Déja 5000 heures de vol pour les Pilatus PC-21 espagnols.

C’est un premier cap important atteint par les vingt-quatre avions d’entraînement de facture suisse. À l’instar de l’Armée de l’Air et de l’Espace l’Ejercito del Aire y del Espacio a décidé de passer à la formation sur monomoteur turbopropulsé Pilatus PC-21. Et en à peine un an et demi de présence l’avion a déjà atteint les 5000 heures de vols sous la cocarde orange et rouge. Pour mémoire seize avions supplémentaires ont été commandés en décembre dernier.

C’est une jeune femme élève pilote de 22 ans qui a passé ce cap ce mercredi 26 avril 2023 à l’Academia General del Aire à San Javier, le nid des PC-21 espagnols. Elle devient donc la pilote des 5000 heures.
Pour des raisons climatiques et météorologiques les cours de vols dans le sud de l’Espagne se font désormais le matin exclusivement. Il faut dire que le pays subit actuellement une vague de chaleur en provenance d’Afrique du nord comme rarement il en avait connu aussi précocement dans la saison. Les Pilatus PC-21 de l’Ejercito del Aire y del Espacio ne volent donc pas une fois midi passé. Le tarmac de l’école est d’ailleurs à priori anormalement calme. On sent que les militaires espagnols veulent éviter les malaises.

Dans le détail entre septembre 2021 et avril 2023 les vingt-quatre PC-21 ont réalisé un peu plus de 3600 heures de vol purement dédiés à la formation intermédiaire et avancée des jeunes pilotes. Il ont remplacé dans ce rôle les mythiques Casa C-101 Aviojet datés des années 1980. Les 1400 heures de vol restantes ont été dédiés aux essais en vol à réception, à l’acclimatation et la transformation opérationnelle des instructeurs, ou encore à une quinzaine de démonstrations publiques à l’été dernier. Il fallait en effet présenter le nouvel avion aux Espagnols !

L’Ejercito del Aire y del Espacio ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Au rythme où se passent actuellement les vols de Pilatus PC-21 le cap des 10000 heures de vol devrait être franchi avant l’été 2025. Élèves et instructeurs espagnols se disent en tous cas très satisfaits par l’avion de facture suisse, notamment de son avionique ultramoderne et de son répondant en vol.
Affaire donc à suivre.

Photo © Ejercito del Aire y del Espacio.


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

5 Responses

  1. Remplacer des alphajet français par des turbo pro pc21 suisse est une hérésie est une régression pour l’armée de l’air pour la formation au pilotage des hommes qui espèrent devenir pilotes de chasse

    Il y une grosse différence entre turbo pro et jet je ne comprend pas ce choix

    1. Pour mémoire Jaques l’Armée de l’Air de votre jeunesse dans les années 1940-1950 n’existe plus. Aujourd’hui c’est l’Armée de l’Air et de l’Espace !
      Après franchement votre vision du cursus de formation est là aussi datée, le PC-21 dispose de ce qui faisait défaut aux Alpha Jet français et aux Aviojet espagnols : une avionique adaptée au 21e siècle.

  2. Que nos amis espagnols viennent s’entraîner à Cognac !
    Il fait moins chaud, mais il fait beau.
    Et puis quel régal pour les yeux, les deux avions ont des livrées très seyantes.

    En tout cas ça vole très fort à Cognac, et les PC 21 remplissent très bien leur rôle.
    Hier pour la 1ere fois, j’ai vu un PC-21 équipé de ce que je suppose être des réservoirs supplémentaires.
    À moins que cela soit des pods dédiés à l’entraînement des futurs pilotes de Rafales.

    Quoi qu’il en soit, l’entraînement sur Alpha Jet est devenu obsolète. Ce fut un excellent avion, mais totalement dépassé aujourd’hui. On ne passe plus son permis de conduire sur une R 4…….

    Il va par contre se poser le problème de l’écolage de début sur les Grob 120 À, dont 15 exemplaires sont toujours en dotation à Cognac.

    L’AAE prévoyait de les remplacer, mais par quel appareil ?

    Quelqu’un a t-il la réponse ?
    Merci.

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Agusta-Westland AW.149

L’histoire de l’aviation compte plusieurs machines qui furent de véritables «mètre-étalon». On y retrouve bien évidemment l’avion de transport tactique Douglas C-47 Skytrain hérité de

Lire la suite...