C’est sans doute l’évènement aéronautique de la semaine. Selon la presse économique, et notamment le très sérieux La Tribune, le gouvernement indonésien serait prêt à passer commande pour trente-six chasseurs omnirôles Dassault Aviation Rafale. Le montage financier entre Jakarta et Paris serait d’ailleurs d’ores et déjà finaliser, n’attendant plus que le feu vert de la présidence indonésienne. Jusque là jamais ce pays n’avait acheté de chasseur français, préférant s’équiper auprès des États-Unis et de l’ex-URSS/Russie.

Il y a quelques jours nous annoncions une deuxième commande égyptienne, il semble bien qu’avec l’Indonésie l’avionneur clodoaldien finisse de prouver qu’il a le vent en poupe !
Le Dassault Aviation Rafale a effacé dans ce pays asiatique, première puissance musulmane de la planète, des chasseurs de qualité comme l’Eurofighter EF-2000 Typhoon et le Sukhoi Su-35 Flanker-E. Plus que jamais le biréacteur français est un game changer aux yeux de ses clients potentiels. Un avion qui à lui tout seul peut inverser une tendance et permettre de gagner la supériorité du ciel.

Les ministères des finances indonésiens et français ont donc visiblement trouvé un accord sur les modalités d’achat de ces trente-six avions de combat dernier cri. Trente seraient des monoplaces et les six autres des biplaces, adaptés notamment à la transformation opérationnelle. La presse indonésienne insiste sur le fait que les Rafale en question seront achetés neufs, à la différence de ceux vendus récemment à la Grèce. Les derniers arbitrages doivent donc être désormais menés par les présidences françaises et indonésiennes. Ils concerneraient l’armement de ces avions.
Pas de doute que monsieur Emmanuel Macron saura faire entre raison à son homologue monsieur Joko Widoko dans les meilleurs délais.

Ce n’est donc désormais plus qu’une question de jours, selon la majorité des experts, avant l’annonce officielle du marché. Peut-être, sans doute même sûrement, qu’à ce moment là nous connaîtrons le montant du contrat.
Trente-six nouveaux Rafale commandés, ce sera l’assurance de pérenniser encore un peu plus la chaîne d’assemblage ainsi que celles des sous-traitants.

Nous aurons forcément l’occasion d’y revenir dans les prochains jours.
Affaire donc à suivre.

Photo © Armée de l’Air et de l’Espace.

Publicité

20 COMMENTAIRES

      • Deux avions qui ont Transcendé leur rôle d’origine et sont devenus des références… Malgré l’introduction du 2000c, le F1 était toujours l’épine dorsale de l’aviation Française lors de la première. . Hélas, les F1Q6 acheté par les Irakiens l’ont empêché d’être déployé en première ligne et les F15 se sont arrogé l’essentiel des victoires aériennes.au détriment des forces Irakiennes. Et elles se cacher ont en Iran, bienheureuse de soulager ses Phantom II et Tomcat.
        Et de voir ce que l’avion avait dans le ventre. Car les missions « giraffe » avait renvoyé les terribles Tomcats bien boiteux à leur base.
        Plus tard, l’US Navy se frottera aux F1 français pour en mesurer les performances, et le niveau de menace.
        Vous aviez écrit que le jour J de Desert Storm, il n’y avait pas de F14 en première ligne: bien connu des Irakiens, Ils étaient vulnérables face aux F1…
        Même.si dans les.faits, la supériorité numérique de la coalition ne leur laissait aucune chance.

        • Autant j’ai aimé travailler sur le F1 ‘ ils n étaient pas de taille contre les F14 sauf en tournoyant à 2 contre 1 , les films des caméras des tomcat lorsqu’on a visité le PA Eisenhower nous montrés des accrochages missiles a plus de 100 nautiques donc les F1 étaient morts pratiquement au décollage du PA.

  1. Après la Grèce, l’Égypte, l’Indonésie, peut-être la Croatie le 28 mai et plus hypothétiquement la Suisse fin juin et la Finlande à la fin de l’année, 2021 pourrait être la plus belle année pour le Rafale. D’ailleurs des rumeurs indiquent qu’un contrat de vente avec les EAU serait signé dès 2022.

  2. A l’heure actuelle il se rapproche plus du mystère IV et ses 410 exemplaires, mais il se rapproche de plus en plus de la famille Mirage 2000 et ses 601 exemplaires. Les Mirage F1 et Mirage III sont encore loin avec respectivement 720 et 870 exemplaires.
    Ce que je souhaiterais le plus c’est qu’il batte le Typhoon en nombre d’exemplaires total ce qui sera très compliqué mais avec cette commande indonésienne il le bat déjà sur le nombre d’exemplaires export.

  3. Pour pondérer un peu les choses, j’aurai tendance à penser que comparer les réussite des différentes génération d’avion de Dassault avec le seul critère du nombre d’avion vendu sans prendre en compte la réalité des flottes aériennes d’aujourd’hui et des coût des machines n’est pas forcément juste.
    Elle est loin l’époque ou les avions s’achetaient comme des petits pains (enfin façon de parler).
    Après, ce sont des nouvelles plaisantes à lire pour une avion qui mérite clairement sa réussite à l’export.
    En tous cas, merci Arnaud pour cet article et pour ceux à venir 😉

    • C’est bien dans le sens de votre commentaire donc Milan que je compare les réussites actuelles du Rafale à celles passées du Mirage F1. Et ce même si ce dernier a été numériquement parlant bien plus important pour le groupe Dassault. En toutes choses il faut de la relativité. 🙂

  4. Bonnes nouvelles.Mais dans quelle usine seront assemblés tous ces appareils?Je crois que l’ assemblage final se fait à Merignac,
    Ce site sera t il en mesure de faire face à l’afflux de commandes ?Existe t il d’autres sites d’assemblage?

  5. Il y a 2 ans jour pour jour, où 7 Rafale M en exercices et décollant du CdG étaient contraints d’atterrir en Indonésie à cause du mauvais temps.
    Grâce à l’échelle intégrée, les pilotes ont pu descendre de leur avion
    Le lendemain (il me semble), ayant eu l’autorisation de quitter le territoire indonésien, ils ont redémarré leur monture et décollé et rejoindre le « navire-mère », ceci sans aucune aide de « rampants », ceci démontre la parfaite autonomie du Rafale.
    Bon si c’étaient des Rafale Air, ils auraient probablement besoin d’une échelle pour remonter dans leur avion
    Je suppose que cet épisode avait contribué à la décision indonésienne d’acheter cet oiseau
    Croisons les doigts, touchons du bois, etc…:)

  6. @tiaga974
    Les F14 (hors phoenix bien sur, ce qui ne présume en rien du domine de vol) n’ont jamais mis les F1 d’Orange en difficulté. Jeune SCP lors d’un déploiement de l’Ike il y a quelques décennies, je peux vous assurer de quelque fessées « gun kill » ou autres, payées chèrement par nos copains US au bar du 2/5 en toute humilité.
    Mais là n’est pas le propos de l’article. Bon vent au Rafale.

  7. Effectivement le Rafale va se vendre comme des petits pains cette année même si la Suisse et la Finlande sont plutôt promis aux USA malgré une proposition très attractive. Sait-on jamais. Il est vrai également que 2022 va commencer avec le contrat pour EAU avec 36 à 60 exemplaires du standard F4.2+ avec ses implémentations de discrétion. Ils attendaient cette évolution avec impatience en tout cas. Une belle décennie s’ouvre pour cette avion unique.
    Force au Rafale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom