Après la décision d’acquisition d’exemplaires par la Pologne l’avionneur Lockheed-Martin poursuit ses prospectives autour des pays de l’ex Pacte de Varsovie. Et désormais l’idée est de proposer le F-35A Lightning II comme potentiel successeur des Saab JAS 39C/D Gripen tchèques. Plusieurs observateurs internationaux, notamment américains, avancent le chiffre de 30 voire même 40 chasseurs furtifs pour ce petit pays d’Europe Centrale. Rappelons que la République Tchèque fait partie à la fois de l’OTAN et de l’Union Européenne.

Même si l’option qui demeure la plus évidente est celle du JAS 39E/F Gripen NG suédois la pression américaine sur la République Tchèque est suffisamment forte pour que Lockheed-Martin puisse tirer son épingle du jeu. Il semble par contre que Boeing se désintéresse totalement (pour l’instant) de ce marché à venir.
En fait depuis quelques mois maintenant Lockheed-Martin avait reconnu s’intéresser de près au remplacement des actuels JAS 39C/D Gripen tchèques. Seulement voilà on parlait jusque là du chasseur F-16V Viper, la dernière évolution du mythique General Dynamics F-16 Fighting Falcon. Pourtant Prague ne semble pas forcément s’orienter vers cet avion. Dorénavant donc c’est son chasseur furtif que Lockheed-Martin avance.

Et l’opération séduction marche à plein régime, les médias tchèques spécialisés dans l’aviation et/ou la défense enchaînent les articles sur le F-35A Lightning II. Et ils sont souvent élogieux. Le bashing à la mode dans certains pays comme la France ou le Royaume-Uni ne prend pas du tout là-bas.

Même si donc le F-35A Lightning II n’est pas le chouchou des militaires tchèques par rapport au JAS 39E/F Gripen NG il n’en reste pas moins que Lockheed-Martin ne baisse pas les bras. L’avionneur aurait même proposé aux autorités de Prague des facilités de paiement pour ce contrat destiné à voir le jour entre 2025 et 2027.
D’autant que l’avionneur américain sait qu’il est à l’abri de ses deux principaux concurrents européens : Airbus DS et Dassault Aviation. Leurs avions respectifs seraient inadaptés aux besoins de l’étroitesse du territoire tchèque.

Alors des Lockheed-Martin F-35A Lightning II sous couleurs tchèques d’ici la fin de la décennie, est-ce une possibilité ? La réponse est oui. Est-ce une probabilité ? Cette fois la réponse est non. Le combat s’annonce donc rude avec Saab, un peu comme au Canada

Photo © US Air Force

Publicité

7 COMMENTAIRES

  1. Quel est le rapport entre le Rafale, l’Eurofighter et « l’étroitesse du territoire tchèque » ? Le F-35A est donc adapté aux petits territoires ? Les canadiens ont du souci à se faire.

  2. Une question simple mais tout de même pertinente: la République Tchèque a-t-elle les moyens d’acquérir 30 à 40 F-35, en sus des autres acquisitions qu’elle vient d’annoncer, notamment pour ses forces terrestres’

  3. Du moment que les Tchèques savent que le prix annoncé de l’avion de pénétration A2/AD est HT, et que leurs pilotes seront imbattables… sur simulateur, ils sont bien sur libres de choisir ce qui leur convient.

  4. le prix annoncé pour un F 35 A suisse est d e 185 millions de dollars pour l’avion sec (hors tout le reste ,armement entrainementn etc etc ))……30 à 40 F 35 , .ça ne fait pas un peu cher pour la Tchequie et son petit territoire et qui a du louer ses 12 Gripen ????

    • Sauf que les Mirage 2000-9 ne seront pas disponibles avant 2027-2028 sur le marché export. Pas sûr que les Tchèques veuillent attendre autant pour des chasseurs de seconde main.

  5. Bonjour,

    Question naïve, venant d’un néophyte, y a-t-il une mutualisation possible des couts entre les pays européens disposant de F35A ? Achats des pièces, formations en commun du personnel des différents pays,etc….
    Cela pourrait-il expliquer le succès de l’avion ? Les États-Unis offrent une garantie de soutien technologique et matériel certainement inégalable aux yeux de pays inquiets des évènements à la frontière russe….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom