Les TB.30 Epsilon portugais déménagent.

Depuis son retrait du service de l’Armée de l’Air l’an dernier certains avaient eu tendance à enterrer un peu trop vite le petit monomoteur français d’entraînement. Pourtant l’Esquadra 101 portugais vole toujours sur SOCATA TB.30 Epsilon. Des avions qui ont récemment découvert leur nouvelle base à Beja dans le sud du pays. Un déménagement lié à la réorganisation des moyens de la Força Aérea Portuguesa.

Il ne faut pas bouder son plaisir de voir un Epsilon opérationnel en 2020.

C’est donc ce vendredi 24 juillet 2020 que la base aérienne 11 de Beja a officiellement accueilli l’Esquadra 101 «Roncos» et ses seize monomoteurs d’entraînement primaire et intermédiaire SOCATA TB.30 Epsilon. Pourtant les premiers mouvements de personnels et de matériel avaient commencé depuis un mois et demi. Déjà à la mi-juin des instructeurs étaient venus réalisés des touch-and-go sur la piste en dur 01/19 de la base. Une forme de repérage afin de s’assurer que le jour J tout se passerait sans problème.

Entre donc le mercredi 17 juin et le mercredi 22 juillet 2020 neuf avions furent convoyés depuis leur désormais ex-base aérienne 1 de Sintra dans la banlieue de Lisbonne. Des vols en plein jours qui se firent à deux ou trois avions à la fois, souvent avec des élèves pilotes aux commandes. Ainsi le jour J il ne restait que sept TB.30 Epsilon encore en dotation à Sintra. Et c’est tous ensemble qu’ils ont décollé et ont rejoint Beja en formation serrée. Au passage ils sont allés faire un dernier coucou aux Lisboètes qui ont si souvent aperçu des avions d’entraînement.
Car quand dans quelques mois la base aérienne 1 de Sintra va fermer c’est tout un chapitre de l’histoire aéronautique portugaise qui se clore. Cette base accueille en effet l’enseignement du pilotage depuis mai 1914. Ce n’est pas pour rien si c’est là qu’en 1978 fut installée l’Academia da Força Aérea. Les Epsilon y volent depuis 1989 !

Au point fixe à l’arrivée à Beja son nouveau home sweet home.

Le Portugal est un relativement petit pays donc les distances ne sont pas énormes. Beja n’est qu’à 150 kilomètres au sud-est de Sintra. Instructeurs et élèves-pilotes ne seront donc pas trop dépaysés. Par contre ils ne seront pas seuls. L’Esquadra 552 qui volent sur les ultimes hélicoptères Sud Aviation SA.316B Alouette III et l’Esquadra 601 qui opère sur les avions de patrouille maritime Lockheed P-3C Orion y sont stationnés à l’année.

Covid19 oblige la cérémonie de transfert de l’Esquadra 101 s’est faite masquée et en petit comité.

Rappelons qu’au Portugal le remplacement du TB.30 Epsilon n’est pas à l’ordre du jour. Le petit avion français y est d’ailleurs très apprécié. Alors si vous passez par le sud portugais et que vous entendez un joli ronronnement, levez la tête ça pourrait bien venir d’un avion conçu dans l’Hexagone.

Photos © Força Aérea Portuguesa.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

Une réponse

  1. Pour les P-3, la version B a été retirée du service ?
    Pour la version C, les 5 avions, sont toujours la ?
    Merci.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...