C’est tellement à contre-courant du marché actuel que ce petit contrat mérite d’être signalé. Même si officiellement il est désormais appelé Boeing 737-8 ce sont bien deux 737 Max 8 que la compagnie polonaise Enter Air a commandé. Il s’agit du premier contrat pour un avion de ce type signé en 2020 ! Principale compagnie charter de Pologne le transporteur utilise actuellement surtout des 737-800.

Afin de masquer aux passagers la réalité sur leurs avions les dirigeants de Boeing ont choisi de modifier le nom de ces monocouloirs. Les 737 Max 7, Max 8, Max 9, et le futur Max 10 seront donc désormais désignés 737-7, 737-8, 737-9, et donc 737-10. Mais la mal est fait car ce sont bien les avions qui sont au cœur d’un des pires scandales de l’histoire aéronautique. D’ailleurs les annulations de commandes depuis plusieurs mois ont lieu en cascades, pour le plus grand bonheur du groupe européen Airbus.

D’où une sorte de stupéfaction de la part des médias quand on a appris que l’avionneur de Seattle avait réussi à vendre deux avions fermes et à recevoir une option pour deux supplémentaires. Le client est à chercher en Europe, et plus particulièrement en Pologne. Il s’agit de la compagnie charter Enter Air. Inconnue dans les aéroports français elle assure principalement des dessertes autour de l’arc méditerranéen, notamment en période estivale. Sa vingtaine d’actuels Boeing 737 est fréquemment aperçue en Égypte, en Espagne, en Grèce, ou encore en Turquie.
Enter Air devrait donc dans quelque mois recevoir ses deux nouveaux Boeing 737-8, ex-Max 8.

C’est une sorte de ouf de soulagement pour Boeing. Le constructeur se porte au plus mal, comme d’ailleurs son concurrent Airbus, en raison de la crise pandémique du Covid19. De ce fait un contrat est forcément le bienvenu. Aussi petit fût t-il. Mais surtout il s’agit du tout premier de l’année 2020 pour un de ceux que l’on appellera encore sans doute longtemps des 737 Max. Boeing n’en avait jusque là vendu aucun. Son carnet de commandes était catastrophiquement vide.

Petit détail intéressant cependant : les Boeing 737 Max sont toujours cloués au sol ! Aux États-Unis la Federal Aviation Administration n’a toujours pas donné son feu vert pour la reprise des vols. Du coup les administration européennes et internationales pas plus Pour mémoire ces avions sont tous interdits d’exploitation commerciale depuis mars 2019. Enter Air va donc devoir s’armer de patience. La compagnie exploite actuellement une vingtaine de 737-800 et deux 737 Max 8 acquis en 2017.

Photo © Wikimédia Commons.

 

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Pas si étonnant que cela! Actuellement la Pologne est en train de se battre avec la Grande Bretagne pour lui ravir le titre de « 51 ème » état américain. Accueil des troupes US retirées d’Allemagne- la vilaine qui n’achète pas assez de matériel made in US et qui est punie par Trump!- aux frais des polonais bien sûr, achat d’hélicoptères, »Blackhawk » suite à l’annulation du contrat d’achat de « Caracal » avec Eurocopter, achat de F16 et bientôt de F35 etc, etc et en prime un beau bras d’honneur à tout ce qui est européen.Que les US vendent de la bouse de vache en boîte, on est sûr de voir les polonais se ruer pour les acheter..

    • Les polonais ne sont européens que pour les avantages financiers et économiques de toute façon ils n’oublient pas que nous les avons laissé tomber en 38,le jour où Poutine viendra gratter a leur frontière ils se débrouilleront et je suis totalement contre que la France face de la réassurance otan avec un peloton de Vbci et lecler nous devons décliner cette mission auprès de l’otan Suite au camouflet des caracals

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom