Elephant Walk américain au Japon.

Ne boudons pas notre plaisir, cela fait maintenant quelques années que nous aimons sur le site vous présenter des Elephant Walks. Même si le dernier en date est assez classique dans son aspect général, avec aussi bien des avions que des hélicoptères, il a au moins le mérite d’être joli et très impressionnant. Réalisé par les femmes et les hommes du 18th Wing de l’US Air Force il s’est tenu à Kadena AB au Japon. Il permet aussi de voir la puissance des États-Unis dans cette région du monde, ô combien stratégique.

Car il ne faut pas s’y tromper avec une Chine toujours plus expansionniste, une Corée du Nord qui joue de la menace nucléaire quasiment une fois tous les 15 jours, et une Russie loin d’être aux abonnés absents les forces américaines prépositionnées au Japon sont loin de se tourner les pouces. Ajoutez à cela un 18th Wing en pleine mutation et vous avez un cocktail explosif. C’est pourquoi il était urgent pour les Pacific Air Forces de l’US Air Force de rappeler au monde leur puissance de feu mais aussi leur efficacité dans le soutien opérationnel. Et donc à ce petit jeu là rien ne vaut un bon gros Elephant Walk.

L’Elephant Walk c’est vraiment une mécanique de communication et de propagande adaptée à l’Amérique : c’est gros, c’est impressionnant, ce n’est pas forcément le truc le plus intelligent du monde, mais ça arrive à ses fins. Et celui dont le 18th Wing nous a gratifié ce mardi 22 novembre 2022 en est l’illustration la plus flagrante.
Pour les aérophiles comme nous c’est même un énorme kif !!!

Imaginez donc mélanger des chasseurs de supériorité aérienne McDonnell-Douglas F-15C/D Eagle et Lockheed-Martin F-22A Raptor ensemble. Faites ouvrir la marche par deux hélicoptères de recherches et sauvetages au combat Sikorsky HH-60G Pavehawk et fermez la avec deux ravitailleurs en vol Boeing KC-135R Stratotanker et un avion de veille radar Boeing E-3C Sentry. C’est ça l’Elephant Walk de Kadena AB !

Reconnaissons que cela fait son effet, et doit donner à réfléchir à ceux qui seraient tenté de vouloir en découdre avec la souveraineté japonaise. On notera l’absence de l’Air Force Special Operations Command et de l’Air Mobility Command, deux commandements possédant pourtant des aéronefs stationnés à Kadena AB. Les Pacific Air Forces ne sont pas prêteuses sur ce coup-là.

Photo © US Air Force.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

5 Responses

  1. Très belle photo.
    Il y en a pour de la monnaie sur la piste !!!

    Mais, il faut montrer aux dictateurs de tous poils, que les démocraties ne se laisseront pas faire face à eux.

  2. Les dictateurs ont bien notés que pour des raisons d’économie, ces défilés se font au sol en statique… Ce qui relativise fortement l’impact. Qui plus est autant les premiers Elephants Walks ne se faisait qu’avec un seul type d’appareil, maintenant on mélange tout, AWACS, F15 , F35 et S70. Même si peu de nations sont en mesure de faire un tel étalage, pour les USA, cela peut démontrer un manque de moyen.

    1. Le manque de moyens ? Vous connaissez beaucoup de pays capables de déployer en permanence des chasseurs, furtifs et non furtifs, des ravitailleurs en vol, des AWACS, ou encore des hélicoptères de CSAR à plusieurs milliers de kilomètres de chez eux ? Moi non. La Russie nous a prouvé en Ukraine qu’elle n’est même pas capable de déployer des hélicoptères de champs de bataille à 50 kilomètres de sa frontière. D’ailleurs même pas à 3 kilomètres.

      1. Je ne dis pas le contraire, mais nous parlons de la première puissance économique mondiale, quand à la performance du déploiement, cette photo a été prise au japon qui dispose des mêmes appareils hormis les C135 et AWACS, cela relativise un peu la performance. Le déploiement de Rafale lors de Pitch Black 2022 et encore plus celui des Typhons allemands est a mon humble avis techniquement bien plus spectaculaire.

        1. Vous comparez un déploiement permanent à un déploiement temporaire pour une campagne d’exercices. Ok dont acte.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié