La Royal Air Force célèbre ses 10 ans sur Boeing Airseeker R.1.

L’avion est actuellement la monture du N°51 Squadron sis à RAF Waddington dans le nord-est de l’Angleterre. Avec quelques mois d’avance la Royal Air Force a choisi de célébrer les dix ans d’emploi de son avion espion de facture américaine. Pour mémoire trois Boeing Airseeker R.1 sont actuellement en dotation, des appareils modernisés à l’été 2020. La patrouille des Red Arrows a été mise à contribution pour cet anniversaire si particulier.

C’est en effet en novembre 2013 que l’US Air Force a livré à la Royal Air Force un premier Boeing RC-135W Rivet Joint, localement appelé Airseeker R.1. Il portait alors le serial militaire ZZ664. Depuis deux autres l’ont rejoint. Ces avions opèrent au sein du N°51 Squadron, l’un d’entre eux pouvant être affecté temporairement au N°54 Squadron. Il s’agit d’une unité de transformation opérationnelle qui peut également le cas échéant utiliser des bimoteurs turbopropulsés Beechcraft Shadow R.1. Depuis leur nid du Lincolnshire ces avions espions ont sillonné le monde, partout où les services britanniques de renseignement avaient besoin d’eux. Et même à des endroits où des alliés de la Couronne pouvait eux aussi être contents de les voir voler.

Atterrissage d’un Boeing Airseeker R.1 à RAF Waddington.

Ainsi il est désormais acquis qu’au moins deux vols ont eu lieu pour le compte de la France dans le cadre de la coopération britannique à la force antiterroriste Barkhane en Afrique sahélo-saharienne. Pour autant depuis une décennie le terrain de jeu favori de ces avions se situe plutôt en Europe orientale et septentrionale. Là où Moscou tente de déstabiliser la paix continentale les Airseeker R.1 de la RAF veillent, au risque même de se mettre en danger face aux cowboys de la chasse russe. La guerre du renseignement est à ce prix. Et depuis le début de la guerre menée par la Russie contre la démocratie ukrainienne en février 2022 les quadriréacteurs de Sa Majesté ont fait de l’espace aérien de la Mer Noire leur nouveau terrain de jeu. Une manière comme une autre de montrer au maître du Kremlin que cette mer intérieure ne sera jamais sa mare nostrum.

Airseeker R.1 et Hawk T.1, une formation aérienne estampillée 100% RAF Waddington.

Alors oui la Royal Air Force ce vendredi 1er juin 2024 a quelque peu anticipé les 10 ans d’emploi du successeur du BAe Nimrod R Mk-1. Sauf qu’en novembre prochain il n’aurait pas été certain qu’un vol en compagnie des Red Arrows puisse avoir lieu. Non pas que la patrouille de présentation britannique ne connaisse le chemin de RAF Waddington durant l’automne vu que c’est aussi son nid mais la météo dans cette région de la Grande Bretagne y est alors plus capricieuse qu’en ce moment. Les photos auraient été moins belles. Alors les 10 bougies sont soufflées avec un petit peu d’avance. Mais ce n’est pas grave, cela ne gênera personne.

Photos © Royal Air Force.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...