L’US Air Force présentera officiellement le B-21A Raider début décembre.

La date finale n’est pas encore connue que déjà c’est l’effervescence dans le microcosme aéronautique. L’US Department of Defense a révélé ce mardi 20 septembre 2022 qu’au cours de la première semaine de décembre le nouveau bombardier stratégique Northrop-Grumman B-21A Raider sera dévoilé. Rappelons que jusqu’à preuve du contraire celui-ci n’a pour l’instant pas encore volé. Cette aile volante furtive doit entrer en service sous trois à quatre ans.

Depuis plusieurs mois Northrop-Grumman et l’US Air Force jouent avec nos nerfs sur la question du B-21A Raider. Ils distillent les informations au compte-goutte, juste assez pour éviter de trop alimenter les rumeurs et donner de grain à moudre aux complotistes. Ces derniers n’ont d’ailleurs pas besoin de cela pour extrapoler tout et surtout n’importe quoi au sujet du futur remplaçant des actuels Rockwell B-1B Lancer.
On passera sur le fait que selon leur «expertise» le nouvel avion disposerait de technologies extraterrestres et aurait des capacités spatiales. Star Wars et X-Files a trop fortes doses ça peut vite devenir néfaste pour des esprits dérangés.

Car oui depuis plusieurs mois les complotistes savent. Ou plutôt pensent savoir. Ils savent que le Northrop-Grumman B-21A Raider est totalement opérationnel et a déjà servi au-dessus de la Russie pour des missions top-secrètes visant à déstabiliser le pouvoir moscovite. Ils en savent des choses !
Surtout ils savent qu’un bombardier toujours expérimental et qui n’a à priori pas encore réalisé son premier vol mène déjà des missions clandestines.

Vous l’aurez compris il devenait urgent pour le Pentagone d’essayer de rétablir un peu la vérité et, par la même occasion, de clouer le bec de tous ces timbrés de complotistes. C’est donc à Palmdale en Californie, au sein du célèbre Plant 42, que l’avion sera présenté au public mais surtout à la presse spécialisée. Première semaine de décembre 2022, on n’en sait pas encore plus : jour de semaine ou weekend ? La réponse viendra sans doute dans les derniers jours de novembre.
Surtout il en sera désormais terminé des obscures vues d’artiste estampillées de l’avionneur ou de l’US Air Force. Nous verrons enfin de près la bête. C’est très excitant.

Illustration © US Air Force.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

4 réponses

  1. Une question SVP : le B-21 doit remplacer le B-1B, mais qu’en est-il du B-2 ? Seront-ils employés en parallèle ou bien le B-21 doit-il le remplacer également ? Il serait intéressant de faire une comparaison B-2 / B-21 – c’est qu’on n’a pas des masses d’autres bombardiers en forme d’aile volante en circulation pour les comparer ^_^

    1. Dans un premier temps oui l’US Air Force devrait faire voler les deux mais dès lors qu’elle possèdera sa pleine dotation en B-21A Raider ça sera l’heure de la retraite pour le B-2A Spirit. Sauf si le Pentagone en décide autrement et lui offre une carrière façon B-52.

  2. Bonsoir,

    « que l’avion sera présenté au public mais surtout à la presse spécialisée ». Concrètement que peut on attendre d’une telle présentation, et que pourra-t-on en déduire/conclure sur les capacités de l’avion ?
    Sait on quand aura lieu le premier vol par exemple ?

    Merci

Sondage

Suite au centenaire de l'Aviation Royale Canadienne quel est selon l'avion canadien le plus marquant parmi ceux-ci ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Convair XC-99

La période de la guerre froide, et plus particulièrement sa première moitié, fut un âge d’or pour les industriels aéronautiques américains. Ils purent concevoir des

Lire la suite...