Faute de mieux la Russie veut relancer la production du Beriev A-50 Mainstay.

Visiblement la Russie manque d’AWACS pour mener à bien ses missions intérieures et extérieures. Alors qu’elle vient d’en perdre deux exemplaires en quelques semaines seulement l’aviation stratégique russe a demandé à l’avionneur Beriev de rouvrir la chaine de montage de l’A-50 Mainstay. C’est à la fois un aveu d’échec pour la stratégie du Kremlin mais aussi sur la capacité industrielle de la Russie à répondre au vieillissement de cet avion basé sur l’Ilyushin Il-76 Candid. Dans le même temps les alliés industriels de Moscou ont refusé de lui vendre des avions de ce genre.

Suivant les différentes sources que nous avons pu consulter la Russie n’alignerait plus que onze à douze Beriev A-50 Mainstay. Pas assez pour que la désormais fameuse «opération militaire spéciale» de «dénazification» de l’Ukraine soit menée à bien dans des conditions correctes et que dans le même temps l’immensité de l’espace aérien russe soit surveillé. Il faut donc de nouveaux AWACS, c’est une évidence ! D’autant que les attritions en Ukraine sont bien réelles entre ceux abattus par la DCA adverse et ceux victimes de tirs fratricides. Mais un avion de veille radar ça ne se construit pas comme ça.

Dans un premier temps il apparait que Moscou a cherché de l’aide auprès de deux de ses pays partenaires. Le premier est l’Inde qui utilise également des A-50 Mainstay dont elle s’est retrouvé dans l’impossibilité de les rétrocéder à la Russie en raison de la présence d’avionique occidentale, et notamment israélienne. En outre elle a besoin de l’intégralité de sa flotte. L’autre pays consulté est la Chine qui utilise de son côté un avion dérivé du A-50 et désigné Shaanxi KJ-2000 Mainring. Là encore la fin de non recevoir concerne le faible nombre d’avions construits et le besoins impérieux de les conserver. Pour plusieurs observateurs internationaux Chinois et Indiens ont sans doute aussi voulu éviter de fournir des avions qui risqueraient de prendre directement part à la guerre en Ukraine. Vendre des cartouches et des obus c’est oui pour Pékin des avions non.

L’arrêt forcé de son développement de mai 2022 à juillet 2023 n’a pas non plus aidé le Beriev A-100, officiellement successeur désigné du A-50. Sans être totalement au point mort cet AWACS nouvelle génération lui aussi construit sur base d’Il-76 Candid ne sera pas prêt à entrer en service avant au plus tôt trois ans. Trop tard pour l’aviation stratégique russe qui réclame en urgence de nouveaux avions. La seule option était donc de relancer la production de l’avion. Pour mémoire l’A-50 Mainstay est un avion radar d’ancienne génération, comparable au Boeing E-3A/B Sentry. La modernisation au standard A-50U l’a fait se rapprocher du Boeing E-767 développé à l’époque à la demande du Japon. Selon le géant russe Rostec, maison-mère de Beriev, les deux premiers A-50U Mainstay-B devraient sortir d’usine avant la fin de l’année civile 2024. Ils permettront juste de combler la perte des deux avions de janvier et février de cette année. On ignore actuellement si d’autres exemplaires seront produits ou si la Russie réussira à tenir comme ça jusqu’à l’arrivée espérée du A-100.

Rouvrir une chaîne d’assemblage après 25 ans de fermeture pour seulement deux avions relève de la gabegie, même dans la Russie de 2024. C’est pourtant bien la mesure d’urgence prise par Rostec afin de sauver les apparences.

Photo © Tass

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

26 réponses

  1. Après 25 ans, il va en manquer des pièces, des savoirs faire et il doit y avoir aussi des technologies ‘orphelines’.
    Il y a combien d’avions de ce type non opérationnels ? N’est-ce pas plus simple de les rendre opérationnels ?
    Si les Ukrainiens en mettent 3 ou 4 supplémentaires au tapis, quel avenir ?

    1. Théoriquement, je dis bien théoriquement, les industriels russes ont l’obligation administrative de garder sous cocon les machines ayant servi à la production d’un appareil toujours en dotation au sein des forces armées. Reste à savoir dans quel état elles ont été conservées et si elles peuvent être remis en marche. Et de toute façon, une chaîne d’assemblage ce ne sont pas que des machines mais du personnel qualifié, des savoir-faire, des sous-traitants. C’est une dinguerie de vouloir relancer cette chaîne de production pour quelques exemplaires. Quant aux exemplaires mis en réserve, ça fait longtemps qu’ils ont été cannibalisés. De toute façon leurs cellules étaient arrivées au bout de leur potentiel. Le manque d’awacs a toujours été le point faible de l’aviation russe.

  2. Vous dite dans votre article , Arnaux que redémarrer une production après 25 ans d’arrêt serait de la gabegie, je me trompe peut être mais je pense que c’est tous simplement impossible! Mais wait and see!!!!!

    1. Bonjour,
      non, ce n’est pas impossible mais ça coûte cher!
      Ils ont notamment réussi à remettre en service la production des Tupolev Tu-160 Blackjack….
      Bien à vous

      1. La réponse se trouve sur le site, les TU-160M2 étaient de sortie prévue en 2021 après une annonce en 2019 du lancement de la fabrication de ce modèle a partir de plan amélioré selon les dires du constructeur…
        Ils ne sont livrés qu’en 2024 a raison de 4 unités (5 ans, pour en fournir quatre bons de guerre, les soucis ne sont pas terminés pour le constructeur) et y compris la cellule qui a servi de prototype, ils ont dû batailler pour obtenir les systèmes de bord.

        https://www.avionslegendaires.net/2019/02/actu/la-russie-attend-ses-premiers-tupolev-tu-160m2-pour-2021/

  3. Les RuSSes en sont réduits à faire les fonds de tiroirs. Leurs AWACS seront prêts pour détecter les avions alliés l’année prochaine au dessus de l’Ukraine.

  4. Il reste maintenant a demolir les chaines de productions. Vu qu’il se font maintenant saboter et attaquer sur leur territoire.
    On ne va pas pleurer qu’ils soient obliger de réhabiliter ou reproduire des reliques comme leur porte avion.
    Tant que ca leur coûte fric et de l’énergie pour rien.
    Mais ceci etant ils sont quand meme motivé pour ne pas maîtriser le ciel

  5. Bonjour,
    A mon avis pour sortir les avions fin 2024, ils vont devoir prendre des cellules déjà existantes.
    Sinon il y a la version modernisée Il-76MD-90A mais j’ignore le nombre déjà produit, ni même s’il est encore produit

  6. Au moins la Russie a la capacité de produire ses propres AWACS pas comme l’UE qui doit sans cesse acheter à ses maitres américains. Alors ne critiquez pas ce que nous autres Francais étons incapables de faire. Et par pitié Arnaud faites attention a votre orthographe s’il vous plait. Mêle si vous vous êtes amélioré il y a encore trop de faute.

    1. La Suède produit un avion qui semble intéresser la france pour remplacer ses awacs, je ne crois pas que la Suède soit le 51ème états des usa. « nous autres français étons » c’est pas français, vous devriez utiliser un Bescherelle pour rédiger vos posts. Enfin, « trop de faute » sans « s », ça pique grave… avant de faire des remarques sur l’orthographe des autres, faut juste éviter celles du niveau CM2 / 6ème. A pluche

    2. Vous n’êtes pas très bon en économie car ce n’est pas le constructeur qui est le maître dans une négociation d’achats, le client est au final celui qui nourri le vendeur et il aura toujours son mot à dire. D’autre part seuls les USA ont développé les premiers AWACS dans les années 50, plus tard l’Otan s’en ait naturellement procuré dans un souci d’inter-operabilité maximum. De plus les marchés nationaux en Europe ne peuvent amortir les investissements colossaux pour ce type d’appareils. L’expression  » maîtres américains  » traduit probablement un anti américanisme primaire dans votre prose complètement vide d’arguments sensés

      1. En tout cas, la France devrait déjà balayer devant chez elle avant d’essayer de balayer devant chez les autres…
        Notre sainte mère la Russie possède les meilleurs avion de combat au monde avec les Sukhoi SU35 SU75 et SU57 bien supérieurs aux Rafales et M2000-D. Depuis 50 ans la France est devenue paresseuse et décadente à cause des progressistes. Ca va changer bientôt.

    3. bonjour ,
      pour pouvoir donner des leçons à Arnaud,
      il faudrait dans votre message :
      remplacer étons ….par sommes et
      rajouter un s à faute.
      voila ……voila….

  7. Des photos de Beriev A-50 qui traînent sur un tarmac on fuité récemment. Il y en aurait 7. Et au vu de leur état, et du cannibalisme qu’ils ont subi, les réutiliser serait criminel. Les cellules sont tout bonnement pourries jusqu’à la moelle. Les remettre en état serait bien trop coûteux.
    Donc à moins qu’ils aient des avions en stockage longue durée d’une qualité similaire à ce que font les USA sur la base de Davis-Monthan, rouvrir une chaîne de production reste plus économique à mon avis. La quantité d’IL-76 disponibles dans les forces Russes aidant certainement à diminuer lez coûts.
    À noter qu’ils ont fait la même chose pour le Tu-160 il y a quelques années. Relancer une production arrêtée depuis plusieurs décennies, ça va décidément devenir la spécialité de la Russie. Et vu le taux d’attrition en Ukraine, notamment depuis le début de l’année pour les forces Russes, c’est pas prêt de s’arranger. À quand la réouverture des chaînes pour le Mig-21 ?

    1. A choisir, plutôt le Mig-23! Je trouve qu’il avait un look super si on peut dire ça d’un avion…
      Dommage que la géométrie variable ne soit plus au goût du jour, j’ai toujours pensé que ça en « jetait » (F-14, F-111, Tornado, Su-24,…) mais là, je deviens hors sujet! 🙂

      1. Entièrement d’accord avec vous, la géométrie variable apporte quelque chose. Une esthétique digne des années 70 qui le fait languir ! Le Tornado reste un de mes avions favoris.

        Mais le Mig-23 était réputé pour être un nid à problèmes, avec un radar des plus hasardeux et une fiabilité douteuse. Donc à choisir, autant prendre quelque chose qui fonctionne ! Quitte à racheter d’occasion les Mig-21 Bison des Indiens !!

        Blague à part, cette guerre nous montre que les capacités d’adaptation des forces armées et des industriels sont obligatoires et doivent être rodées. Les exemples de chars ou systèmes AA dits « frankenstein » en Ukraine en sont le porte-étendard. Et rouvrir des chaines d’assemblage ou des manufactures sur des délais aussi courts reste une compétence assez exceptionnelle, je pense qu’on pourrait en prendre exemple… En tournant mon regard vers les manufactures d’armes d’état, ou Nexter, avec un certain char Leclerc…

  8. Bonjour Arnaud
    Vos articles sont parfois intéressants. En revanche votre position pro ukrainienne calquée sur celle de Macron *** est à eviter. Rester dans votre zone de compétence

    1. Non , c’est la position de tous démocrate digne de ce nom, mais le mot démocratie est certainement un gros mot pour vous….

  9. Relancer une ligne d’assemblage, pourquoi pas….
    Mais se qui me semble plus compliqué, c’est les appro concernant toute l’électronique radar. Peut être on t il un « petit stock » de pièces de rechange, mais, va falloir tout contrôler si c’est encore en état de fonctionner. Ou alors ils ont soigneusement déposé les composants de ceux qui se font cannibaliser, mais je n’y crois pas de trop !

  10. Le production en série n’a pas été relancée au milieu des années 2010 ?
    2017, mise en service, de la version U.
    1 janvier 2019, 12 A, sont mis au standard U.
    Commande pour 5 U.

    1. Tiens Stéphane le comptable est de retour. Sachez que le Beriev A50U est construit à partir de cellules existant déjà. Sa production n’a donc nécessité aucune réouverture de chaîne d’assemblage. CQFD.

  11. Hello Arnaud je dépoussiére cet article au sujet d un autre a50 endommagé directement à l usine Beriev ce week-end . Des infos crédible sur le sujet ? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

"Si la France devait mettre une des personnalités aéronautiques suivantes au Panthéon, laquelle vous semblerait la plus logique ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

S.A.I. KZ II Træner

En 1945 la totalité des pays libérés de l’occupation allemande par les Alliés, et notamment par les Américains et le Commonwealth en Europe occidentale, avait

Lire la suite...