernière est directement dérivée du missile air-sol Kh-36. Cette munition de précision est beaucoup plus logique qu’un missile de croisière pouvant lui être emporté par des avions comme le Sukhoi Su-34 Fullback ou le Tupolev Tu-22M Backfire. Le tir à distance de sécurité évite le recours à l’avion furtif.

En fait Moscou sait pertinemment que même si elle ne possède que dix à douze Sukhoi Su-57 Felon de série elle a peu de risques de les perdre au combat. En effet les Mikoyan MiG-29 Fulcrum et Sukhoi Su-27 Flanker de la chasse ukrainienne ne représentent pas un danger réels pour eux, malgré les missiles air-air AIM-120 AMRAAM fournis par les Alliés et adaptés à ces chasseurs d’origine soviétique. Non le vrai danger pour les chasseurs russes de nouvelle génération ce sont les avions radars Boeing E-3A Sentry et les drones de reconnaissance stratégique Northrop Grumman RQ-4D Phoenix de l’alliance Atlantique qui patrouillent aux frontières immédiates de l’Ukraine souveraine. Sans compter les avions et drones de l’Armée de l’Air et de l’Espace, de la Luftwaffe, de la Royal Air Force, ou encore de l’US Air Force qui eux aussi maraudent aux confins orientaux de l’OTAN. Avec l’engagement désormais quasi avéré des chasseurs furtifs russes la guerre du renseignement prend une nouvelle importance. Il faut savoir si l’industrie russe a su faire aussi bien que son équivalente américaine.

Après l’engagement en Syrie qui en avait fait marrer plus d’un, moi dans le lot, cette présence en Ukraine ne fait plus rire personne. Pourtant la Russie va vite se rendre compte que l’avion furtif n’est ni l’alpha ni l’oméga de la guerre aérienne contemporaine. Ce n’est qu’un outil parmi tant d’autres, très efficace certes mais pas au point d’être un game changer dans un conflit. D’autant que les VVS-R ne possèdent pas encore suffisamment de ces avions pour qu’ils deviennent une menace crédible.

Affaire à suivre.

Photo © Keypublishing.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

22 Responses

  1. (Essayons d’imiter un de ces chers trolleurs)

    Mais mossieur, la Sainte Russie déploie déjà depuis longtemps sa centaine de chasseurs furtifs sans que vous le sachiez, car ils sont, eux, vraiment invisibles comparés aux antiquités de l’OTAN !

  2. Je suis certains que si les ukrainiens ingénieux comme ils sont réussissent à bidouiller leur propres missile ils réussiront à en abattre ou en endommager un, ca serait difficile mais pas impossible, il faudrait demander l’aide de Zoltan Dani pour ca…

  3. Ils seront tellement furtifs que personne ne les verra, pas même l’armée de l’air Russe. Leur impact sera lui aussi furtif, bref c’est le top de la furtivité et j’oserais dire de l’invisibilité, on en ait même au niveau de l’antimatière. C’est un chasseur cantique de 7éme génération ! Tous aux abris…

      1. Je faisais allusion à la Mécanique quantique et c’était pour plaisanter. Rien à voir avec les religions ou lieu de culte. C’est une faute d’orthographe. C’était pour ironiser sur le fait qu’il est tellement furtif qu’il en devient immatériel. La plaisanterie n’était pas bonne, désolé….

        1. T’as même pas compris Arthur 25 qu’Arnaud a fait un mot d’esprit entre cantique et quantique. T’es encore plus bas de plafond que tes commentaires le laissent à croire.

      2. Bah, on a pas le droit de frapper les lieux de culte…

        Un chasseur cantique, s’il est Gen5, fait de l’évangélisation BVR…

  4. C’est des mensongeries. La Russie a 72 SU57 pas 11 comme vous dite. Et l’Ukraine elle a plus aucun avion même ses F16 ils ont été détruits. Le SU57 il est mieux armer et plus rapide que vos F22 et F35. Ces le meilleur avion du monde. Bientôt le président Goïta il va en acheter pour nos pilotes.

    1. Les SU57 ils sont furtifs et même capables de voyager dans le temps pour détruire des avions dont l’Ukraine ne dispose pas encore. Sans compter que la propagande prétendait que tous les avions (x2) avait déjà été détruits avant l’arrivée de ces engins.
      Et en plus ils font ça en volant sur le dos !

  5. Encore à dire du mal de la Russie et à prendre la défense des ukronazis Arnaud. Tu es pathétique mon pauvre vieux. Le SU57 est supérieur à ton F35 Lighning 2 et ça tous les vrais experts le savent. Mais a ta différence il ne sont pas payés par Lockheed.

    1. Et ma tante si elle en avait on l’appellerai tonton.
      J’ai du mal à comprendre ce que ferai des su57 au dessus du sol malien. Chasseur de supériorité, ok on l’accorde. Mais pourquoi faire sincèrement.
      Autant prendre un truc éprouvé et adapté non pas à votre ego mais à votre topo.
      Avoir une Ferrari en plein désert alors qu’il faut un 4×4.
      Bref le lavage de cerveaux a des beaux jours devant eux

    2. Monsieur Palou , un petit conseil, revenez sur terre il est temps de quitter votre monde parallèle ! Je vous rassure, je ne suis ni payé par la CIA ni par la DGSE , juste quelqu’un qui essaie de vous éviter d’être ridicule !

    3. Totalement d’accord avec Palou. Ce Arnaud n’a aucune connaissance en aéronautique, même ma petite nièce de 5 ans et demi s’y connait plus avec son avion Barbie.

    4. Le SU 57 est supérieur à tous ce qui vole, et la « sainte » RuSSie en a des dizaines en service, c’est comme le SU 35 , le meilleur avions au monde .
      La semaine dernière , les russes annonçaient avoir détruits des centaines d’appareils Ukrainiens , sans même parler des F 16 qui se font détruire avant même d’être livrés à l’Ukraine, et je ne parle pas des centaines de millier, que dis je , des millions de soldats Ukrainiens, morts au combat, etc etc etc………
      Malgré tous ça, la « sainte » RuSSie n’ a toujours pas réussie a écraser l’Ukraine en plus de 600 jours de son opération spécial qui devait duré 3 semaines….
      Si j’ écoute votre discoure , j’en conclue que les soldats RuSSEs sont vraiment pires brêles que la terre est jamais portée ou alors que votre discoure est le plus gros amas d’âneries ( je reste polis) que l’on puisse dire.
      Alors , les trolls pro RuSSes, arrêter de vous ridiculisez avec des commentaires plus débiles les uns que les autres.

    5. Donc avec ce type d’argument tu ne sais pas trop quoi rétorquer Palou …Parce que quand on en vient à invoquer le mot « nazi », c’est que l’on a plus trop de biscuits à sortir et que l’on se complait dans de la rhétorique dans laquelle même les russes ne croient plus trop …

  6. Félon, quel beau nom de code OTAN pour un avion qui va bombarder des civils… Pour le compte d’un état corrompu. J’espère que les bombes seront furtives et louperont leurs objectifs…

  7. Nous ne saurons certainement pas comment fonctionne réellement le Su-57 Felon.
    Les ex soviétiques ne nous le diront pas – propagande mise à part – qui n’ont aucun intérêt à révéler les véritables caractéristiques de leur avion le plus moderne, s’il fonctionne bien ou non.
    Le N.A.T.O. ne nous le dira pas. qui n’a aucun intérêt à révéler son niveau de connaissance.
    En tout cas le Su-57 Felon est un engin intéressant. Avant de le juger, il faut rappeler que la philosophie du design n’est pas occidentale.
    La furtivité n’est pas aussi poussée que pour le F-22 et le F-35.
    Certainement parce que le niveau technologique de l’ex union soviétique n’est pas au niveau de celui de l’Occident ( et probablement même pas celui de la Chine ) mais aussi parce que l’armée de l’air ex soviétique n’attache pas à la furtivité la même importance qu’accorde au contraire de l’ États-Unis d’Amérique.
    Les ex soviétiques estiment également que tôt ou tard des radars capables de « voir » des avions furtifs arriveront et qu’il ne vaut donc pas la peine de rechercher des performances extrêmes, avec les coûts qui en résultent. Mieux vaut investir des ressources sur les performances et la maniabilité.
    Comme je l’ai dit, il s’agit d’une philosophie de fonctionnement différente de celle occidentale, mais pas pour autant erronée.
    Seul le champ de bataille pourra peut-être nous dire qui a raison. Peut-être ….
    Traduction de Google

  8. La vérité c’est que le F22 fais un excellent chasseur multirôle, bien qu’au départ prévu comme chasseur de supériorité aérienne. Ses caractéristiques lui permettent de s’occuper tout à fait bien des 2 types de missions. Tout comme notre Rafale fais un très bon chasseur de supériorité aérienne, bien qu’il soit prévu comme multirôle. Multirôle et Supériorité Aérienne sont juste des étiquettes. Les chasseurs contemporains deviennent tres polyvalent, ce qui rend ces distinctions moins claires et rend la frontière entre les 2 notions très floues. Je connaîs mal le Su-57 mais il y a fort à parier qu’il fera tout à fait bien le job en tant que multi-rôle.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Agusta-Westland AW.149

L’histoire de l’aviation compte plusieurs machines qui furent de véritables «mètre-étalon». On y retrouve bien évidemment l’avion de transport tactique Douglas C-47 Skytrain hérité de

Lire la suite...