La modernisation de la flotte de transport militaire de la Tentara Nasional Indonesia Angkatan Udara se poursuit. Ce jeudi 18 novembre 2021 le ministère indonésien de la défense a annoncé avoir trouvé un accord avec Airbus Defense & Space autour de la vente de deux avions-cargos A400M Atlas. L’avion a été choisi afin de pouvoir remplir aussi bien de classiques missions logistiques que du ravitaillement en vol. Il s’agit du deuxième contrat de ce genre pour l’avion européen en moins de trois mois, après la commande du Kazakhstan.

C’est au désormais très prolifique salon de Dubaï Air Show 2021 que le contrat a été annoncé. Ce n’est pas très nouveau le fait que les Indonésiens s’intéressent au quadrimoteur à turbopropulseur européen. Déjà voici presque cinq ans ils avaient signé une lettre d’intentions pour cinq avions de ce genre avant de devoir se rétracter pour raisons économiques. Les choses ayant positivement changé dans ce pays asiatique et les finances ayant été assainies il peut désormais concrétiser son vœu.

Dans le même temps l’avionneur annonce que les Indonésiens ont placé une option jugée sérieuse sur quatre machines supplémentaires. La finalisation du contrat est attendue pour les semaines à venir, au tout début de l’année prochaine. C’est donc une très belle victoire pour Airbus DS qui concrétise le retour sur le devant de la scène de son gros-porteur tactique. Certains l’avaient trop rapidement enterré. Il faut dire que l’avion a désormais largement démontré ses capacités en opérations, que ce soit sous les couleurs britanniques ou françaises.

Surtout avec cette commande qui intervient trois mois après celle de cinq Lockheed-Martin C-130J-30 Super Hercules la Tentara Nasional Indonesia Angkatan Udara confirme son intention d’en finir avec ses vieux Lockheed C-130B / L-100 Hercules hors d’âge et son dernier KC-130B de ravitaillement en vol. Des avions qui sont désormais usés jusqu’à la corde et réputés extrêmement dangereux à mettre en œuvre. Les A400M Atlas permettront donc autant de succéder à l’un qu’à l’autre des modèles.
Pour mémoire l’aviation indonésienne aligne également des Airbus DS C-295 construits localement par IPTN.

Avec cette commande on comprend mieux les craintes du numéro 2 de Lockheed-Martin vis-à-vis de l’avion européen. Lui aussi a semble t-il compris son retour sur le marché international des avions de transport tactique.

Photo © ministère des Armées.

Publicité

1 COMMENTAIRE

  1. Au final c’est un bel avion. Espérons qu’airbus tire les leçons de ses déboires (au niveau de son schéma industriel, décisionnel) et analyse comment il est sorti de l’ornière (prise en main par Safran du groupe propulsif par exemple).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom