L’Aviation Royale Canadienne va (encore) moderniser ses CF-188 Hornet.

Voilà un chantier de remise à niveau qui ne passe pas inaperçu du tout ! Ce lundi 20 septembre 2021 le gouvernement fédéral américain a autorisé l’équipementier Raytheon à exporter un lot de trente-six radars AN/APG-79(V)4 au Canada. Ceux-ci équiperont donc des chasseurs-bombardiers McDonnell-Douglas CF-188 Hornet afin de leur permettre de patienter jusqu’à leur prochain remplacement. On ignore toujours à quel avion cette tâche incombera réellement.

À ce jour l’Aviation Royale Canadienne aligne soixante-seize de ces chasseurs américains, cinquante-huit en version monoplaces et dix-huit biplaces de transformation. On compte notamment parmi eux des avions acquis de seconde main auprès de la Royal Australian Air Force. Pour un pays de la taille du Canada soixante-seize chasseurs c’est très très peu. C’est pourquoi l’arrivée d’un nouvel avion est très attendu, même si la désignation de celui-ci se fait encore attendre. Trois machines sont encore en lice : Boeing F/A-18E/F Super Hornet, Lockheed-Martin F-35A Lightning II, et enfin Saab JAS 39E/F Gripen. Pour mémoire Airbus DS et Dassault Aviation ont chacun de leur côté jeté l’éponge, affirmant n’avoir aucune chance vis-à-vis des constructeurs américains.

Le dossier traîne donc en longueur et la chasse canadienne s’use. Tellement même que pour beaucoup d’observateurs elle est devenue une des moins fiables de l’OTAN en matière qualitative. C’est sans doute ce qui a poussé l’Aviation Royale Canadienne à décider de moderniser trente-six de ses avions avec un nouveau radar à antenne active AN/APG-79(V)4 fourni par Raytheon. Avec celui-ci les CF-188 Hornet pourront plus efficacement menés leurs missions de défense aérienne dans le cadre du NORAD. La menace que représente l’aviation stratégique russe sur l’intégrité de l’espace aérien nord-américain est permanente.

Or l’AN/APG-79(V)4 n’est pas n’importe quel radar à antenne active. Il dérive directement de celui qui équipe actuellement les… Boeing F/A-18E/F Super Hornet. De là à y voir un signe prouvant que le gouvernement canadien a décidé de commander ce chasseur il n’y a qu’un pas. Que nous ne franchirons pas.
En attendant donc il est clair que l’Aviation Royale Canadienne fait tout pour prolonger la durée de vie de ses chasseurs.

Photo © Aviation Royale Canadienne.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

CANSA FC.20

S’ils sont aujourd’hui omniprésents sur les champs de bataille, au travers notamment de l’Embraer A-29 Super Tucano brésilien ou du Sukhoi Su-25 Frogfoot soviétique, les

Lire la suite...