Les faits remontent à ce mercredi 7 avril 2021. L’état-major de la Vzdušné síly, la force aérienne tchèque, a été sonné après qu’un aéronef inconnu ait pénétré son espace aérien sans aucune communication ni système d’identification. Une patrouille de chasseurs Saab JAS 39C Gripen a alors décollé en scramble afin de rejoindre l’appareil en question qui s’est révélé être un avion de surveillance électronique opérant pour le compte de l’alliance Atlantique. L’indélicat a aussitôt été escorté et reconduit hors de l’espace aérien souverain tchèque.

Un avion de l’OTAN intercepté manu-militari par la chasse tchèque ? Vous l’aurez compris il s’agissait d’un exercice de défense aérienne. Mais le plastron en question était bien un avion de surveillance de l’alliance Atlantique puisqu’il s’agissait d’un de ses Boeing E-3A Sentry. L’AWACS simulait un avion ayant perdu toutes communications et évoluant sans aucun système d’identification en direction d’une grande ville, autrement dit le cauchemar de n’importe quel opérateur du contrôle aérien.

Et l’exercice concernait autant la Vzdušné síly que l’OTAN elle-même. Surtout il s’inscrivait dans le soixantième anniversaire des missions de police du ciel mise en œuvre par l’organisation atlantiste. En Europe l’alliance compte désormais faire de plus en plus appel à ses petits membres souvent assez nouveaux comme ici la Tchéquie plutôt qu’à ses historiques grandes puissances comme l’Espagne, la France, l’Italie ou encore le Royaume-Uni.

Le chasseur tchèque et sa proie atlantiste…

Force est de constater qu’en à peine quatre minutes et demi les deux chasseurs Saab JAS 39C Gripen ont pris les airs et moins de trois minutes plus tard ils rejoignaient l’AWACS. Un vol supersonique a été autorisé par la force aérienne tchèque afin de coller le plus possible à la réalité. Les deux chasseurs ont d’abord encerclé l’avion le temps de le forcer à changer de cap et à les suivre. L’exercice était donc une franche réussite.
Le Boeing E-3A Sentry de par ses dimensions a permis de simuler l’ensemble des avions de ligne actuellement présents dans le monde, Airbus et Boeing en particulier.

Photos © OTAN.

Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. Quelle belle décoration ce Gripen tchèque .
    J avoue beaucoup aimer ce petit chasseur suédois . Il a une certaine élégance .
    Et puis que diable tout le monde ne peut pas alligner des Rafales, de Tiphons ou des F35 .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom