C’est fort discrètement mais avec conviction que les Finlandais œuvrent actuellement dans leur recherche d’un avion de combat de nouvelle génération. Durant tout ces mois de janvier et février 2020 l’Ilmavoimaat réalise une série de tests en vol sur cinq modèles d’avions de combat fournis par des constructeurs américains et européens. Il s’agit pour elle de sélectionner le successeur de ses soixante-deux actuels McDonnell-Douglas F/A-18C/D Hornet. Localement ce programme est connu sous le code HX.

Et le programme HX n’est pas pris du tout à la légère par les militaires finlandais. Ceux-ci lui ont en effet alloué un budget plus que confortable de dix milliards d’euros. Il faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’une force aérienne comme l’Ilmavoimaat change ses avions de chasse. Et même si ses McDonnell-Douglas F/A-18C/D Hornet lui ont donné, et lui donnent toujours, pleinement satisfaction ils vieillissent. Le rude climat finlandais n’est pas tendre avec ce chasseur américain.

Aussi la Finlande espère disposer de nouveaux chasseurs qui seront (théoriquement) déclarés opérationnels entre 2027 et 2030. Pour cela un appel d’offres a été lancé et cinq avionneurs y ont répondu : Airbus DS, Boeing, Dassault Aviation, Lockheed-Martin, et enfin Saab. Chacun a évidemment proposé son meilleur joujou afin de plaire aux exigences finlandaises et tenter de rafler la mise. Dix milliards d’euros c’est un joli jackpot même s’ils couvrent outre l’achat des avions la création d’infrastructures et la transformation des instructeurs ou des premiers pilotes. Les procédures de maintien en conditions opérationnelles sont également concernées par cette somme assez colossale.
Afin de se donner le plus de chances de ne pas faire d’erreurs les décideurs du programme HX ont choisi d’échelonner les essais en vol sur deux mois. Voici le calendrier qu’ils ont imposé aux avionneurs américains et européens.

  • du 9 au 17 janvier 2020, c’est l’EF-2000 Typhoon qui fut présenté par Airbus DS.
  • du 20 au 28 janvier 2020, c’est le Rafale B/C qui fut présenté par Dassault Aviation.
  • du 30 janvier au 6 février 2020, c’est le JAS 39 Gripen E/F qui fut présenté par Saab.
  • du 10 au 17 février 2020, c’est le F-35A Lightning II qui est actuellement présenté par Lockheed-Martin.
  • du 18 au 26 février 2020, c’est le F/A-18E/F Super Hornet qui sera présenté par Boeing.

Si rien ne filtre actuellement de ces essais en cours on sait qu’aucun incident majeur n’est à déplorer. Pour autant la presse locale s’est faite l’écho des chouchous parmi ces cinq. On sait que les Rafale français et Super Hornet américains ont la faveur des décideurs politiques tandis que les militaires sembleraient pencher plutôt en faveur des Typhoon et des Lightning II.
Pour autant il ne faut pas enterrer immédiatement le Gripen suédois car Saab a eu la bonne idée de le présenter aux côtés du GlobalEye, son système de surveillance radar aéroporté. Boeing joue le même jeu d’ailleurs en proposant son EA-18G Growler conjointement au F/A-18E/F Super Hornet. Une manière comme une autre de tenter de placer à l’export l’avion de guerre électronique embarqué de l’US Navy.

La réponse est attendue d’ici la fin 2020 mais plusieurs sources locales parlent plutôt d’une décision prise début 2021. La démocratie finlandaise implique souvent des pourparlers assez longs entre politiques et militaires sur les acquisitions de matériels de défense. Quoiqu’il en soit l’Ilmavoimaat table sur l’arrivée en Finlande d’un premier avion à l’horizon de l’été 2025. Les avionneurs sont donc prévenus.

Photo © Armée de l’Air.

Publicité

7 COMMENTAIRES

    • Pour info je ne vois pas ce que le Su-33 naval viendrait faire dans cette compétition vu que ce chasseur n’est plus produit depuis presque vingt ans. 🙂

    • Aucune. Les scandinaves n’achètent pas français, et on besoin du parapluie ( hypothétique ) américain. Donc ce sera dans l’ordre: F-35 ( avec tous ses défauts, ( mais ce n’est pas le problème ), F-18, puis Grippen. Le rafale sera dernier.

  1. Les militaires préfèrent le f35 et le typhoon ?? Bon on verra après qu’ils les aient essayer.
    Enfin on sait tous qu’à la fin c’est le f35 qui sera acheté, même si le rafale est le mieux notés et qu’il aura la faveur des pilotes « après » les essais !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom