La Thaïlande cherche à rajeunir sa flotte de F-16 Fighting Falcon.

À défaut de Lockheed-Martin F-35A Lightning II la Royal Thai Air Force  se tourne désormais vers le F-16V Viper. Il s’agit pour elle de remplacer les General Dynamics F-16A/B Fighting Falcon en service au sein de son 102nd Squadron. Il est question d’une première commande pouvant porter sur douze à quinze avions. Les négociations actuellement lancées visent à une signature de contrat au début de l’année prochaine.

Les autorités thaïlandaises ont donc finalement choisi le renoncement. Celui de la prolongation de carrière des F-16A/B Block 15 du 102nd Squadron dépendant du Wing 1 de la Royal Thai Air Force. Pour autant les Northrop F-5E Tiger II du 211th Squadron du Wing 21 ne seront eux pas remplacés immédiatement. Ça tombe donc bien qu’ils aient été remis au goût du jour via la modernisation «F-5TH Super Tigris». Il faut dire qu’ils sont ainsi devenus multi-rôles alors même que les avions du 102nd Squadron ne sont que de simples chasseurs.

À moins d’avoir eu droit à un chantier de modernisation le portant au standard F-16MLU comme les avions belges ou néerlandais le F-16A/B Block 15 est aujourd’hui un appareil passablement dépassé. Certains diraient même de lui qu’il est totalement obsolète, et ils auraient sans doute bien raison. Hormis l’emport de bombes lisses et de roquettes non guidées en paniers il est tout juste bon à tirer des AIM-7 Sparrow et AIM-9 Sidewinder. Et encore on ne parle pas des versions les plus récentes de ce second missile air-air.

Pour y remédier la Royal Thai Air Force a décidé d’engager des pourparlers avec Lockheed-Martin autour de son F-16V Viper Block 70/72, la dernière évolution du mythique chasseur. Celui-ci n’a en fait plus grand-chose à voir avec les avions actuellement en dotation au sein de ce 102nd Squadron thaïlandais. Hormis la désignation et l’allure extérieure générale. Car le F-16V ouvrira aux Thaïlandais la possibilité d’emporter et de tirer les versions les plus récentes du même AIM-9 Sidewinder mais aussi l’AIM-120 AMRAAM et la majorité des munitions de précisions de facture américaine. Armes à guidages laser et/ou GPS seront donc disponibles. À condition bien sûr que l’administration Biden n’appose pas un nouveau véto. Les liens étroits entre Chinois et Thaïlandais déplaisent fortement dans les allées de la Maison-Blanche et du Pentagone.

Vouloir acheter des F-16V Viper quand on s’est vu empêcher d’acquérir des F-35A Lightning II, ça ne vous rappelle rien ? C’est exactement le même scénario qu’a connu la Turquie et dont l’épilogue récent à éviter à Ankara et Washington DC de perdre chacun la face. Reste à savoir si ici ce sera la même chose. La Thaïlande n’a pas le poids diplomatique et militaire de la Turquie, donc les choses risquent d’être plus compliquée pour elle.

Affaire à suivre.

Photo © US Department of Defense.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié