C’est une livraison historique puisqu’elle marque la véritable naissance d’un nouvel AWACS. Et c’est avec plusieurs mois de retard sur le calendrier initial que l’United Arab Emirates Air Force réceptionne le premier des trois Saab GlobalEye qu’elle avait commandé entre 2017 et 2018. Un avion qui pourrait bien engranger d’autres contrats à l’export dans les années à venir. Pour mémoire il est basé sur un jet d’affaire canadien haut de gamme.

Jusque là l’avion était un superbe démonstrateur technologique, dans quelques jours ou quelques semaines il deviendra pleinement opérationnel. Ce premier Saab GlobalEye est arrivé aux Émirats ce mercredi 29 avril 2020. Un peu plus de deux années auront donc été nécessaires entre le premier vol de l’avion et sa livraison à son client de lancement.
Initialement les Émiratis avaient passé commande pour deux avions, mais un an plus tard ils en ont commandé un troisième. En fait c’était juste après ce vol inaugural.

L’United Arab Emirates Air Force entend recevoir ses deux autres avions d’ici la fin de l’année 2021, au rythme d’un avion tous les neuf mois. Des négociations sont en cours actuellement autour de deux avions de plus, mais sans qu’aucun contrat n’ait pour l’instant été signé avec la Suède. Ces hypothétiques avions supplémentaires permettraient de remplacer les deux Saab 2000AEW actuellement en dotation.

Le GlobalEye porteur de son élégante livrée émiratie.

Saab a révélé il y a quelques semaines que des pourparlers existent également avec d’autres pays étrangers autour de la dotation d’avions de ce genre. Le nom de la Finlande revient fréquemment, le GlobalEye lui ayant été proposé aux côtés du Gripen. Même si le chasseur suédois n’est pas retenu l’AWACS lui pourrait l’être. Il est question aussi d’un pays africain, on peut alors raisonnablement penser alors au Maroc.
Surtout ce GlobalEye suédois se pose en concurrent très sérieux pour l’Embraer R-99 brésilien, un avion qui se vend péniblement à l’export. Seuls la Grèce, l’Inde, et le Mexique l’ont acquis. Les experts aéronautiques prédisent une plus belle carrière à l’avion suédois basé sur le Bombardier Global Express canadien. Les ventes profitent donc aux deux avionneurs.

Photos © United Arab Emirates Air Force.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Je n’arrive pas à me faire une idée de la performance d’un avion nouvel génération de ce type par rapport à un E-3 au au standard Block 40/45 comme la France. Quelqu’un à une idée?

  2. L’idée des différentes forces armées qui font l’acquisition des ce genre de systèmes est que le moins de gens possible puissent se faire une idée des performances et ceux qui en ont « une bonne idée » ne viendront pas en parler ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom