Voilà qui risque de faire plaisir aux avionneurs américains et européens. Le ministère ukrainien de la défense vient d’annoncer son intention d’acquérir des avions de combat de nouvelle génération afin de remplacer ceux hérités de l’URSS. À cause de l’occupation illégale de la Crimée et des attaques injustifiées au Donbass elle a décidé de tourner le dos aux constructeurs russes. Le programme est officiellement lancé sous le vocable de : «Air Force Vision 2035».

L’idée du ministère ukrainien de la défense est que d’ici à 2030 il dispose d’un ou de deux modèles d’avions de combat de facture occidentale permettant le remplacement de trois modèles ex-soviétiques. Il s’agirait d’avions de Génération 4.5, les chasseurs de 5e génération étant actuellement hors de portée financière de l’Ukraine.
Le budget alloué est légèrement inférieur à sept milliards d’euros.

Pour la force aérienne ukrainienne le plus urgent est de se séparer des douze Sukhoi Su-24 Fencer et des douze Sukhoi Su-25 Frogfoot à bout de souffle. Ces avions sont fréquemment employés contre les forces terroristes pro-russes au Donbass et vieillissent très vite. Leurs cellules accusaient déjà avant cette guerre le poids des ans.
Ensuite il s’agira de remplacer les vingt Mikoyan MiG-29M Fulcrum. Ces avions assurent actuellement une partie de la défense aérienne mais également des opérations air-sol.

L’Ukraine possède également des MiG-29 biplaces pour la transformation opérationnelle.

L’Ukraine prévoit son programme «Air Force Vision 2035» autour de deux périodes d’acquisition. La première pour 2021-2023 concerne un maximum de dix avions qui sont censés permettre le remplacement des plus anciennes machines. La seconde est annoncée pour 2025-2030 et concerne cette fois une trentaine d’avions.
Les aéronefs de la première tranche ne seront pas forcément du même modèle que ceux de la seconde. Mais tous doivent avoir atteint leurs livraisons totale fin 2034.

D’ores et déjà plusieurs modèles d’avions sont annoncés comme pouvant potentiellement intéresser l’Ukraine. On parle de plus en plus des Korean Aerospace Industries FA-50 Golden Eagle sud-coréens, Lockheed-Martin F-16V Viper américains, et Saab JAS 39E/F Gripen suédois pour ce qui concerne la première tranche. Pour la seconde des avions plus onéreux comme les Airbus DS Typhoon Tranche 3 européens, Boeing F/A-18E/F Super Hornet américains, ou encore Dassault Aviation Rafale français ne sont pas écartés par le gouvernement de Kiev.
Un temps l’Ukraine envisagea de s’équiper d’avions chinois comme le JF-17 Thunder développé conjointement avec le Pakistan, mais cela ne semble plus d’actualité depuis la crise sanitaire du Covid19.

Le seul modèle ex-soviétique que l’Ukraine entend conserver au-delà de 2030-2035 est le Sukhoi Su-27 dont une trentaine d’exemplaires sert actuellement comme chasseurs multi-rôles. Cependant il faudra moderniser ces avions d’ici là, soit via l’industrie locale soit en ayant recours à un sous-traitant étranger. Et il est hors de question de demander de l’aide à Moscou. Pour l’Ukraine la Russie demeure l’ennemi, le pays qui lui a volé militairement la presqu’île de Crimée. Elle est soutenue en cela par la communauté internationale. En effet ni l’Union Européenne, ni les États-Unis, ou encore l’ONU ne reconnaissent la Crimée comme territoire russe.

Alignement de Su-24 ukrainiens particulièrement fatigués.

On sait également qu’à plus ou moins moyen terme l’Ukraine devra moderniser sa flotte d’avions de transport militaire. Si cela passera forcément par l’avionneur national Antonov il n’est pas impossible que Lockheed-Martin avec son très polyvalent C-130J Super Hercules tire son épingle du jeu.

Ce changement radical de flotte d’avions de combat en Ukraine promet quelques beaux moments de suspens. Et à la fin c’est le F-16V Viper qui gagnera. Espérons en tous cas que les futurs avions sauront conserver les magnifiques livrées ukrainiennes, dites pixelisées.

Photos © ministère ukrainien de la défense.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. le jf17 on peut oublier car le moteur est un moteur de mig 29 et le canon est russe. le reste j’ai pas grand espoir. je mise un billet sur le f16 viper

  2. J’ai du mal a imaginer comment ce pourra être d’autres machines que de l’américain, le résultats des élections US peut éventuellement changer la donne mais je n’y crois guère,
    F16V pour une première mouture, et le gouvernement US poussera pour du Boeing pour la deuxième tranche, je vois ça comme ça

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom