L’Irak se rapproche un peu plus du KUH-1 Surion sud-coréen.

Après le jet d’entraînement avancé T-50IQ Golden Eagle la lune de miel entre Bagdad et Séoul semble loin d’être terminée. En fin de semaine dernière une délégation irakienne a été reçue chez Korea Aerospace Industries, et plus particulièrement dans ses ateliers voilures tournantes. En effet c’est l’hélicoptère de transport tactique KUH-1 Surion qui désormais intéresse fortement les armées et l’aviation irakiennes. On parle d’un marché potentiel entre 30 et 40 hélicoptères.

L’Asie semble définitivement être le marché de prédilection du KAI KUH-1 Surion. Et c’est bien logique pour un hélicoptère sud-coréen ! Après les Émirats Arabes Unis ou encore le Vietnam c’est désormais donc l’Irak qui se penche sur lui. Les militaires de ce pays entendent acquérir cet hélicoptère jugé moins onéreux que les Airbus Helicopters H215M et Sikorsky S-70I Blackhawk. L’Irak entretenant actuellement de bonnes relations diplomatiques avec l’Ukraine elle ne semble pas souhaiter acheter de nouveaux Mil Mi-171 Hip-K, et ce même si elle attend la livraison de ses derniers Mil Mi-35 Hind-E commandés en 2023.

Le marché des hélicoptères de transport d’assaut étant ce qu’il est le KAI KUH-1 Surion est de ce fait une des seules alternatives correctes aux constructeurs américains et européens. Acheter sud-coréen mettrait bien plus Bagdad à l’abri de la loi CAATSA que le recours à un hélicoptériste chinois ou russe. D’autant qu’ici le contrat à venir est jugé assez substantiel. Entre 30 et 40 machines qui se répartiront trois quart un quart entre respectivement l’armée et l’aviation irakienne. Pour la première il s’agirait autant de remplacer les Bell UH-1H Iroquois offerts (de seconde main évidemment) par l’administration américaine en 2005 que de renforcer ses moyens de transport tactique. Pour la seconde le KUH-1 Surion représente une machine C-SAR, ou recherches et sauvetages au combat, ayant un bon rapport qualité prix. Actuellement l’aviation irakienne utilise deux vieux Mil Mi-8 Hip datés de l’ère baasiste pour cette mission ô combien essentielle de nos jours.

Comme l’ont souligné plusieurs médias sud-coréen les négociations autour de ce contrat pourraient aller très vite. L’Irak semble aussi pressée de conclure que KAI de débloquer le compteur export de son hélicoptère. Des concessions économiques pourraient-elles en ressortir pour Bagdad ?

Affaire (forcément) à suivre.

Photo © KAI


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...