À moins d’être totalement troglodyte il ne vous aura pas échappé que Donald Trump a perdu il y a deux semaines le scrutin pour sa réélection à la tête des États-Unis. L’homme que l’on sait friand de tous les petits privilèges que sa fonction lui donne va donc devoir abandonner les voyages gratuits à bord des aéronefs spécialisés mis à sa disposition par le Pentagone. Surtout il ne verra pas les Boeing VC-25B et Sikorsky VH-92A Superhawk achetés pour le compte du transport présidentiel. Que Donald Trump se console : Joe Biden, son successeur, lui les connaitra.

Car la présidence Trump aura été marquée par des voyages incessants entre Washington DC, siège du pouvoir fédéral américain, et plusieurs destinations qui tiennent au cœur de celui qui est encore pour quelques semaines Président des États-Unis. Que Donald Trump n’aime pas cette ville et ses administrations n’est un secret pour personne. Il se dit également qu’il n’a jamais réussi à trouver ses marques dans les salons et appartements de la Maison Blanche.
Du coup dans les premiers mois de sa présidence l’homme d’état utilisait fréquemment Marine One puis Air Force One pour s’échapper du tumulte de la capitale fédérale et rejoindre son penthouse de l’horrible et si bling-bling Trump Tower de New York City.

La passion de Donald Trump c’est le golf ! Il se dit même qu’il joue avec un bon niveau, même s’il serait mauvais perdant si on en croit l’acteur hollywoodien Samuel L. Jackson lui aussi grand amateur du put. Et pour se rendre sur ses terrains favoris l’actuel président américain utilise les moyens aériens mis à sa disposition : Boeing C-32A et VC-25A quand il va en Floride ou Sikorsky VH-3H quand il s’agit de la Virginie. Vous savez ce dernier terrain est celui de Sterling, là même où Trump s’était réfugié durant le scrutin présidentiel au grand étonnement du monde entier.
Trump joue tellement au golf que la presse américaine considère que durant ses quatre ans de mandat il s’est rendu 268 fois sur un green. Par opposition Barack Obama, son prédécesseur, autre grand fan de la petite balle blanche avait lui fréquenté les terrains de golf 191 fois… en huit ans. Soit les deux mandats qu’il avait rempli.

L’hélicoptère peux désormais prendre l’indicatif Marine One.

Donc oui Donald Trump a bien usé les sièges des avions et hélicoptères de la flotte présidentielle. Et ça tombe bien puisque les deux VC-25A doivent être remplacés prochainement par des VC-25B basés sur le 747-8 Intercontinental, la dernière version, l’ultime évolution du Jumbo Jet. Dans le même registre le VH-3H va bientôt laisser la place au tout nouveau VH-92A. Deux modèles d’aéronefs qui seront respectivement Air Force One et Marine One quand ils embarqueront… Joe Biden. Car avec les retards dus au coronavirus Covid19 ils ne seront pas opérationnels avant le printemps 2021.

Une chose est sûre : sur le plan aéronautique Joe Biden marquera les esprits en essuyant les plâtres de deux machines dont Donald Trump a longtemps rêvé. En vain.

Photos © The White House.

Publicité

8 COMMENTAIRES

  1. Pour info, Trump avait refusé la construction d’un nouvel Air Force One a son élection :
    « Donald Trump, en décembre 2016, jugeant le prix trop élevé avait demandé l’annulation de la commande. « Boeing construit un Air Force One 747 tout neuf pour les futurs présidents, mais les coûts s’envolent, plus de quatre milliards de dollars. Annulez la commande ! », avait alors écrit sur Twitter le président élu. »
    Là il semble qu’il y ait 2 avion programmés pour 2024 pour 3.9 milliards (Quand même).
    Par ailleurs, ne crions pas victoire trop vite, rien n’est terminé dans cette élection malgré ce qu’on entend un peu partout dans les médias 😉

  2. Cher Arnaud, prière de rester dans votre domaine de compétence , c ‘est à dire celui de l’aéronautique anglosaxonne.
    Merci pour nous.
    Pour reprendre un slogan de Mai 68.  » La cutlure c’est comme la confiture moins on a plus on l ‘étale  »
    Je parle de la culture ( politique ou de l’autre ) ou encore celle de l’intelligence.
    Ce n’est pas la peine de me répondre , sachez que  » sera , sera  » traduire par qui vivra vera.

    • Oh bah zut alors nous avions un lecteur trumpiste ! Jusque là j’avais des doutes sur le fait que vous soyez un troll franchouillard Euclide, maintenant après le bon fou rire de la lecture de votre commentaire j’en ai la preuve. Du coup nous nous ferons un plaisir de ne plus vous avoir comme lecteur.

      • Vous allez chagriné notre Euclide si vous osez prétendre que Trump n’est pas intelligent. Il va encore devoir se fendre d’une prose assassine dont il a le secret. 😉

  3. Est-ce qu’on sait si les nouveaux avions vont effectivement être livrés dans les couleurs (assez moches) choisies par Trump ou s’il y a une chance que les Boeing gardent leur livrée bleu ciel et blanc actuelle ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom