Le droniste américain AeroVironment vend sa Switchblade 300 à la France !

Le ministère des Armées n’a pas encore communiqué sur ce marché. L’industriel américain AeroVironment a confirmé avoir vendu sa munition rôdeuse Switchblade 300 à la France, pour un contrat annoncé à un peu plus de 64 millions de dollars US. Spécialiste des drones ce constructeur était en pourparlers avec les armées françaises depuis un peu plus d’un an sur le sujet. Paris devient donc le troisième client export de la Switchblade après le Royaume-Uni et l’Ukraine.

Utilisant la technologie des UAV les munitions rôdeuses sont parfois appelées, à tort, des drones kamikazes. Ce sont en fait des armes aériennes se situant à mi-chemin du drone de combat et du missile de croisière. Bien meilleurs marchés que ces derniers les munitions rôdeuses permettent de frapper une cible donnée avec un niveau de destruction minimal.
Malheureusement dans sa stratégie de la terreur la Russie les emploie actuellement pour des attaques de masse contre les cibles civiles en Ukraine, notamment celles à forte portée médiatique comme les centres hospitaliers, les centres de secours, ou encore les écoles. Il est impossible pour la DCA de toutes les défendre, d’où l’usage répétée par Moscou de la munition rôdeuse Shahed 136 développée en Iran.

Fort heureusement pour la France l’AeroVironment Switchblade 300 est beaucoup plus précise et difficile à intercepter que son «équivalent» iranien. D’autant que Paris a acquis semble t-il la version Block 20, la plus récente et la plus précise grâce à ses capteurs électro-optiques et infrarouges. C’est une arme qui à son standard initial a fait ses preuves entre les mains des forces spéciales ukrainiennes qui l’emploient pour des frappes discrètes contre les envahisseurs russes et leurs supplétifs tchétchènes. Des Switchblade ont également été utilisés afin de neutraliser des troupes du groupe paramilitaire Wagner, coupable de nombreuses exactions en Ukraine. Sans être totalement combat proven la Switchblade est donc une munition rôdeuse qui a fait ses preuves.
La seule communication qui existe actuellement sur le contrat avec le ministère des Armées provient donc du droniste lui-même. De ce fait on ignore actuellement encore le nombre exact de telles armes commandées par la France mais aussi sa destination : Armée de Terre ou Commandes des Opérations Spéciales, voire les deux ? Nous aurons sans doute sous quelques semaines la réponse.

Techniquement un des avantages de la Switchblade 300 Block 20 est sa facilité d’emploi. Ultra compacte, pouvant tenir dans un simple sac à dos avec son lanceur, cette munition rôdeuse possède un rayon d’action de dix kilomètres à une vitesse de croisière de 100 kilomètres heures à l’altitude de 500 pieds, soit environ 150 mètres. La Switchblade 300 est quasi inaudible du sol en raison de son moteur électrique actionnant une hélice propulsive en plastique souple. Son architecture de biplan en tandem lui offre en outre une stabilité remarquable en vol.

Pour autant la commande française d’AeroVironment Switchblade 300 Block 20 ne peut être qu’une solution d’intérim. La France a en effet en développement deux programmes indigènes. Colibri est actuellement piloté par MBDA et Novadem tandis que Larinæ l’est par Nexter et Delair. Deux oiseaux qui pourraient s’avérer être des tueurs froids.
Nos militaires devraient être opérationnels sur Switchblade 300 à l’horizon de l’été 2024.

Illustration © AeroVironment


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

8 Responses

  1. Et ont acheté encore américains ! Super
    Après les quelques c130j super hercules qu’on a acheté pour remplacer le c160 transall des forces spéciales

    Super l’indépendance de la France comme si ont était pas capable d’en fabriquer en France ah oui c’est vrai ont brade toutes nos entreprises stratégique aux américains !
    Je ne sais plus comment ça s’appelle déjà ça quand des politiques pour leurs propres intérêts brade des entreprises stratégique à d’autres pays ? Ah oui j’ai trouvé trahison

    1. Ne jouez pas trop avec notre patience Jaques, vous n’êtes pas ici sur un forum de discussions politiques ou même au zinc de votre bar-PMU favori. Recommencez une seule fois à parler de trahison, juste une, et vous serez immédiatement et définitivement modéré. Plus jamais vous n’aurez le droit de commenter nos articles.
      Le trolling doit se faire de manière intelligente, ce qui chez vous semble hors de portée.
      Vous aurez été prévenu, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.
      Premier et dernier avertissement.

  2. Bonjour,
    Il n’y a pas un projet Français pour ce genre de drone? il me semble mais je peux le tromper.
    Ca ressemble à un achat urgent alors que je pense pas que ce soit si pressé, à moins que ca serve pour faire des tests et voir quels usages en faire, pour éventuellement en acheter plus et mieux adapté!

    1. Bonjour pour le projet français, il est double et indiqué en bas de l’article. Il s’articule autour des Colibri et Larinæ.

  3. Il vaut mieux tenir que courrir !!

    Poutine et autres dictateurs n’attendront pas que nous soyons prêts en France.
    Donc, c’est un très bon achat, en attendant une solution française.

    Mieux vaut tenir, que courrir après d’hypothetiques réalisations nationales, surtout quand on connaît les délais de décisions dans notre pays.

  4. il y aurait un 3° programme Français, une munition « R2-120 Raijin » développé par Fly-R (qui n’est pas un historique de l’armement français)… il serait proche du Larinae… et donc du switchblade, Colibri, a mon avis doit être plus façons firefly (Rafael Is.)

  5. C’est pure spéculation de ma part, mais peut être que notre État compte ou envisage de l’utiliser rapidement en Afrique contre des djihadistes ou bien contre Wagner. Ceci expliquerait un achat sur étagère sans attendre que les programmes Français soient prêts.
    Mais dans ce dernier cas, ça aurait certainement été plus pratique si l’acquisition était resté secrète.

    1. Juste pour la forme Guig2000 la France ni même l’alliance Atlantique n’est pas en guerre contre l’organisation terroriste Wagner. Les djihadistes par contre c’est une autre histoire…

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Agusta-Westland AW.149

L’histoire de l’aviation compte plusieurs machines qui furent de véritables «mètre-étalon». On y retrouve bien évidemment l’avion de transport tactique Douglas C-47 Skytrain hérité de

Lire la suite...