Des CH-53K King Stallion en commande pour Israël et l’US Marines Corps.

Lockheed-Martin, en tant que maison mère de Sikorsky, a enregistré cette commande d’un montant de 2.7 milliards de dollars US. Le Pentagone a ainsi acquis trente-cinq hélicoptères de transport lourd et d’assaut, vingt-sept pour ses propres besoins et les huit autres au titre d’un contrat signé par Israël. Il s’agit à ce jour du plus gros chèque signé par l’administration américaine pour cet appareil de nouvelle génération. Celui-ci est opérationnel au niveau IOC dans les forces américaines depuis avril 2022.

Destiné au remplacement des actuels Sikorsky CH-53E Super Stallion le CH-53K King Stallion est actuellement en cours de déploiement dans les unités de l’US Marines Corps. L’escadrille HMH-461 Ironhorse est la première à avoir terminé sa transition vers cet hélicoptère de nouvelle génération tandis que les HMHT-302 Phoenix et HMH-464 Condors l’ont débuté depuis quelques semaines.

Il est donc parfaitement logique que l’US Department of Defense passe commande avec Sikorsky au titre des lots 7 et 8 du contrat initial signé par l’US Department of Navy. Le premier concerne douze CH-53K et le second quinze. Un total de vingt-sept hélicoptères qui viendront donc garnir les rangs du corps des Marines dès l’année 2026. Ces appareils sont appelés à voler aux côtés des Bell UH-1Y Venom, des Bell-Boeing MV-22B Osprey, et autres Lockheed-Martin F-35B Lightning II à bord des bâtiments de la classe America.

Sauf que la commande compte trente-cinq Sikorsky CH-53K King Stallion et non «seulement» vingt-sept. Les huit autres sont à destination de Heyl Ha’Avir. L’aviation israélienne est en effet devenu à l’été 2021 le premier client export de cette machine. Ils permettront ainsi de remplacer les vieux Sikorsky CH-53D Yas’ur en service depuis le début des années 1970. Le paiement de ces huit machines se fera par l’aide militaire des États-Unis à Israël, un mécanisme propre à l’état hébreu qui existe depuis une cinquantaine d’années et n’a jamais failli. C’est pourquoi c’est le Pentagone qui passe cette commande.

Sikorsky CH-53K King Stallion en déploiement en juillet 2023 à bord de l’USS Arlington.

Les possibilité d’export du CH-53K King Stallion sont finalement assez faibles, d’autant plus que le Bundeswehr lui a tourné le dos au profit du CH-47F Chinook de Boeing Vertol. On parle assez fréquemment du Japon et parfois de l’Inde. Dans ce dernier pays le nouvel hélicoptère de Sikorsky est parfois annoncé comme remplaçant des Mil Mi-26 Halo d’origine russe actuellement en dotation et sujets à de fréquentes pannes.

Photos © US Marines Corps


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires
Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. FE.8

Dassault Aviation Rafale C, Eurofighter Typhoon FGR.4, ou encore Lockheed-Martin F-35A Lightning II la majorité des chasseurs actuels est monoplace. Un pilote qui doit tout

Lire la suite...