La Russie confirme son emprise grandissante sur ce pays d’Afrique centrale. On a appris ce weekend que la petite Nigerian Air Force venait de décider d’acquérir douze avions de combat biréacteurs Sukhoi Su-30 afin de muscler ses moyens opérationnels. C’est le quatrième contrat d’armement signé par Moscou avec Abuja.

En effet après le contrat signé en septembre dernier pour la dotation de douze hélicoptères d’attaque Mi-35M et deux autres contrats concernant pour l’un des chars légers de reconnaissance et pour le second des véhicules tous-terrains de transport de troupe, celui ci est et de loin le plus emblématique. Car désormais le Nigeria va disposer de moyens de combats aériens multirôles.

Et le bond technologique risque d’être considérable pour les pilotes nigérians entre leurs actuels Chengdu F-7N, des copies chinoises du vénérable MiG-21 soviétique, et ces Sukhoi Su-30 beaucoup plus modernes. Mais surtout avec ces biréacteurs ils vont pouvoir réaliser aussi bien des missions air-air que air-sol, cette dernière spécialité leur étant actuellement interdit par leur F-7N uniquement gréés pour la défense aérienne et l’interception.

Jusque là les seuls avions qui pouvaient réaliser des missions d’attaque au sol, au moyen de bombes lisses et de paniers à roquettes, était la petite dizaine d’Alpha Jet acquis au début des années 1980. Désormais les Su-30 ouvrent la voie aux frappes de précision, à condition bien entendu que les autorités nigérianes aient les moyens d’acquérir des munitions guidées.

Pour autant ce contrat russe n’est nullement une victoire du Su-30 sur d’éventuels concurrents occidentaux. Pour deux raisons d’ailleurs : primo le Nigeria n’a pas fait d’appel d’offres et secundo ses finances plus que discutables lui ferment les possibilités d’acquérir des avions plus modernes que le Flanker-C, à l’image du Gripen, du Typhoon, ou du Rafale. Le biréacteur russe, dérivé du Su-27 de la Guerre Froide, est donc le meilleur pis-aller possible pour une force aérienne comme celle du Nigeria.

Photo © Wikimédia Commons.

7 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi est ce je sens comme de l’amertume dans votre phrase  » Pour autant ce contrat russe n’est nullement une victoire du Su-30 » Arnaud ?
    Vous diriez la même chose s’il s’était agit de 12 Mirage 2000 par exemple ?
    Ensuite, je suis un petit peu déçu par vos  »non » connaissances en géographie, le Nigeria est un pays d’Afrique de l’ouest, pas du centre. C ‘est comme si on présentait à un asiatique la France comme un pays d’Europe de l’est, j’en connais qui étoufferai dans leur croissant pour moins que çà.

    • On va laisser passer votre réflexion sur ma soit-disant non connaissance géographique, vous vous dites nouveau sur le site. Par contre oui désolé de vous décevoir mais n’est pas une victoire pour le Su-30 ce contrat puisque l’avion russe était en compétition avec… aucun autre avion. Ou alors au maximum c’est un victoire sur lui-même ? Soyons sérieux cinq seconde, vous savez aussi bien que moi que si le Su-30 s’était retrouvé en compétition avec le Rafale, le Typhoon, le Super Hornet, ou encore le Lightning II le seul moyen pour lui de gagner aurait été sur le prix. Parce que pour le reste il ne tient pas la comparaison avec ces quatre avions occidentaux.

      • le Su 30 n’est pas vraiment de la même génération que les machines que vous citez Arnaud, il faudrait faire appel a ses grands frères;SU35 ou PAK FA pour que la comparaison avec  »vos champions » soit plus équilibrée je pense..
        Par contre,face a des avions vraiment de sa génération et a coût comparable tel que le Mirage 2000-5, le F16 block 52 etc à mon avis le résultat aurait pu être le même, et donc on pourrait bien parler de victoire dans le sens ou vous l’entendez..
        .

        • On dirait que je vais rester sur ma première impression, votre article aurait eu une autre orientation si c’est des Mirage 2000 qui étaient concernés par cette ‘non » victoire.
          Mais vous savez, moi, tant qu’on assume ses penchants, qu’on ne se cache pas derrière son petit doigt, je suis ok!

        • Pour info, et puisque vous semblez « Nouveau », sachez que nous détestons l’intox sur ce site : le Sukhoi PAK-FA est un avion encore à l’état expérimental, ne le comparez donc pas avec des machines déjà en service. Quand à votre appréciation sur le Mirage 2000-5 ou le F-16C/D Block 52 elle n’engage que vous.

  2. C’est toujours ça. Sa rajoutera 12 avions sur la chaine de production de Sukhoi. Par contre je ne vous comprend pas quand vous dites que le sukhoi PAK FA est un avion expérimental. Pour moi le terme plus exact serait « prototype » ou de « pré-série ». Quand j’entend expérimental, je vois le Sukhoi 47 Berkut. Le PAK FA étant destiné à être produit en série.

    • Pour mémoire le Sukhoi Su-47 aussi était prévu à l’origine pour une production en série. La réalité en a décidé autrement. Espérons bien entendu que le PAK FA ne connaisse pas le même sort, mais rien n’est moins sûr. Je crois savoir que les Russes en sont à 9 ou 10 prototypes et avions de présérie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom