Entre le chasseur américain de 5e génération et cette île européenne de l’Atlantique nord c’est une histoire qui remonte à l’automne 2019. Depuis 48 heures maintenant un détachement de quatre Lockheed-Martin F-35A Lightning II du 332 Skvadron de la Luftforsvaret est à pied d’œuvre en Islande. Ils doivent y demeurer environ quatre semaines dans le cadre de la mission Icelandic Air Policing pilotée par l’OTAN. Il s’agit notamment de protéger cet espace aérien ô combien stratégique des menaces de l’aviation russe.

C’est donc ce vendredi 20 janvier 2023 que les quatre chasseurs furtifs norvégiens ont débuté leurs missions de protection de l’espace aérien islandais. Pour ces pilotes arrivés l’avant-veille il ne s’agit nullement d’une nouveauté, leurs F-35A Lightning II ayant déjà participé à Icelandic Air Policing à la même époque de l’année en 2020 puis en 2021. L’an dernier ce sont des General Dynamics F-16MLU Fighting Falcon de la Força Aérea Portuguesa qui l’avaient menés. La Luftforsvaret fait donc son grand retour à NAS Keflavik dans le sud-ouest de l’île principale.

Cette base aéronavale de l’US Navy est en effet mise à disposition d’Icelandic Air Policing depuis mai 2008. Ses installations aux standards du Pentagone permettent de mettre en œuvre les chasseurs alliés en toutes sécurités et de leur garantir une possibilité de décollage en alerte, en cas de problème. Et des décollages en Alpha Scramble les avions de l’OTAN en réalisent à chaque détachement islandais, souvent pour identifier et escorter des avions porteurs des mêmes marquages de nationalités à chaque fois : ceux de la fédération de Russie.

Tupolev Tu-95 Bear, Tu-142 Bear-F, voire même Tu-160 Blackjack n’hésitent plus à venir titiller le système de défense de l’alliance Atlantique. Et comme à chaque fois ces avions évoluent sans plan de vol et les transpondeurs éteins ou en panne il faut bien une réponse immédiate de l’OTAN. Si l’aviation stratégique russe sait être très joueuse les Alliés de leur côté ont du répondant.
Jusqu’au vendredi 17 février 2023 inclus les pilotes Lockheed-Martin F-35A Lightning II norvégiens feront tout pour être à la hauteur de leurs adversaires.

Photo © OTAN

Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom