Le feuilleton du remplacement des douze antédiluviens Mikoyan-Gurevitch MiG-21 Fishbed croates est t-il relancé ? Ce mercredi 9 septembre 2020 l’ambassade de Suède à Zagreb a officiellement présenté une proposition de vente de douze avions de combat Saab JAS 39C/D Gripen. Il s’agirait ainsi de permettre à l’aviation croate de s’adapter un peu plus aux standards de l’OTAN tout en lui garantissant de retrouver un haut niveau de compétitivité. Car actuellement ses avions de facture soviétique passent beaucoup plus de temps dans leurs hangars qu’en vol.

On le sait la Croatie peine à trouver un successeur à ses antiques jets hérités de l’ère titiste. Il y a deux ans et demi beaucoup crurent qu’elle avait réussi. Mais c’était compter sans l’administration américaine qui s’opposa à la vente de ces F-16C/D Fighting Falcon israéliens. Début 2019 on était donc revenu au point de départ à Zagreb.

Désormais pour contourner les bâtons dans les roues des amis de Donald Trump la force aérienne croate annonça s’intéresser de près à des avions développés et produits en Europe. Ainsi elle minimisait le risque de véto de l’administration fédérale des États-Unis.
Et depuis cet été deux avions sont en compétition dans des contrats de seconde main : le Dassault Aviation Rafale et l’Eurofighter EF-2000 Typhoon. Même si aucune offre formelle n’a été confirmé on sait que le premier est proposé à la fois par le Ministère des Armées et l’avionneur Dassault Aviation et le second par l’Aeronautica Militare et Airbus DS. Il s’agirait de rétrofiter les avions avant de les livrer à la Croatie.

On pourrait se dire que tout est jouer et que le programme va devoir départager les deux habituels compétiteurs biréacteurs. C’est mal connaître le trouble-fête numéro 1 dans ce genre de situation : l’avionneur suédois Saab et son chasseur JAS 39 Gripen. Et cette fois ci il n’est pas question d’avions de seconde mains, ce sont bien des chasseurs neufs que le constructeur scandinave propose. Les mauvaises langues diront cependant que ce sont des Gripen de fins de série puisque Saab ne présente pas aux Croates ses JAS 39E/F dernier cri mais la version plus ancienne JAS 39C/D actuellement en service dans tous les pays où il a été exporté : Afrique du sud, Hongrie, Tchéquie, et Thaïlande. Seul le Brésil a fait l’acquisition du JAS 39E/F.

Honnêtement, et sans vouloir porter la poisse aux Rafale et Typhoon, il faut bien reconnaitre que le JAS 39C/D Gripen est sans nul doute des trois l’avion le plus adapté aux besoins croates. Petit pays tourné vers sa propre défense, peu voire pas du tout de besoin pour les opérations extérieures, habitude de voler sur monoréacteur : la Croatie coche toutes les cases du client potentiel de l’avion suédois.
Mais comme c’est la Croatie rien n’est joué.

Photo © Saab

Publicité

3 COMMENTAIRES

  1. Le Gripen semble être le meilleur choix pour la Croatie mais attention de ne pas subir un second véto de l’administration Trump car l’avion suédois comportement de très nombreux composants américains.

  2. J’ai eu la chance de séjourner en Croatie l’automne dernier. Je fus agréablement surpris par les infrastructures routières et les nombreux chantiers de restauration d’édifices patrimoniaux. C’est difficile à croire que la guerre y faisait rage il n’y a pas si longtemps. Les Croates avec lesquels j’ai eu des échanges m’on dit que cétait grâce à la générosité de l’Union européenne, mais que l’état général de l’économie y est plutôt fragile. Le Gripen me semble aussi le mieux adapté à ce petit pays aux moyens limités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom