L’an prochain l’US Air Force se séparera de 250 avions de combat.

C’est une volonté budgétaire qui devrait faire économiser au contribuable américain à peine plus de deux milliards de dollars US sur l’exercice fiscal 2025. A-10C Thunderbolt II, F-15E Strike Eagle, ou encore F-22A Raptor vont donc devoir prochainement rejoindre Davis Monthan AFB et son gigantesque «cimetière des éléphants». La décision de l’US Air Force doit permettre à la fois de préparer l’arrivée massive des Lockheed-Martin F-35A Lightning II mais aussi de réduire la voilure sur les dépenses publiques. Une décision que l’US Department of Air Force doit encore faire valider par le Congrès, ce qui en année électorale est loin d’être gagné.

Même lui n’échappe pas aux décisions budgétaires de l’US Air Force.

Pour mémoire c’est dans six mois seulement que débutera FY25, l’année fiscale américaine 2025. Elle s’échelonnera du 1er octobre 2024 au 30 septembre 2025. Et pour cette période le secrétaire à l’Air Force Frank Kendall et sa sous-secrétaire Kristyn E. Jones espèrent obtenir un budget global de 217 milliards et 500 millions de dollars US qui se découpera en 188.1 milliards pour l’US Air Force et 29.4 milliards pour l’US Space Force. C’est un budget qui peut sembler colossale pour quiconque n’y connaît pas grand-chose mais qui finalement reflète une triste réalité : l’aviation américaine doit maigrir.

Parmi tous les aspects de ce budget prévisionnel il y en a un qui surprend : l’opérationnel. L’US Department of Air Force prévoit que l’US Air Force se défausse de 250 avions de combat. Rien que ça ! Kendall et Jones, ainsi que leurs équipes, déclarent qu’ainsi non seulement cela favorisera l’arrivée prochaine de nouveaux F-35A Lightning II mais que dans le même temps une économie de fonctionnement de 2.15 milliards de dollars sera réalisée. Le pis dans l’histoire c’est que cela passe crème auprès des représentants et sénateurs, les parlementaires américains.

Dans les faits alors que FY25 prévoit l’acquisition de quarante-deux Lockheed-Martin F-35A Lightning II pour une valeur de 5.9 milliards de dollars ce sont donc un quart de milliers d’avions de combat qui vont rejoindre le désert de l’Arizona, et plus particulièrement le 309th Aerospace Maintenance and Regeneration Group de Davis-Monthan AFB. Il s’agit de soixante-cinq McDonnell-Douglas F-15C/D Eagle, cinquante-six Fairchild-Republic A-10C Thunderbolt II, trente-deux Lockheed-Martin F-22A Raptor, vingt-six McDonnell-Douglas F-15E Strike Eagle, et onze General Dynamics F-16C/D Fighting Falcon. On remarquera que ce dernier modèle est encore assez épargné par les coupes budgétaires de l’administration Biden.

Justement il est très important pour l’opposition républicaine de rappeler au Congrès que cette volonté d’amincissement de l’US Air Force est du fait des démocrates. Même si fondamentalement ils n’y sont pas opposés. Il faut dire que selon toutes vraisemblances le 5 novembre 2024 verra s’affronter les deux leaders américains les plus fringants des cinquante dernières années : Donald Trump et Joe Biden. Au moment du scrutin ils auront respectivement 78 et 81 ans. En bon français on appelle cela la gérontocratie. Entre les deux hommes tous les coups (bas) sont permis, mais également entre leurs soutiens au Congrès, et sans doute encore plus entre leurs militants sur le terrain. Sauf qu’ici c’est le budget de la défense des États-Unis qui se joue, et ça Frank Kendall et Kristyn E. Jones aiment à le rappeler comme pour mettre leurs adversaires politiques face à leurs responsabilité. Un peu de hauteur ne fait finalement jamais de mal.

L’US Air Force demeure toujours aussi accro au F-35A Lightning II.

Comme ce budget prévisionnel de l’US Department of Air Force l’annonce les prévisions d’acquisition globale du chasseur de 5e génération Lockheed-Martin F-35A Lightning II n’ont pas été revues à la baisse. Ce sont donc toujours 1763 exemplaires qui doivent être acquis.

Affaire donc à suivre.

Photos © US Air Force


En savoir plus sur avionslegendaires.net

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Picture of Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

17 réponses

  1. Je pense que les Ukrainiens seraient bien content de les récupérer,bon pas les F-22 qui ne peuvent pas être exporté mais bon.

  2. Sans parler des bouleversements qu’implique le F-35 c’est juste extraordinaire qu’une aviation puisse retirer du service en temps de paix 250 chasseurs. C’est plus que ce que possède la France ou la GB.

    1. Peut-être le meilleur, mais sa maintenance devient de plus en plus impossible et onéreuse. C’est le problème des micro-flottes d’appareils qui ne sont plus en production …
      Mais je pensais que les Américains attendraient l’arrivée de son successeur avant de retirer le F-22.

    1. Pour le neuf c’est le prix d’achat avion et peut-être armes et maintenance, tandis que l’économie du retrait ne concerne que la coût de fonctionnement, l’avion n’est pas revendu!

  3. Peut-être s’agit-il, au delà de restrictions budgétaires au profit de la dette, d’une re orientation de la technologie des avions ? Je suppose que le potentiel des aéronefs commandés répond probablement mieux à un cahier des charges du futur. Tomorrow never knows. Merci pour vos posts.

  4. Bonjour, mettre 250 avions au rencard pour faire des économies, soit, mais si c’est pour acheter moulte F35 par la suite, je ne vois pas bien où elles sont les économies. Surtout au prix de l’heure de vol et du coût de la maintenance.

  5. L’USAF va en un an retirer du service plus d’avion que le nombre d’avions de chasse dans l’armée de l’air française.

  6. La seule chose choquante que je lis dans cette article ce sont les 22 F22…. Qu’ils retire 250 avion dont la cellule doit daté des années 80 cela me choque en rien, quand on voit le nombre d’appareils dont dispose l’air force, l’ US Navy sans oublier la garde nationale.., Sur le papier on parle de quasiment 1500 avion de Chasse…. Donc 250…. C’est une blague…
    Par contre le F-22 c’est un scandale la cellule n’a même pas 25ans c’est juste pour éviter de payer l’amélioration du block 2 ou 3 …. Tous ça pour acheter du f35…. Ou dégager des fonds pour le NGAD….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

R.A.F. NE.1

Si de nos jours les avions de combat comme le Dassault Aviation Rafale ou l’Eurofighter EF-2000 Typhoon sont aptes à voler de jour comme de

Lire la suite...