Les hélicoptères A.109 Hirundo et NH-90TTH belges remplacés à l’horizon 2026-2027.

Après les Airbus Defence A400M Atlas, Dassault Aviation Falcon 7X, et Lockheed-Martin F-35A Lightning II la Belgique poursuit la lente modernisation de ses moyens aériens. Dernier exemple en date la décision prise la semaine dernière par le gouvernement de Bruxelles d’acquérir quinze biturbines Airbus Helicopters H145M pour le compte de la Composante Air. Ces appareils devront les dix derniers Agusta A.109BAi Hirundo ainsi que les quatre NHIndustries NH-90TTH actuellement en dotation. Les NH-90NFH de la Composante Marine ne sont pas concernés.

En fait la Belgique est restée assez évasive sur ce contrat. On sait juste que la procédure de sélection a été lancée au printemps 2023 et qu’elle prévoit le remplacement en deux temps. D’abord les A.109BAi Hirundo seront envoyés à la retraite après la réception des premiers H145M puis viendront ensuite les NH-90TTH. Et les deux modèles d’hélicoptères ne sont pas sur la sellette pour la même raison.

Dans le cas des Agusta A.109BAi Hirundo il s’agit avant tout de retirer du service des appareils désormais obsolètes. Leur remplacement était donc nécessaire. Et c’est ce qui a sans doute motivé le choix d’un appareil aussi compact que le H145M. Ce dernier est pourtant sensiblement plus gros. Il faut dire qu’il doit aussi succéder à la version de transport tactique de l’hélicoptère européen NH-90. Et là la raison de son futur retrait du service n’est dû ni à une obsolescence qui serait forcément précoce ni à un défaut de conception mais à un coût d’utilisation bien trop élevé. L’an dernier le ministère belge de la défense l’évaluait à 15 000 euros de l’heure de vol. Le H145M demeure inférieur aux 9 000 euros. On ignore par contre ce qu’il adviendra de ces machines qui possèdent encore un bon potentiel et en auront forcément encore un à l’horizon 2027-2028 quand elles seront retirées du service actif en Belgique.

On remarquera au passage le superbe livrée des NH-90TTH de la Composante Air.

Sur la compétition elle-même le gouvernement belge s’est contenté de préciser qu’elle n’était ouverte qu’aux seuls hélicoptéristes européens. Autant dire aux groupes Airbus et Leonardo donc. Une partie du financement des quinze H145M sera réalisée par la NATO Support & Procurement Agency. Une option a été placée pour deux H145 supplémentaires, en version civile parapublique pour les besoins du Service d’Appui Aérien de la Police Fédérale. Une décision doit rapidement être prise afin de permettre le remplacement des trois MD Helicopters MD-900 Explorer.

Photos © Agence Européenne de Défense.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

2 Responses

  1. On me dit dans l’oreillette que la Belgique serait prête à livrer ses NH-90 à l’Ukraine mais pas avant 2045 pour les deux premiers et 2060 pour les deux autres.

    Je suis déjà très loin…

  2. Même si je n’aime pas cet hélicoptère je dois reconnaître que le camouflage du NH-90 Caiman en Belgique claque bien. Ca le rendrait presque sympathique s’il ne s’agissait pas d’un affreux bricolage high tec impossible à exporter. En terme de pannes et de retard c’est notre F-35 à nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...