Le parc aérien de l’US Marines Corps en 2015 et en images.

Le parc aérien de l’US Marines Corps en 2015 et en images.

À mi-chemin entre la force aérienne et la force aéronavale figure l’élément aérien de l’US Marines Corps. Souvent considéré, à juste titre comme la seconde aéronavale américaine celle-ci à la particularité de ne pas posséder ses propres navires mais de disposer de certains mis à sa disposition par l’US Navy. On retrouve aussi des aéronefs de l’US Marines Corps sur ses porte-avions géants.

Focus sur une aviation spécialement dédiée aux opérations de soutien amphibie et d’appui aérien rapproché. Les avions et hélicoptères de l’US Marines Corps sont d’ailleurs parmi les plus engagés au combat par les États-Unis depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Pour une raison de compréhension ceux-ci seront donnés dans l’ordre alphanumérique du système de désignation actuellement en vigueur au Pentagone.

  • Bell AH-1 Super Cobra, hélicoptère de combat et d’appui aérien rapproché, présent fin 2015 à hauteur de 166 exemplaires des versions AH-1W et AH-1Z.
Bell AH-1W Super Cobra.
Bell AH-1W Super Cobra.
  • McDonnell Douglas AV-8 Harrier II, avion d’attaque au sol et d’appui aérien rapproché embarqué, présent fin 2015 à hauteur de 110 exemplaires des versions AV-8B et AV-8B+.
McDonnell Douglas AV-8B Harrier II.
McDonnell Douglas AV-8B Harrier II.
  • McDonnell Douglas C-9 Skytrain II, avion de soutien logistique, présent fin 2015 à hauteur de deux exemplaires de la version C-9B.
McDonnell Douglas C-9B Skytrain II.
McDonnell Douglas C-9B Skytrain II.
  • Lockheed C-130 Hercules, avion de transport tactique et de soutien opérationnel, présent fin 2015 à hauteur d’un unique exemplaire de la version C-130T.
Lockheed C-130T Hercules.
Lockheed C-130T Hercules.
Sikorsky CH-53E Super Stallion.
Sikorsky CH-53E Super Stallion.
  • Grumman EA-6 Prowler, avion de guerre électronique embarqué, présent fin 2015 à hauteur de 25 exemplaires de la version EA-6B.
Grumman EA-6B Prowler.
Grumman EA-6B Prowler.
  • Northrop F-5 Tiger II, avion de combat et de simulation, présent fin 2015 à hauteur de 12 exemplaires des versions F-5E, F-5N, et F-5F.
Northrop F-5N Tiger II.
Northrop F-5N Tiger II.
Lockheed-Martin F-35B Lighning II.
Lockheed-Martin F-35B Lighning II.
  • McDonnell Douglas F/A-18 Hornet, avion de combat multirôle embarqué, présent fin 2015 à hauteur de 228 exemplaires des versions F/A-18B, F/A-18C, et F/A-18D.
McDonnell Douglas F/A-18C Hornet.
McDonnell Douglas F/A-18C Hornet.
  • Lockheed-Martin KC-130 Hercules, avion de transport tactique et de ravitaillement en vol, présent fin 2015 à hauteur de 71 exemplaires des versions KC-130J et KC-130T.
Lockheed KC-130T Hercules.
Lockheed KC-130T Hercules.
  • Bell / Boeing MV-22 Osprey, avion de transport et d’assaut, présent fin 2015 à hauteur de 222 exemplaires de la version MV-22B.
Bell / Boeing MV-22B Osprey.
Bell / Boeing MV-22B Osprey.
McDonnell Douglas TAV-8B Harrier II.
McDonnell Douglas TAV-8B Harrier II.
  • Beechcraft UC-12 Huron, avion de transport léger et de liaisons, présent fin 2015 à hauteur de 12 exemplaires des versions UC-12F, UC-12M, et UC-12W.
Beechcraft UC-12W Huron.
Beechcraft UC-12W Huron.
  • Cessna UC-35 Citation, avion de liaisons rapides et de transport d’état-major, présent fin 2015 à hauteur de 12 exemplaires des versions UC-35C et UC-35D.
Cessna UC-35D Citation.
Cessna UC-35D Citation.
  • Bell UH-1 Venom, hélicoptère d’assaut et d’appui aérien rapproché, présent fin 2015 à hauteur de 110 exemplaires de la version UH-1Y.
Bell UH-1Y Venom.
Bell UH-1Y Venom.
  • Sikorsky VH-3 Sea King, hélicoptère de transport présidentiel, présent fin 2015 à hauteur de six exemplaires de la version VH-3D.
Sikorsky VH-3D Sea King.
Sikorsky VH-3D Sea King.
  • Sikorsky VH-60 White Hawk, hélicoptère de transport présidentiel, présent fin 2015 à hauteur de sept exemplaires de la version VH-60N.
Sikorsky VH-60 White Hawk.
Sikorsky VH-60 White Hawk.

Il est à remarquer la position très particulière de l’unique C-130T mis à disposition de l’US Navy pour servir aux profits de la patrouille acrobatique des Blue Angels comme avion de soutien opérationnel sous le nom de baptême de Fat Albert. Les Tiger II sont chargés de simuler les avions ennemis, notamment de conception soviétique et/ou russe au sein d’une unité dite d’Agressors. Les deux C-9B doivent théoriquement quitter le service actif en 2017, si (et seulement si) un accord est trouvé permettant la fourniture de deux biréacteurs Boeing C-40C en remplacement. Sinon ces vénérables avions de transport resteront encore en service.

Photos © US Marines Corps.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

11 COMMENTAIRES

  1. Je me souviens très bien de la préstation du lockheed C-130T Hercules de la patrouille acrobatique des Blue Angels lors du Spectacle aérien international de Québec tenu les 13-14-15 juin 2008: très impressionnant! Le décollage avec assistance des fusées JATO du Hercules fut le clou de ce pagent aérien. C’est bien dommage que celui-ci ne fut plus présenté après 2010.
    Cordiales salutations d’outre-Atlantique et
    Je souhaite à l’équipe de rédaction et aux lecteurs de avionslégendaires de passer de Joyeuses Fêtes!

  2. Une armée vraiment grande. On dirai même exagérée pour être dédié à l’appui rapproché. Il me semble qu’ils ont plus d’avions de combat que l’AdA. Bien sur pas de Rafale 😉

    • Oui vous avez intégralement raison Michel, le Prowler a bien été retiré du service… mais uniquement dans l’US Navy. L’US Marines Corps conserve les siens au moins jusqu’en 2019, s’il trouve un remplaçant. Le Growler n’a pas vraiment de chances d’être acquis par les Marines qui après l’avoir essayés se sont déclarés peu satisfaits.

  3. Encore une fois beau travail Arnaud, merci.
    Étonnant qu’ils n’ont pas prévu d’avoir des F-35C pour remplacer du Hornet, étant donné que les chaîne de ce dernier sont fermées.
    De même que pour le refus du Growler, je ne vois pas d’autre remplaçant possible, à moindre qu’ils prévoient de déplacer ses fonctions de Jamming et de SEAD vers le F-35 via des pods.

Laisser un commentaire