FICHE DESCRIPTIVE

Appareil : Reggiane Re.2001 Falco II
Constructeur : Officine Meccaniche Reggiane SpA (Caproni)
Désignation : Re.2001
Nom / Surnom : Falco II
Code allié / OTAN :
Variante :
Mise en service : 1942
Pays d'origine : Italie
Catégorie : Chasseurs de la guerre 39-45
Rôle et missions : Chasseur monoplace, chasseur de nuit.

HISTOIRE

Reggiane Re.2001 Falco II :
Chasseur italien + moteur allemand = réussite contestable”

Au cours de la Seconde Guerre mondiale l’Italie fasciste fit tout pour pouvoir continuer à disposer d’une indépendance technologique vis à vis de son puissant allié nazi. Pour autant les machines construites dans la botte étaient souvent inférieures à celles pensées en Allemagne. Et cela était notamment vrai dans l’aviation. Mais dans quelques rares cas les industries aéronautiques des deux pays s’allièrent afin de développer en commun des machines, le plus souvent pour les besoins Italiens. L’un des exemples les plus célèbres, à défaut d’être un des plus réussis fut le chasseur monoplace Reggiane Re.2001 Falco II.

Les origines de cet avion remontent en fait à l’un des plus cuisants échecs de l’industrie aéronautique italienne : le Re.2000 Falco. L’idée des ingénieurs de Reggiane au début de l’année 1940 était de lui déposer son moteur en étoile Piaggio P.XI RC 40 au profit d’un des meilleurs de l’époque : le Daimler-Benz DB 601A allemand. Celui-ci équipait alors notamment le bombardier bimoteur Dornier Do 215B ou encore le Messerschmitt Bf 109E, sûrement le meilleur chasseur monoplace du moment en Europe ! Sur le papier l’idée de le greffer à l’avion italien était donc excellente.

Le nouvel avion reçut la désignation de Reggiane Re.2001 et le patronyme de Falco II. Quelques menues modifications furent apportées à la cellule afin de gagner en aérodynamisme. Un accord de production sous licence fut signé entre Daimler Benz et Alfa Romeo. Le DB 601A devint RA.1000 RC 41.
Un premier lot de cent chasseur fut commandé, bientôt suivi d’un deuxième pour cinquante avions similaires mais navalisés afin de servir sur le porte-avions Aquila alors en cours de développement.
Une troisième commande fut passée pour deux fois soixante-quinze exemplaires. Il s’agissait respectivement de chasseurs-bombardiers et de chasseurs de nuit. Ils furent désignés Re.2001I, Re.2001II, Re2001III, et Re2001IV. Ce dernier fut en fait souvent connu comme Re.2001CN et devint le premier chasseur nocturne italien capable de dépasser les 500km/h. Pour autant il n’emportait aucun radar et continuait de traquer les avions alliés grâce à des phares surpuissants.
Le prototype du Reggiane Re.2001 réalisa son premier vol le 9 juillet 1940.

Les premiers exemplaires entrèrent en service au sein de la Regia Aeronautica en août 1941. Même s’ils n’étaient pas les meilleurs chasseurs italiens de l’époque les Reggiane Re.2001 Falco II étaient meilleurs que les Re.2000, notamment en combat tournoyant. Pour autant ils ne pouvaient guère tenter de s’opposer aux meilleurs chasseurs britanniques de l’époque : les Supermarine Spitfire qu’ils rencontraient fréquemment en Afrique du nord. Mais face aux Hawker Hurricane ils arrivaient à enregistrer quelques victoires aériennes.

Pour autant en Afrique du nord puis l’année suivante au-dessus de l’île de Malte (où ils affrontèrent des biplans Gloster Gladiator) les pilotes et mécaniciens italiens remarquèrent que les moteurs RA.1000 RC 41 de leurs Re.2001 étaient loin d’être aussi efficaces qu’espérer. Ils supportaient parfois mal les fortes chaleurs enregistrées aux abords de la Méditerranée. Le système de refroidissement marquait souvent des signes de faiblesses, un vrai défaut lors des phases de chasse.

Dans le même temps il fut remarqué que les Reggiane Re.2001CN n’étaient pas particulièrement de bons chasseurs de nuit. Tous ces défauts firent que l’avionneur vit les commandes abandonnées après la livraison du 252ème Re.2001 Falco II. D’autant que le programme de l’Aquila fut abandonné et que les Re.2001II furent réaffectés… sans jamais servir. En effet la Regia Marina ne disposait d’aucune structure de chasse terrestre. Et à aucun moment la Regia Aeronautica ne put les récupérer.

Finalement à partir de fin 1943 ces avions quittèrent peu à peu la première ligne. Quelques exemplaires furent pris en compte par l’aviation co-belligérante, les pilotes italiens qui avaient rejoint les Alliés. Ils furent notamment engagés dans des combats aériens contre l’aviation allemande. Mais sans succès, face aux chasseurs de la Luftwaffe ils ne firent pas le poids. La future Aeronautica Militare remplaça ses Re.2001 Falco II par des Spitfire britanniques bien plus modernes et manœuvrables.

Sans être un avion aussi mauvais que son prédécesseur il ne fut jamais un grand chasseur. Le Reggiane Re.2001 Falco II servit de base au Re.2005 Sagittario à peine plus réussi. La saga des chasseurs Reggiane ne marqua pas vraiment l’histoire aéronautique et encore moins celle de la Seconde Guerre mondiale, le Re.2001 n’y est pas forcément pour rien.

Publicité

PHOTOS

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Modèle : Regianne Re.2001III Falco II
Envergure : 11.00 m
Longueur : 8.36 m
Hauteur : 3.15 m
Motorisation : 1 moteur à douze cylindres en V Daimler Benz DB 601A construit sous licence par Alfa Romeo
Puissance totale : 1 x 1175 ch.
Armement : Deux mitrailleuses de calibre 7.7mm dans les ailes et deux de calibres 12.7mm dans le fuselage. Toutes furent fabriquées par Breda-SAFAT.
Charge utile :
Poids en charge : 3280 kg
Vitesse max. : 540 km/h à 3000 m
Plafond pratique : 11000 m
Distance max. : 1100 Km à masse maximale.
Equipage : 1
[...] Passez dans le comparateur...

PLAN 3 VUES

Plan 3 vues du Reggiane Re.2001 Falco II

PROFIL COULEUR

Profil couleur du Reggiane Re.2001 Falco II

VIDÉO

Images d'archives du Reggiane Re.2001 Falco II