C’est un des constructeurs majeurs de l’histoire aéronautique, et pas uniquement en Italie. Depuis un peu moins d’un an et demi l’avionneur Piaggio Aerospace est placé en redressement judiciaire. Or la période afin de trouver un repreneur aurait du arriver à échéance depuis quelques jours, mais en raison de la crise du Covid19 celle-ci est prolongée. L’occasion pour celles et ceux qui y croient encore d’essayer de sauver cette entreprise.

En effet c’est en décembre 2018 que l’administration fiscale italienne a décidé de placer l’industriel Piaggio Aerospace en redressement judiciaire suite à plusieurs déboires économiques. S’en est suivi un habile montage qui a permis au ministère italien de la défense de commander neuf avions de liaisons rapides P.180 Avanti afin de préserver l’outil industriel.
Dans le même temps ce même ministère a décidé de charger Piaggio Aerospace du chantier de maintien en conditions opérationnels des vingt hélicoptères de transport Boeing Vertol CH-47F Chinook/Chinook ER en service dans l’armée italienne.

Malgré ces efforts du gouvernement italien la nécessité de trouver un repreneur pour Piaggio Aerospace est devenue une évidence. Une première date butoir avait été fixée au 27 février 2020, mais jugée trop courte par certains acteurs du secteur elle a été repoussée au 2 avril 2020. C’était compter sans la crise sanitaire du Covid19 qui immobilisa toute l’activité industrielle aéronautique transalpine dès la mi-mars. Aussi quand l’échéance arriva aucun repreneur ne pouvait se signaler. La crainte de voir disparaitre Piaggio Aerospace était alors très palpable de l’autre côté des Alpes. La Cour des Comptes de Rome demanda alors une nouvelle date. Et ce n’est que ce mardi 21 avril 2020 que la décision tomba.

Piaggio Aerospace a jusqu’au 29 mai 2020 à 18 heures 00 pour trouver un repreneur, sous peine de disparaitre. Des pistes existaient avant l’apparition du Covid19, notamment avec les géants européens Airbus et Leonardo. Mais celles-ci sont t-elles encore d’actualité alors que l’industrie aéronautique européenne traverse sa plus grave crise depuis 1945 ? Rien n’est moins sûr, d’autant que la stabilité économique de ces deux constructeurs est aujourd’hui remise en cause.
L’optimisme nous commanderait de croire que Piaggio Aerospace peut s’en sortir, le réalisme nous force à nous dire que le Covid19 a certes donné un sursis à l’avionneur italien mais qu’il va cependant sans doute lui asséner le coup de grâce ! Nous aurons la réponse dans pile-poil un mois.

Photo © Piaggio Aerospace.

Publicité

6 COMMENTAIRES

  1. Le goût des italiens pour l’esthétique industrielle n’a plus sa place dans l’aviation actuelle qui oblige les constructeurs aux choix de l’efficacité, de la rentabilité et du prix de revient. Aujourd’hui tous les aéronefs se ressemblent peu ou prou et font moins rêver qu’il y quelques dizaines d’années où les ingénieurs pouvaient laisser libre court à leur créativité. Le Piaggio est un bel avion à l’esthétique originale l’un des derniers … hélas

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom