Airbus Defence présente le premier A400M Atlas kazakh.

Les jours des deux derniers Antonov An-12 Cub kazakhs sont désormais clairement comptés. Ce lundi 15 avril 2024 l’avionneur européen Airbus Defence a présenté depuis son usine de Séville le premier des deux A400M Atlas destinés au Kazakhstan. L’avion arbore la livrée désormais en usage sur les avions de transport militaires en service dans ce pays. Il s’agit des premiers avions à destination d’un pays d’origine soviétique.

Ce premier avion porte le numéro de série MSN139 et le code tactique Red 21. Particularité notable il porte les marquages de force aérienne du Kazakhstan en anglais et en cyrillique, démontrant l’internationalisation de celle-ci. La livrée est grise brillante, ce qui est franchement rare de nos jours où la quasi totalité des avions de transport militaire ont adopté une livrée basse visibilité mate. En fait ce camouflage existe déjà dans ce pays sur les Airbus Defence C-295, Antonov An-26 Curl, et Let L-410UVP. Ironie du sort même les An-12 Cub qu’ils doivent remplacer portent ce schéma. Les autres avions de transport militaires kazakhs, tous d’origine soviétique, portent une livrée blanche et verte glaciale assez peu martiale.

Ce premier A400M Atlas sera livré au Kazakhstan avant l’été 2024. Désormais ce sont ses essais en vol qui ont débuté. À la différence des avions destinés aux pays européens le MSN139 ne peut pas mener de missions de ravitaillement en vol. C’est donc un pur cargo ! Cependant il semble bien que l’avion ait été adapté aux vols d’évacuation sanitaire lourdement médicalisé, une des prérogatives des appareils de transport tactiques kazakhs. Y compris les plus gros, ceux capables de franchir des distances longues.

Cette future livraison sera l’aboutissement d’un processus né il y a deux ans et demi quand, à la surprise générale, les deux avions ont été commandés. À l’époque le quadrimoteur européen était dans le creux de la vague sur les marchés internationaux, et on peut dire que le Kazakhstan a relancé l’intérêt autour de lui. Depuis l’Indonésie lui a emboité le pas pour le même nombre d’exemplaires.

Photos © Airbus Defence

PARTAGER
ARTICLE ÉDITÉ PAR
Arnaud
Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.
articles sur les mêmes thématiques
Commentaires

8 réponses

  1. C’est vrai que cette teinte est ravissante mais aussi étonnante. Il va briller comme un miroir au soleil. C’est également le premier A400m que je vois sans perche de ravitaillement en vol.

    1. Ravissante ? Je suis pas sûre que ce mot ait souvent été employé sur ce site dans les commentaires. Mais je suis d’accord avec toi Dimitri elle est très jolie.

  2. Bonjour Arnaud, ce A400M reste un bel avion, même en livrée brillante. Mon étonnement également pour l’absence de perche de ravitaillement en vol. Est-ce à dire qu’ils ne possèdent pas d’avion de ravitaillement ?

  3. Je ne sais pas où tu déniches ces photos Arnaud, mais elles sont toujours de très belle qualité !!!

    Cette couleur brillante nous rappelle les racines soviétiques du Kazakhstan …et donne une ambiance année 70.

    1. Là pour le coup ce sont des photos fournies par le service com’ presse du groupe Airbus donc pas difficiles à trouver. Après j’ai des relais à droite à gauches auprès de services officiels et/ou d’agences de presse.

  4. Oui c’est bien de nous soumettre des images de qualité (belle définition souvent).
    Ça apporte beaucoup à un article une image bien pixelisée, surtout dans ce domaine de l’aviation, c’est le petit plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sondage

Lequel de ces avions symbolise le mieux pour vous le 90ème anniversaire de l'Armée de l'Air et de l'Espace ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Dernier appareil publié

Blériot XI

Tout comme le chemin de fer avant elle ou l’automobile à la même époque l’aviation a su marquer son temps, d’abord au siècle dernier puis

Lire la suite...