C’est certainement un ouf de soulagement pour les familles de nombreux pilotes de l’Indian Air Force. L’état-major indien a annoncé ce vendredi 27 décembre 2019 le retrait du service de ses derniers avions d’attaque MiG-27 Flogger-J encore en dotation. Des avions acquis du temps de l’Union Soviétique et qui vont être prochainement remplacés par des avions bien plus modernes achetés auprès de la France et de la Russie. Depuis plusieurs années ce monoréacteur était devenu synonyme de crashs à répétition en Inde.

Officiellement ce sont donc quatre-vingt-deux Mikoyan Gurevitch MiG-27H Flogger-J que l’Indian Air Force a retiré du service. Dans la réalité des faits beaucoup d’entre-eux étaient en tellement piteux état qu’ils ne volaient plus depuis des années. Plusieurs médias indiens ont indiqué que depuis fin 2018 seuls vingt-cinq à trente avions étaient réellement encore en état de vol. En outre ils n’étaient autorisés seulement à évoluer qu’en plein jour pour des vols d’entraînement ou de participation à des manœuvres avec les forces terrestres.

La décision précipitée de retirer du service ces gros avions d’attaque a pour effet que la majorité des remplaçants ne soit pas encore en ligne. En effet les quatre-vingt-deux MiG-27H devaient initialement laisser la place entre fin 2020 et mi-2021 aux plus récents des Sukhoi Su-30MKI mais surtout aux tous nouveaux Dassault Aviation Rafale EH/DH. Seul gros souci donc, aucun des deux avions n’est encore présent en Inde en assez d’exemplaires pour permettre de remplacer au nombre les vieux monoréacteurs soviétiques à géométrie variable.
L’Indian Air Force possède bien des Su-30MKI mais pas ceux destinés à ce remplacement.

Une chose est sûre le Mikoyan-Gurevitch MiG-27H ne va pas laisser un grand souvenir en Inde. En trente-quatre ans de carrière il s’est taillé une réputation de cercueil volant, un peu à la manière du F-104 Starfighter en Allemagne de l’Ouest. L’avion a accumulé les accidents, causant souvent la mort de ses pilotes. En outre de nombreux incidents au sol ont émaillé sa carrière. Résultat il était devenu l’avion sur lequel les pilotes indiens ne voulaient pas voler. Maintenant ils n’auront plus cette crainte.
Désormais seul le Kazakhstan fait encore voler une poignée de ces avions d’attaque d’un autre temps.

Photo © Indian Air Force.

Publicité

8 COMMENTAIRES

    • Oui bien sûr Stef et ses approximations, c’est toujours drôle à lire mais fondamentalement ça ne sert à rien. Le Sri Lanka a retiré du service ses MiG-27 en 2018 suite à accidents, ceux de l’Éthiopie ne volent plus depuis 2014 faute de pièces détachées. Quant à la Syrie elle a retiré ses exemplaires au début de cette année. Hormis ça, vous ne retardez pas du tout. Mais alors pas du tout du tout.

  1. En 1982, l’armée de l’air israélienne en abat quelques uns.

    Des Mig-27 éthiopiens ont détruits au sol, 16 Mig-27 érythréens.
    Des Su-27 éthiopiens ont encore abattus 6 Mig-29 érythréens.
    Un le 25 février 1999, un le 26 février, deux le 21 mars et deux le 16 mai.
    Pour quatre perdus.

  2. Superbe ambiance de relations sur ce journal très fort en infos!…
    Quel est le site qui pourrait me dire si tel ou tel C47 dit Sky train est toujours en vol ou non?….
    Merci à vous,

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom