L’information est passée discrètement outre-Atlantique. L’état-major de l’US Marines Corps a annoncé ce samedi 6 avril 2019 que les quatre-vingt douze Harrier II encore en dotation seront prolongés jusqu’en 2028. Initialement ils auraient dû quitter le service actif six ans plus tôt mais la décision a été prise suite aux retards de livraisons des Lightning II. Pour autant le déploiement opérationnel des avions de combat de Lockheed-Martin se poursuit sans marquer de temps d’arrêt.

Et ce sont donc quatre-vingt monoplaces d’attaque AV-8B et douze biplaces d’entraînement avancé et de transformation opérationnelle TAV-8B qui servent encore actuellement dans les rangs de l’US Marines Corps. Ces avions continuent de voler quotidiennement à bord des navires de guerre amphibie de l’US Navy.
Actuellement par exemple des avions de ce type réalisent des missions d’appui depuis le pont d’envol de l’USS Kearsarge dans le Golfe tandis que d’autres patrouillent en Atlantique du nord à bord de l’USS Bataan. Récemment également ils sillonnaient le Pacifique depuis l’USS Boxer.

Dans le même temps l’US Marines Corps continue à déployer ses Lockheed-Martin F-35B Lightning II à bord d’autres bâtiments de guerre amphibie. Mais les retards accumulés au cours des années précédentes a mené l’état-major à prendre cette décision de repousser le départ en retraite de ses Harrier II. En fait c’était dans les cartons depuis près de quatre ans, mais les généraux américains ont pris plus de temps que nécessaire à se décider.

Les adeptes du bashing et autres détracteurs du Lightning II avancent que le Harrier II fait tout, aussi bien, et pour un coût bien moindre.
C’est vrai et faux à la fois. En fait le coût horaire du second par rapport au premier est certes légèrement moindre, de l’ordre de 3 à 4% environ. Mais le F-35B demeure un chasseur multirôle lorsque l’AV-8B est un avion d’attaque avec des capacités secondaires de chasse. La nuance entre les deux est énorme. Surtout ce sont deux avions de générations très différentes.

Harrier II américain en configuration air-air.

Rien ne laisse cependant sous-entendre que d’ici 2028 des embarquements mixtes AV-8B Harrier II / F-35B Lightning II pourraient exister sur les mêmes navires américains. Pour mémoire les premiers d’entre-eux sont entrés en service dans l’US Marines Corps au début de l’année 1985, donc voici 34 ans !

Photos © US Navy.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. C’est pas 1971, pour le AV-8A.
    Produit en série sous licence, pour 102 monoplaces et 8 biplaces.

    Puis 1986, le AV-8B.

    Puis 1992, AV-8B Harrier 2 Plus, avec le radar du F-18C.

    Je savait pas qu’il pouvait emporter des AIM-120.
    Je pensait, que des AIM-9.

    • Le radar du F/A-18C étant par nature apte au tir de l’AMRAAM, cette modification AV-8B + avait pour but justement d’améliorer les capacités de défense de la flotte amphibie de l’USMC, lui offrant la capacité d’opérer à distance des porte-avions équipés de vrais chasseurs. On peut faire le parallèle avec les Sea Harrier Britanniques, qui eux aussi voulaient booster ses capacités air-air avec le FA2 apte au tir AIM-120. Qui n’aura pas fait long feu, soit dit en passant…
      http://www.theworldwars.net/weapons/pictures/air/uk/photos/photo_uk_seaharrier_1.jpg

      On en avait discuté avec Arnaud lors d’un autre article ayant trait aux Harriers de l’USMC qui assurent la défense de leur flotte ; en effet l’AIM-9 est le plus fréquemment emporté (vu que les Harriers sont avant tout des appareils d’attaque), mais il est juste de préciser qu’en cas de besoin, l’AIM-120 fait tout de même partie de leur arsenal.
      Cela dit, et je ne peux que paraphraser l’article : « le F-35B demeure un chasseur multirôle lorsque l’AV-8B est un avion d’attaque avec des capacités secondaires de chasse. La nuance entre les deux est énorme ». Tout est dit !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom