Ils ont été révélés ce jeudi 22 octobre 2020 par la DGSCGC, la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion de Crises. Durant l’été 2020, particulièrement chaud en raison de plusieurs épisodes caniculaires répartis sur le territoire métropolitain, les seize avions et les deux hélicoptères lourds bombardiers d’eau de la Sécurité Civile ont réalisé près de 3000 largages. Dans le même temps l’activité des Eurocopter EC145 jaunes et rouges a été d’environ une évacuation sanitaire toutes les demies-heures. Autant dire que nos pompiers volant n’ont pas chômé !

La France métropolitaine et ultramarine vit désormais au rythme de la deuxième vague du coronavirus Covid19, alors que dans le même temps les premières tempêtes hivernales ont déjà été particulièrement dévastatrices et meurtrières. Du coup on peut largement avoir du mal à se souvenir qu’il y a à peine deux mois la plus part des régions suffoquaient sous une chaleur écrasante et que les massifs forestiers, garrigues, et pinèdes flambaient.

Ainsi les bombardiers d’eau du ministère de l’Intérieur, c’est à dire de la Sécurité Civile, ont été sur tous les fronts méridionaux. Les douze Bombardier CL-415 et les quatre Bombardier Dash 8 ont réalisé des aérolargages d’eau et de produit retardant dès le début de la saison estivale. Et jusque bien après les grandes vacances. Particularité notable ils ont été renforcé par deux hélicoptères biturbines Airbus Helicopters H225 Super Puma loués auprès de la société Airtélis. Cette filiale de RTE (Réseau Transport Électricité) les utilise habituellement pour des travaux sur les lignes à haute tension. Équipés de Bambi buckets ils ont été mis en œuvre par la Sécurité Civile en soutien des avions bombardiers d’eau, notamment en Corse.
Au total ces dix-huit aéronefs de la Sécurité Civile ont réalisé 2930 largages pour attaques du feu. Ils ont ainsi permis de sauver des milliers d’hectares et une bonne partie de la vie sauvage française.

Bien entendu la principale activité sur voilures tournantes aura été celle des Dragons. Les fameux Eurocopter EC-145 jaunes et rouges ont été comme chaque année de toutes les missions. Assurant bien entendu le guidage des bombardiers d’eau ou encore des missions de surveillance et d’appui au profit de la Police Nationale, c’est surtout dans le secours à victimes qu’ils se sont encore une fois illustrés. L’ensemble de la flotte de ces hélicos a réalisé une moyenne estivale d’une évacuation sanitaire ou mission de sauvetage toutes les 33 minutes sur l’ensemble du territoire national, métropolitain et ultramarin.
Avec à chaque fois un confort d’intervention non négligeable pour les soignants des SAMU.

Les H225 Super Puma reviendront t-ils à l’été 2021 ? Nous le saurons dans quelques mois.

Des chiffres qu’il faut remettre en perspective en se souvenant que la flotte des Bombardier CL-415 vieillit vite. Ces avions amphibies ne sont plus de toute première jeunesse et devront tôt ou tard être remplacés par des machines plus modernes. En attendant leurs mécanos les bichonnent et font de véritables merveilles avec afin de les tenir prêts pour décoller et aller sauver vies et environnement !

Photos © Sécurité Civile.

Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. Le remplacement des vaillants CL-415 se pose avec acuité. Dans le contexte actuel oublions une candidature canadienne alors sans doute un avionneur européen. La question qui tue est le financement du successeur du CL- 415 et c’est là que le bât blesse.

    • En France le financement existe puisque les CL-415 et Dash 8 sont des avions d’état, ils relèvent du budget du puissant ministère de l’Intérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom