C’est un fait parfois difficile à comprendre, notamment pour celles et ceux qui ne sont pas rompus aux questions du secours français : les deux hélicoptères Dragon 75 interviennent dans toute l’Île-de-France et même au-delà. Ce jeudi 11 juin 2020 l’Eurocopter EC-145 de la Sécurité Civile a été sonné à la demande du SAMU 93 pour intervenir sur une victime d’explosion sur la commune de Saint-Denis. Une drop zone a été improvisée afin de permettre l’évacuation du blessé. L’hélicoptère permet ainsi de s’affranchir des aléas de la circulation automobile.

Il est environ 17 heures quand le centre opérationnel de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris reçoit plusieurs appels au sujet d’un fort dégagement de fumée dans un parking souterrain sur la commune de Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis. Lorsque les premiers agrées se rendent sur place ils découvrent en réalité un feu durant lequel plusieurs véhicules légers ont déjà été détruit. le parking compte deux niveaux en sous-sol et couvre une superficie de 1200 m². Plus inquiétant il se situe dans une cité populaire avec des milliers de résidents aux alentours. Une tour d’habitations de quatorze étages surplombe le parking en question.
D’importants moyens sont mis alors en œuvre pour circonscrire l’incendie.

Pendant une de leur reconnaissance les soldats du feu découvrent un électricien d’Enedis qui travaillait dans un local haute tension. L’homme est inconscient, grièvement blessé et brûlé. Il est alors extrait et remis aux équipes médicales du SAMU 93 également présentes sur place.
Les médecins décident alors de son évacuation vers un centre hospitalier parisien spécialisé dans ce genre de blessures avec brûlures profondes.
Malheureusement la circulation autour de Paris à cette heure de la fin d’après-midi est un vrai cauchemar. Même avec l’escorte de motards de la Police Nationale le blessé mettrait trop de temps à arriver. Il est alors fait une demande de renfort au Dragon 75.

L’Eurocopter EC-145 jaune et rouge immatriculé F-ZBPA décolle immédiatement de sa base située au bord du boulevard périphérique et rejoint Saint-Denis en quelques minutes. Une DZ est alors installée sur un stade tout proche. Un périmètre de sécurité écarte les curieux. Après tout ce n’est pas tous les jours qu’on voit se poser un tel hélicoptère au milieu d’une cité. Une fois le biturbine de la Sécurité Civile au sol l’équipe médicale assisté de sapeurs-pompiers de Paris y transportent le blessé. Quelques minutes seulement après son atterrissage l’hélicoptère redécolle et prend la direction de Paris. Il ne mettra que quelques minutes pour parcourir les kilomètres qui auraient pris près d’une heure à l’ambulance médicalisée.
Une fois sa mission terminée l’EC-145 rentre à sa base.

La pelouse synthétique d’un terrain de foot fait parfaitement l’affaire pour poser Dragon 75.

Tout comme la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris couvre Paris et les trois départements limitrophes (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, et Val-de-Marne) le Dragon 75 intervient largement hors de Paris. Les huit départements franciliens sont sa zone d’intervention prioritaire. Mais Dragon 75 peut également être appelé hors de la «région parisienne» notamment en cas de catastrophe naturelle ou d’attentat. La base de la Sécurité Civile de Paris Issy-les-Moulineaux arme d’ailleurs deux hélicoptères Dragon 75 en permanence.

Photos © BSPP.

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom